Yopougon : Le Maire prend des mesures contre «le désordre urbain », des transporteurs se fâchent
lebanco.net - Publié le: 15-01-2020 - Mise-à-jour le: 16-01-2020 - Auteur: Paul de Kouamé
Yopougon : Le Maire prend des mesures contre «le désordre urbain », des transporteurs se fâchent
Désormais, tout automobiliste pris en flagrant délit de  conduite sur le trottoir  dans la commune de Yopougon, devra  payer une amende de 25000 Fcfa. Pour les conduites dangereuses, une amende de 25000 Fcfa est également imposée à l'usager. Ce sont là, quelques-unes des nouvelles mesures prises par le maire de la commune de Yopougon, pour lutter contre « le désordre urbain ». Il faut en effet indiquer que, la quasi-totalité des transporteurs de Gbaka et de taxis communaux ont pris la mauvaise habitude de sortir des files de voitures lors des embouteillages notamment, et rouler sur le trottoir, en vue d'aller plus vite. Une pratique moult fois décriée, et qui relève de l'indiscipline  de ces usagers, entrainant souvent des accidents et divers autres désagréments.
 
La municipalité inflige aussi aux automobilistes des sanctions pécuniaires  de l'ordre de 20.000 Fcfa pour les surcharges de marchandises et l'utilisation de phares de mauvaise qualité,  mal réglés, ou simplement non fonctionnels. Cette décision, selon la mairie, a été prise,  en vertu du décret 2016-864 du 3 novembre 2016, fixant les amendes de 10 000 CFA à 360 000 CFA assortie d'une peine de prison de dix jours à 2 mois, sur les contraventions de 3ème classe (Article 256 du décret 2016-864).
 Les tentatives de fuite, après accident et autres délits sont aussi désormais frappés d'une amende de 50.000 Fcfa. Quant au défaut de détention des instruments de secours pour les  premiers soins  en cas d'accident, ainsi que la non détention du titre de transport, une amende de 25000 Fcfa est dorénavant infligée à tous ceux qui se rendront coupables de ces infractions..Ces mesures prises par la Mairie touchent également toutes les personnes qui seront prises en train d'uriner aux endroits où, cet acte un interdit. Elles devront payer une amende de 5000 Fcfa..  
«C'est une très belle initiative. Il faut que ces mesures soient appliquées et  répandues sur tout le territoire ivoirien. Mais elles  doivent être plus accentuées dans la commune d'Abobo où règne un véritable incivisme et désordre », affirme M. Fofana, un riverain de la commune. Selon un internaute réagissant au pseudonyme de Gillet Lecaire, c'est une « très belle initiative sauf que la police fait déjà ce travail du coup ça devient une double tarification ».
 
Pour Amon Guy Hervé, les policiers municipaux créent un désordre et ces nouvelles amendes sont très élevées. « A cette allure aucune voiture ne pourra rouler à Yopougon », clame-t-il.
Déjà, le mardi 14 janvier, la mise en application de la décision de la mairie a occasionné le débrayage des gbakas de la ligne Yopougon-Bingerville et des taxis communaux, causant une paralysie du transport public, au détriment de nombreux élèves et étudiants, ainsi que des fonctionnaires. « Depuis ce matin nous sommes arrêtés ici, nous ne savons même pas ce qui se passe », se plaint une élève qui doit se rendre au Lycée jeune fille de Bingerville. 
« La mairie nous fait payer des contraventions à tout bout de champs sous prétexte  que ce sont des taxes pour mauvais stationnement »,  explique un chauffeur de gbaka de la ligne Yopougon Bingerville. Même son de cloche pour Mory Nguessan, chauffeur de taxi, qui soutient que la corporation est victime d'un acharnement incompréhensible des agents municipaux.
Dans la soirée du mardi 14 janvier, une rencontre a eu lieu entre transporteurs de Yopougon, le haut conseil du transport  et les autorités du ministère des transports. Mais, encore ce mercredi 15 janvier, les différentes voies de circulation de la commune étaient toujours un peu désertes. La présence des taxis bleus et Gbakas se raréfient. Est-ce à dire que la rencontre a, accouché d'une souris ?
Paul de Kouamé
 
Rédigé par: Transporter   le: Jeudi 16 Janvier 2020
Les transporteurs indisciplinés et hors-la-loi de Yopougon et du grand Abidjan n'ont même pas un peu raison.
Rédigé par: Warren de Yop   le: Mercredi 15 Janvier 2020
Vive le maire de Yopougon! Soutenons-le pour qu'il mette fin au désordre et à l'anarchie totale dans les transports abidjanais!
Rédigé par: Abobolais   le: Mercredi 15 Janvier 2020
Les mesures du maire de Yopougon devraient aussi être appliquées dans toutes les autres communes d'Abidjan et surtout à Abobo, "la pagaille". Les chauffeurs de taxis communaux et de "gbakas" (minibus) sèment le désordre dans la circulation déjà Abidjan et sont "intouchables" depuis beaucoup trop longtemps. Ils ne devraient pas être au-dessus des lois! Ils ne doivent plus l'être! Trop, c'est trop!
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Mercredi 15 Janvier 2020
Je soutiens fortement l'action du Maire de Yopougon pour mettre de l'ordre à Yopougon et aussi pour qu'il y ait un peu de discipline dans la circulation à Abidjan. Les chauffeurs de gbaka ainsi que les chauffeurs des taxis communaux se croient au-dessus des lois, et ils conduisent de manière très dangereuse pour les autres (piétons, passagers et autres conducteurs), sans respecter le Code de la Route. (Ces "chauffards" de "gbakas" et de taxis communaux ne s'arrêtent pas aux feux rouges, et ils roulent allègrement sur les trottoirs pour tuer tous les piétons qui ne s'écarteraient pas de leur passage), sans compter toutes les autres infractions qu'ils commettent (non-respect des panneaux Stop et des priorités, non respect du contrôle des émissions.). Trop c'est trop! Nous devons soutenir le Maire de Yopougon dans sa tentative de mettre de l'ordre dans la circulation à Abidjan, puisque ni la Police et le Ministère des Transports ne le font! Vive le Maire de Yopougon!
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mercredi 15 Janvier 2020
Les transporteurs (Ministre de tutelle en tête) se complaisent dans le désordre et l'incivilité. Qu'ils fassent grève, ce n'est pas leurs soi-disant "syndicats" mafieux qui viendront les soutenir financièrement comme ça se fait dans les pays développés...