Burkina : 36 morts dans une attaque terroriste dans le Sanmatenga
Burkina 24 - Publié le: 22-01-2020 - Mise-à-jour le: 22-01-2020 - Auteur: Burkina24
Burkina : 36 morts dans une attaque terroriste dans le Sanmatenga
36 Burkinabè ont été tués dans la province du Sanmatenga suite à une attaque terroriste le 20 janvier 2020, selon un communiqué du gouvernement. 
Le lundi 20 janvier 2020, un groupe armé terroriste a fait irruption dans le marché de Nagraogo dans le Sanmatenga, selon le communiqué lu à la télévision nationale.
32 Burkinabè ont été assassinés, trois autres ont été blessés. Le marché de ladite localité a été incendié. Dans leur repli, les assaillants ont abattu quatre autres personnes au niveau du village de Alamou toujours dans le Sanmatenga.
Un deuil national de 48h a été décrété sur toute l'étendue du territoire national. 
Rédigé par: Xi   le: Samedi 25 Janvier 2020
@Forestier: Au Mali comme au Burkina et au Niger, nos pays africains sont "incapables" de défendre leur territoire national contre le djihadisme. Ils ont des armées de pacotille!
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 24 Janvier 2020
Je ne pense pas qu'un deuil national soit une mesure appropriée pour lutter contre le djihadisme...
Rédigé par: Dogo Sawa   le: Jeudi 23 Janvier 2020
Et dire que Blaise Compaoré en son temps avait soutenu l'ex rébellion contre la Côte d'Ivoire! Paix aux âmes des victimes innocentes des massacres commis par ces assassins de djihadistes! Qu'ils aillent en enfer !
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Mercredi 22 Janvier 2020
Paix aux âmes des innocentes victimes! Le Burkina doit vous venger. Il faut que les djihadistes soient exterminés. (Un deuil national, c'est très insuffisant pour le prix de vos vies sacrifiées par ces criminels de djihadistes!) Voilà pourquoi il est futile que le président du Faso se plaigne que les troupes maliennes qui pourchassaient ces criminels (assassins) djihadistes soient entrées sur le territoire du Burkina Faso. On s'en fout. L'essentiel est de mettre hors-d 'état de nuire ces djihadistes qui violent les femmes (et même les fillettes) comme des chiennes, et qui tuent les humains comme des poulets.