Insertion professionnelle : 200 000 jeunes vont bénéficier de stages et apprentissage
lebanco.net - Publié le: 05-11-2019 - Mise-à-jour le: 05-11-2019 - Auteur: Karine Koré
Insertion professionnelle : 200 000 jeunes vont bénéficier de stages et apprentissage
Le gouvernement ivoirien s'emploie à trouver solution à l'équation de l'insertion des jeunes. A cet effet, il a lancé le lundi 4 novembre 2019, un vaste programme national de stage et d'apprentissage au Palais de la culture de Treichville, en présence de milliers d'étudiants venus des grandes écoles et universités et d'une bonne brochette de membres du gouvernement.
A l'occasion, l'Administrateur adjoint de l'Agence Emploi Jeunes, Nicoué Hermann, a indiqué que ce sont 100 000 jeunes Ivoiriens qui bénéficieront de stage pour valider leurs diplômes. Soit quatre vagues de 25 000 jeunes, chaque vague bénéficiant d'un stage de trois mois. Pour ce type de stage, l'apprenant aura droit à une prime mensuelle de 15 000 Fcfa et une assurance « individuel accident » couvrant toute la période de stage.
Par ailleurs, a-t-il poursuivi, 25 000 autres jeunes bénéficieront d'un stage de qualification ou stage pré-emploi leur permettant d'acquérir une expérience en entreprise, sur 12 mois. Chacun de ceux-ci percevra mensuellement une prime de 45 000 Fcfa et aura droit à une assurance « individuel accident » durant la durée du stage.
A ceux-là viendront s'ajouter plusieurs jeunes qui bénéficieront d'un apprentissage en entreprise ou en atelier. Il s'agit de jeunes déscolarisés ou dont le niveau est compris entre le CM2 et le BAC. Ceux-ci feront 6 ou 12 mois d'apprentissage, dont 75% en entreprise et 25% de formation théorique. Ces apprentis percevront une prime de 30 000 Fcfa par mois durant toute la durée de la formation.
Pour joindre l'acte à la parole, une signature de convention a été signée entre l'Administrateur de l'Agence Emploi Jeunes, Jean-Louis Kouadio, et le Dg de l'Agence nationale de la formation professionnelle( Agefop), Traoré Bamoudien. Selon le ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes, Mamadou Touré, cette convention va permettre de mettre en apprentissage immédiatement 5000 jeunes.
Il a ajouté que, pour financer les stages, l'apprentissage ainsi que les projets des jeunes et leur faire bénéficier des Travaux à Haute Intensité de Main d'ouvre( Thimo), l'Etat a décaissé 141 milliards Fcfa, permettant d'offrir un total de 346 000 opportunités d'insertion à la jeunesse ivoirienne, sur 500 000 prévues pour 2019-2020.
Des chiffres repris à son compte par le ministre de l'Enseignement supérieur, Albert Mabri Toikeusse, représentant le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Celui-ci a salué cette initiative du ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes, qui, a-t-il soutenu, s'inscrit dans l'axe 4 du Programme social du gouvernement, centré sur l'emploi et l'autonomisation des femmes. L'Etat, a-t-il poursuivi, a dégagé 1003 milliards pour mettre en ouvre ce programme social sur la période 2019-2020.
Karine Koré
 
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mercredi 6 Novembre 2019
J'ai discuté il y a quelques jours avec une personne qui s'occupe, entre autres, de la réinsertion (entre autres) des jeunes délinquants ("microbes" en conflit ... etc.). Elle m'a affirmé que plus de la moitié de son contingent avait refusé les formations qu'on leur proposait. Ils ne veulent pas travailler ni faire d'effort, ils préfèrent rester en taule ou en centre fermé. Quant à ceux qui ont accepté et suivi la formation, et à qui on a donné un pécule (500 000 F) pour démarrer leur propre activité, la plupart ont dépensé l'argent bêtement et sont retourné à leur oisiveté.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mardi 5 Novembre 2019
Tout ça c'est du pipo préélectoral.
Rédigé par: GNAMIEN   le: Mardi 5 Novembre 2019
Je suis content d'attendre cette bonne information.
Rédigé par: AGNAN   le: Mardi 5 Novembre 2019
Bonjour Juste pour signifier que je suis vraiment intéressé par ce programme d'insertion des jeunes car je suis titulaire d'un BAC+2 en LOGISTIQUE. Merci Contact:58 49 91 89
Rédigé par: Lago Tape   le: Mardi 5 Novembre 2019
Il y a beaucoup d'annonces qui sont faites en ce qui concerne l'emploi des jeunes. Mais pour être employable, nos jeunes doivent d'abord être qualifié. (Avoir fréquenté l'école publique jusqu'au CM2, ou jusqu'en classe de 5e ou 3e ou avoir le niveau tle n'est pas une qualification en soi). Sur le marché du travail, de nombreux emplois qualifiés vacants ne trouvent pas preneurs selon le patronat ivoirien: (les métiers du BTP tels que spécialistes en béton armé, soudeurs, plombiers, étanchéistes, électriciens, couvreurs, peintres en bâtiment, ingénieurs des TP, comptables de chantiers.). Poids lourd de l'économie, le secteur du BTP par exemple est ouvert à tous les candidats du CAP au bac + 5. Grands travaux obligent, les perspectives de recrutement y sont très bonnes, notamment dans les fonctions manuelles et d'encadrement. La Côte d'Ivoire a de grands chantiers de prévus (ponts, autoroutes, métros.), mais les jeunes ivoiriens ne sont pas aussi bien formés que les marocains, les chinois les turcs qui remportent les appels d'offres de ces grands chantiers. Il faudrait par exemple que la CI impose des quotas d'embauche de jeunes et aussi de sous-traitances avec les PME ivoiriennes les plus compétentes.