Journalistes africains à Pékin : « C'est pour que vous voyiez la Chine sous tous ses angles» Fang Fen du CIPG training center
lobservateur.bf - Publié le: 20-08-2019 - Mise-à-jour le: 20-08-2019 - Auteur: Lévi Constantin Konfé
Journalistes africains à Pékin : « C'est pour que vous voyiez  la Chine sous tous ses angles» Fang Fen du  CIPG training center
Des délégations de journalistes, chroniqueurs et commentateurs de médias venues de sept pays francophones de l'Afrique séjournent depuis le 14 août 2019 dans la capitale chinoise, Beijing, pour un séminaire.  Conférences sur les expériences et acquis chinois depuis la réforme et l'ouverture, visites de certaines villes, institutions et entreprises chinoises vont rythmer leur séjour de 21 jours. Le 15 août 2019, à la faveur d'une cérémonie d'ouverture, Fang Fen du Groupe de publication internationale de Chine (CIPG Training Center) et Han Liquiang, directeur adjoint du CIPG Training Center, ont pris langue avec les participants.
 
C'est parti pour une vingtaine de jours de conférences, de visites d'institutions, d'entreprises et de randonnées sur certains sites historiques comme la Grande Muraille de l'Empire du Milieu. Ce top de départ a été donné au cours d'une cérémonie sobre. La directrice du département de formation du Groupe de publication internationale de Chine (CIPG Training Center), Fang Fen, a pris la parole en premier pour le traditionnel mot de bienvenue. Puis elle a décliné la substance des activités qui seront menées durant tout le séjour.
«C'est une initiative qui vise à vous présenter la Chine et ses médias d'aujourd'hui », a expliqué Fang Fen. En sus elle a annoncé qu'au cours du séminaire, les participants visiteraient la province de Guizhou, carrefour de l'industrie des transports, de la protection de l'environnement et zone de pilotage de l'économie ouverte. « Laissez-vous charmer par les  Chinoises », a-t-elle ajouté.
Après la direction du département de formation du CIPG Center Training, c'est la représentante des participants, Patience Vumilia de la République démocratique du Congo qui s'est exprimée. En substance, elle a salué cette initiative qui permet aux hommes de médias de l'Afrique francophone de s'imprégner de l'expérience culturelle et professionnelle de la Chine. Tout en appréciant cette formation, elle a formulé le vou que la Chine renouvelle constamment cette initiative au profit des journalistes, chroniqueurs et commentateurs des pays francophones de l'Afrique. 
Han Liqiang, directeur adjoint du CIPG Training  Center, a clos la liste des intervenants. Il a évoqué, quant à lui, une amitié qui date de l'Antiquité entre l'Afrique et la Chine. « La Chine et l'Afrique ont connu le même passé. », a-t-il ajouté. Même si la coopération sino-africaine est au beau fixe dans le domaine des médias, Han Liqiang a relevé qu'il reste beaucoup à faire.  Il a souhaité que les hommes de médias soient le lien entre le peuple chinois et ceux de l'Afrique. « Exercez une influence pour une connaissance publique de l'idée de la communauté de destin entre la Chine et l'Afrique », a-t-il demandé.
Ces séminaires de formation, selon les dires du vice-directeur, visent à approfondir l'amitié traditionnelle et la coopération entre la Chine et les autres pays en développement tout en menant des discussions et des échanges. Pour présenter une Chine en évolution, des spécialistes  vont, durant le séminaire, de plus de vingt jours, animer des panels sur le développement social et économique et les politiques mises en ouvre. « C'est un séminaire pour que vous voyiez la Chine sous ses multiples angles. Nous ferons de notre mieux pour qu'il soit fructueux et varié », a promis Fang Fen, directrice du département de la formation du CIPG Training Center.
 
Lévi Constantin Konfé
depuis Pékin