La Côte-d'Ivoire présidera et abritera les réunions du Conseil de l'Organisation internationale du sucre (ois) en 2020
OIS - Publié le: 30-11-2019 - Mise-à-jour le: 30-11-2019 - Auteur: OIS
La Côte-d'Ivoire présidera et abritera les réunions du Conseil de l'Organisation internationale du sucre (ois) en 2020
La Côte d'Ivoire vient de prendre part à la 56ème session du Conseil de l'Organisation Internationale du Sucre (OIS) qui s'est tenue, du 26 au 29 novembre 2019, à Londres, sous la présidence de Madame Nicola Hinder de l'Australie.
S.E.M. Aly Touré, Représentant Permanent de la Côte d'Ivoire auprès des Organisations Internationales de Produits de Base y a conduit une délégation composée de responsables des ministères et structures impliqués dans la production et la commercialisation du sucre.
Cette rencontre revêt un aspect particulier en ce sens qu'elle fait suite à la décision du Gouvernement ivoirien d'abriter, en juin 2020, la 57ème session du Conseil de l'Organisation Internationale du Sucre, conformément à une règle non écrite selon laquelle il revient au pays qui est pressenti pour la présidence de l'OIS d'organiser l'une des deux réunions statutaires de son Conseil.
En effet, c'est l'Ambassadeur Aly Touré qui a, lors de cette session, été élu à la tête du Conseil International du Sucre, eu égard au travail constant qu'il a accompli, tout au long de l'année 2019, en sa qualité de vice-président de cet organe suprême de l'OIS.
Ainsi, le coup d'envoi est donné pour les préparatifs de la première réunion du Conseil International du Sucre à se tenir en Afrique de l'Ouest.
Créé en 1968, à Londres, l'Organisation Internationale du Sucre administre les différends Accords Internationaux sur le Sucre, dont le dernier en date est l'Accord International de 1992. Elle compte actuellement 87 Etats-Membres et s'attèle à promouvoir la coopération internationale sur la production, le commerce et l'utilisation du sucre, tout en veillant au suivi de l'évolution du marché sucrier mondial.
Il va sans dire que la Côte d'Ivoire ne pourra que bénéficier de la collaboration renforcée avec un tel organisme intergouvernemental.
 
Fait à Londres, le 29 novembre 2019
La Représentation Permanente auprès
des Organisations Internationales de Produits de Base
 
Rédigé par: Lago Tape   le: Dimanche 1 Décembre 2019
Cela ne va pas résoudre les problèmes du secteur sucrier en Côte d'Ivoire. Notamment la fraude qui empêche la Côte d'Ivoire de développer ses capacités de production industrielle de sucre raffiné.