Libre opinion/Affaire Musée Dj Arafat: il serait plus cohérent de faire des choses qui s'inscrivent dans la durée
Jacob Bleu - Publié le: 24-08-2019 - Mise-à-jour le: 24-08-2019 - Auteur: Jacob Bleu
Libre opinion/Affaire Musée Dj Arafat: il serait plus cohérent de faire des choses qui s'inscrivent dans la durée
Je crois que la Maison de production de l'artiste Arafat Dj, a déjà émis des pistes de rentabilisation qu'il faut certainement encourager : produits dérivés commerciaux à partir des images, sons et signes caractéristiques d'Arafat Dj; la production et la mise sur le marché de disques d'Arafat Dj; la réalisation de films documentaires ou autres sur l'artiste; etc.
L'artiste a une famille et des héritiers. Il faut donc éviter de prendre l'argent des obsèques pour monter un quelconque projet. Ils peuvent décider de ce qu'ils veulent faire de leur héritage. Et on ne peut pas faire de prélèvement sur les fonds qui reviennent aux ayant droit sans leur consentement préalable.
Afin de ratisser large, en attendant d'avoir un musée pour chaque domaine ou personnalisé, il serait souhaitable d'envisager la mise en place d'un grand Musée national qui prendrait en compte les Arts de la scène; le cinéma; la littérature et les arts oratoires; les Arts visuels et numériques; la mode, etc.
Les petits musées déjà existants peinent à survivre et l'héritage d'Houphouët-Boigny est en ruine, à Yamoussoukro.
Et puis, pour tenir longtemps, la plupart des musées qu'ils soient publics comme en France ou bien privés comme aux Etats-Unis, ont besoin de mécènes, des fondations et des contributeurs désintéressés qui les soutiennent. Ce qui n'est pas encore le cas en Côte d'Ivoire.
En clair, il serait plus cohérent de faire des choses qui s'inscrivent dans la durée et qui ratissent large, avec le soutien de l'Etat. 
Jacob Bleu, artiste visuel et opérateur culturel.
Rédigé par: Musee Roukaskas   le: Mercredi 28 Août 2019
Un musee pour Arafat mais rien pour Boigny ou Memel Fote. C'est ridicule tout ca. Il faut d'abord transformer la residence d'Houphouet en musee. On va exposer sa moto accidentee, les assiettes cassees sur la tete d'une fille, les videos et audios de ses clashs, la traduction des textes de ces roucascasses, ses diplomes...Il etait aime de certains mais on doit sortir de l'emotion. Un pere de 4 enfants qui braque une moto a vive allure, sans casque, en pleine ville? Un pere qui achete des voitures de marque mais ne construit pas une petite case pour ses enfants et sa mere. L'emotion est vraiment negre
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Lundi 26 Août 2019
Oui FORESTIER: C'est plus insidieux maintenant!
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 25 Août 2019
Mais ma pauvre "Fatou Diagne" qu'attends-tu de ce gouvernement ? Tu vois bien qu'ils font l'apologie de la médiocrité et encouragent les incivilités et la délinquance ! On pouvait vilipender Gbagbo pour son désordre et les excès de la rue Princesse, mais sous ADO, c'est 1000 fois pire !
Rédigé par: Lago Tape   le: Dimanche 25 Août 2019
Si on veut POUR LA JEUNESSE IVOIRIENNE s'inscrire UTILEMENT dans la durée et si on veut devenir comme Singapour ou la Malaisie en tant que pays "émergent", on doit cultiver l'amour du travail, l'amour des études et de la discipline, aux jeunes ivoiriens. Si on veut s'inscrire dans la durée, c'est dans l'Education et la Formation Professionnelle de la jeunesse ivoirienne que l'Etat (de Côte d'Ivoire) doit investir et non pas dans les hommages futiles et indécents à ce voyou d'Arafat! On doit éduquer aussi la jeunesse à ne plus rouler à moto sans casque et sans respecter la limitation de vitesse. On doit en plus éduquer la jeunesse ivoirienne à ne plus boire ou se droguer lorsqu'on doit rouler à moto et aussi à avoir une bonne hygiène de vie. Les jeunes ivoiriens ont besoin de modèles et ces modèles doivent plutôt être les "Tidiane Thiam" ou les "Thierry Tanoh", plutôt que feu "DJ Arafat"! Tidiane Thiam a eu le BAC scientifique avec la mention très bien au Lycée Classique de Cocody et après les classes préparatoires de Maths Sup et Maths Spé (en France), il a réussi le très sélectif concours de l'Ecole Polytechnique de Paris dont il est sorti major de promotion. Il a ensuite intégrer l'Ecole des Mines de Paris comme Ecole de spécialisation. Il a aussi effectué un MBA à l'INSEAD de Fontainebleau. Thierry Tanoh a obtenu le BAC scientifique avec la mention très bien et réussi le très sélectif concours d'entrée à l'ESCA(Ecole Supérieure de Commerce et d'administration) de l'Institut National Polytechnique FHB, en est sorti diplômé et major de promotion. Il a ensuite effectué l'Expertise Comptable en France au Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris et après, Thierry a réussi le MBA de Harvard University à Boston. Les parcours professionnels de Thierry Tanoh et de Tidiane Thiam sont très admirables. Bref, voilà des exemples et des modèles plus sérieux à présenter et à offrir à la jeunesse ivoirienne, plutôt que ce DJ Arafat! Paix à son âme!
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Dimanche 25 Août 2019
Pour la jeunesse ivoirienne, il aurait été mieux que l'Etat réhabilite le lycée d'excellence qu'est le lycée scientifique de Yamoussoukro ainsi que tous les lycées délabrés de Côte d'Ivoire. Que l'Etat construise donc plus de lycées professionnels et techniques pour donner une formation et de l'emploi aux jeunes ivoiriens! Il faudrait aussi que la Sécurité Routière sensibilise les jeunes ivoiriens à l'utilisation des casques, à ne pas conduire de motos (ou de voitures) en état d'ébriété et sous l'influence de la drogue, et à respecter les limites de vitesse.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 25 Août 2019
Cette pluie d'hommages est absolument indécente. On oublie que l'accident qu'a provoqué ce voyou a fait une autre victime (dont on n'a plus de nouvelle), et ces cérémonies ne sont que des insultes à cette victime. On fête et on encense le fauteur de troubles mais on piétine ceux et celles qui en ont fait les frais. Quelle honte !
Rédigé par: Lothiers Mackan   le: Dimanche 25 Août 2019
Tout cela n'est que l'enthousiasme des émotions de première heure; après s'en suivra l'effet boule de neige. La mère du défunt, les orphelins et leurs mères, les parents du père du défunt, les divers managers et experts saprophytes auront à affronter les réalités de ce genre de situation, c'est alors que tous les rêves suscités par la mort actuelle s'effondreront et laisseront tristement la place aux accusations, et aux soupçons qui circulent déjà. Cela est inévitable.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 24 Août 2019
L'intéressé n'est pas encore dans la tombe qu'on voit de partout surgir les nécrophages comme des vautours qui tournent au-dessus d'une charogne. Tout ça est vraiment très laid. Car la question de fond que pose l'auteur de cet article est bel et bien "comment va-t-on faire pour rentabiliser ce décès sur le long terme ?"