Côte-d'Ivoire: Un gendarme abattu par des syndicalistes (gnambros) à Yopougon lavage
Connectionivoirienne - Publié le: 26-08-2019 - Mise-à-jour le: 26-08-2019 - Auteur: AD
Côte-d'Ivoire: Un gendarme abattu par des syndicalistes (gnambros) à Yopougon lavage
Un sous-officier de gendarmerie a été abattu ce dimanche par un tir d'arme à feu à Yopougon, dans le secteur communément appelé lavage.
Le drame s'est produit à la suite d'une violente discussion entre le gendarme du nom de Sony et un groupe de syndicalistes «gnambros». Les syndicalistes guidés par un certain de The game sont tombés sur le gendarme en le poignardant après lui avoir arraché son arme de service, ont rapporté des témoins. The game aurait par la suite abattu le gendarme en logeant une balle dans sa poitrine avec l'arme de service.
Un imposant dispositif de forces d'ordre composé du CCDO et de policiers a été déployé sur les lieux.
Toutes les activités de taxis, Gbakas, commerces etc. ont été interrompues.
AD
Rédigé par: Salma Ba   le: Mardi 27 Août 2019
BI MICHEL: Dans un pays normal on ne blâme pas les gendarmes qui se font tuer en luttant avec bravoure contre le crime organisé (Nos gendarmes sont sous-équipés et sous-armés). Il est plus que temps de mettre fin aux assassinats en toute impunité de la pègre des "gnambros". Il est temps aussi de mieux armer et de mieux équiper nos gendarmes que les "gnambros" et les "coupeurs de routes" tuent comme des poulets (sans propriétaire). La vie des gendarmes est plus précieuse que celle de ces assassins de "gnambros"!
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Lundi 26 Août 2019
Ce sont les petits protégés de Hamed Bakayoko ?
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Lundi 26 Août 2019
Quel est donc ce pays (de désordre) où les "gnambros" peuvent tuer en toute impunité nos Forces de l'Ordre? Bi-Michel: Un gendarme isolé sans radio et sans possibilité de demander des renforts capables d'intervenir rapidement ne peut rien, face à des gangsters de "Gnambros". Il ne faut donc pas blâmer ici la victime (du crime) ou le système. Quel est donc ce pays de désordre où on peut tuer en toute impunité un gendarme ? Comment d'ailleurs se fait-il qu'il n'existe aucun dispositif radio pour équiper nos gendarmes afin qu'ils puissent donner l'alerte lorsqu'ils sont en situation de détresse ? Pourquoi est-ce que nos valeureux gendarmes sont-ils désarmés face aux bandits ? Et lorsque nos gendarmes sont armés, pourquoi ne le sont-ils qu'avec des armes semi-automatiques telles que le désuet P-38 ? Rappelons qu'une arme semi-automatique est une arme à feu qui ne tire qu'une seule munition à chaque action sur sa queue de détente. Une partie de l'énergie créée par le tir de la munition est utilisée pour faire fonctionner le mécanisme d'éjection de l'étui et de chargement de la cartouche suivante. Si une munition est défectueuse, l'arme est bloquée (« enrayée ») et le tir ne reprendra qu'après une manoeuvre visant à l'éjecter puis à en chambrer une autre après avoir vérifié que rien n'est resté bloqué dans le canon au risque de le voir exploser. Les bandits coupeurs de routes et autres eux sont mieux armés que nos gendarmes et ils ont eux des armes automatiques, tels que des kalachnikovs par exemple. Rappelons qu'une arme automatique est une arme à feu capable de tirer des projectiles par rafales, c'est-à-dire les uns après les autres, tant que la queue de détente reste pressée. Le rechargement s'effectue automatiquement par un mécanisme interne utilisant une part de l'énergie de la charge de chaque munition ou bien un moteur.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Lundi 26 Août 2019
Les individus dont l'activité consiste à charger des passagers dans les véhicules de transport en commun appelés communément «Gnambros » feraient perdre 32 milliards de FCFA aux transporteurs par an dans le district d'Abidjan. C'est la révélation faite jeudi 21-12-2017 par Adama Touré, président de la coordination nationale des gares routières de Côte d'Ivoire (CNGR-CI), lors d'une rencontre avec la presse. « Des individus "Gnambros" se réclamant malhonnêtement du titre de syndicalistes, arrachent par an à ces pauvres conducteurs dans le district d'Abidjan, la somme de 32 milliards FCFA », a révélé ce dernier. Il faut souligner que dans leur volonté de racketter les chauffeurs des minicars, cars ou taxis, les "Gnambros" vont jusqu'à poignarder ceux qui s'opposent à leur diktat , devant l'impuissance de nos Autorités Ivoiriennes qui malgré les promesses, n'ont jamais pu éradiquer le phénomène. C'est grave et totalement inadmissible! Pire, les "Gnambros" tuent en toute impunité nos forces de l'ordre. Le transport en Côte d'ivoire, c'est le désordre! A quand la fin du désordre?
Rédigé par: Awoulaba Cool   le: Lundi 26 Août 2019
Les gnambros, ces "gros bras" qui rackettent les transports urbains d'Abidjan. Qui sont-ils ? Tous les matins lorsqu'ils prennent les taxis-bus, les Abidjanais ont affaire aux gnambros, des personnes qui chargent les usagers dans les véhicules de transports contre un pourboire payé par les chauffeurs. À l'origine, il s'agissait d'une solution pour désengorger les gares, mais les gnambros font désormais régner la terreur sur le milieu du transports en commun, que ce soit auprès des conducteurs ou des passagers. Les gnambros ("gros durs" en nouchi, un argot ivoirien) sont ces personnes dont le travail consiste dans les gares routières et aux alentours à charger les passants dans les véhicules de transports. Mais ce service à la personne a pris une forme beaucoup plus brutale : les gnambros forcent les conducteurs des taxis collectifs à payer des pourboires de plus en plus élevés, n'hésitant pas à utiliser la violence pour dissuader tout chauffeur non-coopératif. Armés de bâtons, de poings américains, de lance-pierres, ou de "dents de caïman", une sorte de pieu pour crever les roues des véhicules, ils sont la bête noire des conducteurs de wôro-wôro ou de gbaka, les taxis communaux abidjanais.Les gnambros sont une mafia: ils s'organisent pour délimiter un espace bien défini dans les gares d'Abidjan, et si un conducteur de taxi a le malheur de s'y garer pour charger des passagers, il devra payer la taxe qu'ils ont eux-mêmes fixée. Si tu essaies de les éviter en chargeant des passagers à la limite de ces zones et qu'ils te voient, c'est la catastrophe. Les gnambros tuent en toute impunité même les gendarmes! Alors, qui défendra donc le citoyen lamnda! Sommes-nous dans un état de droit, si les gnambros sont au-dessus de la loi et peuvent tuer en toute impunité les forces de l'ordre? C'est la question qui fâche!
Rédigé par: BI MICHEL   le: Lundi 26 Août 2019
Il est temps de désarmer les gendarmes et les policiers. On peut pas dépenser des milliards pour vous donner des armes et vous n'avez pas le droit de vous en servir pour sauver votre vie !!! c'est bête cette façon de faire.