Sommet de Sotchi : Poutine déplore le faible niveau des échanges entre l'Afrique et la Russie
lebanco.net - Publié le: 23-10-2019 - Mise-à-jour le: 24-10-2019 - Auteur: Issouf Kamagaté
Sommet de Sotchi :   Poutine déplore le faible niveau des échanges entre l'Afrique et la Russie
Le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a annoncé, lors de la session plénière du sommet Russie-Afrique, ce mercredi 23 octobre, à Sotchi, que son pays a accordé des allègements de dettes envers des pays  africains, d'un montant de 20 milliards de dollars US.
Il a par ailleurs affirmé, dans le sens du partenariat avec l'Afrique, ces cinq dernières années, que la Russie investit  près de 60 millions de n dollars US dans la lutte contre la maladie Ebola, en Guinée. Le Président russe promet également la création d'une zone industrielle en Egypte pour les entreprises russes. C'est pour lui, la marque du renforcement du partenariat  avec les pays africains. « Aujourd'hui les pays africains sont sur la voie du développement socio-économique, scientifique et technologique et jouent un rôle significatif dans les relations internationales. Des processus d'intégration mutuellement bénéfiques s'installent dans le cadre des relations de l'Union africaine et d'autres structures régionales et sous-régionales du continent », a-t-il poursuivi.
Le Chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara et plusieurs autres Chefs d'Etat africains ont pris part à cette session, avec comme invité d'honneur  Abdel Fattah al-Sissi, Président de l'Egypte, également Président de l'Union africaine (UA). Ce dernier a félicité la Russie pour l'attention particulière accordée à ce forum. « Ce forum peut être efficace pour dynamiser les économies de notre continent », fait-il remarquer. Mais, il a insisté sur le facteur humain qui demeure primordial pour le développement durable et économique de l'Afrique. « L'Afrique est à  une étape importante de son changement, surtout au niveau du développement numérique, qui est le résultat des réformes créatrices de valeurs ajoutées, surtout  pour la jeunesse », note-il.
En espérant que l'ensemble des travaux dynamise  les rapports russo-africains, Vladimir Poutine  a par ailleurs déploré la faiblesse du volume des échanges entre les deux parties (20 milliards de dollars), d'autant plus que seulement le volume des échanges entre la Russie et l'Egypte pèse 7 milliards dollars. Il a toutefois reconnu que l'éventail des livraisons réciproques s'est élargi, avec l'apport de la Chambre de commerce et d'industrie de la Russie, qui  a oeuvré dans l'installation des entreprises russes sur le continent et exerçant pour la plupart dans le domaine du gaz, le pétrole, les produits alimentaires.
Il faut noter qu'un panel a précédé l'ouverture des travaux de ce forum économique. La représentante de l'Union africaine chargée du développement des infrastructures, Amani bou Zeid, a  indiqué que l'Afrique attend beaucoup de ce forum économique, car il offre la possibilité de mettre en exergue les potentialités du continent et de faciliter les échanges entre la Russie et l'Afrique. « Nous faisons partie des économies qui croissent le plus rapidement, avec une pénétration de l'internet qui évolue aussi rapidement et une population la plus jeune au monde avec 26% de jeunes. Nous voulons aujourd'hui des partenariats gagnant-gagnant dans plusieurs secteurs tels que l'agriculture, les mines », fait-elle remarquer. Avant d'ajouter que l'Afrique a mis en place la Zlecaf, qui est l'un des blocs économiques les importants du monde.  Et sera bon partenaire pour la Russie.
De notre envoyé spécial Issouf Kamagaté
 
Rédigé par: Foufou   le: Jeudi 24 Octobre 2019
Merci à Mme Dominique Ouattara pour cette belle tenue qui met en valeur le pagne africain.