Lundi noir en Côte d'Ivoire : La Nation pleure DJ Arafat
lebanco.net - Publié le: 13-08-2019 - Mise-à-jour le: 13-08-2019 - Auteur: Assane Niada
Lundi noir en Côte d'Ivoire : La Nation pleure DJ Arafat
La nouvelle est tombée, ce lundi 12 août 2019 aux alentours de 12h : DJ Arafat est décédé. Annoncée sur les antennes de la télévision nationale, la nouvelle s'est abattue sur ses nombreux fans, les plongeant dans l'émoi. « Le ministre de la Culture et de la Francophonie a le regret d'annoncer le décès, ce matin à 8h, de l'artiste Dj Arafat, de son vrai nom Houon Ange Didier, des suites d'un accident de la circulation qui s'est produit hier nuit », entendent, interloqués, les spectateurs.
C'est que ses fans s'accrochaient au mince espoir de voir la star nationale du coupé-décalé s'en sortir, suite au terrible accident dont elle a été victime, tard dans la nuit du dimanche à lundi, dans les environs de l'ambassade de Chine à Angré. La moto de Dj Arafat a, en effet, heurté le véhicule d'une journaliste de la radio nationale, alors qu'il était en rodéo en compagnie de ses amis. Projeté violemment contre le bitume, l'artiste a perdu beaucoup de sang avant l'arrivée des secours.
Ce sont des fans incrédules qui ont déferlé par milliers sur le lieu de l'accident d'abord, puis à la polyclinique des 2 Plateaux où DJ Arafat a été admis après l'accident. Paralysant la circulation pendant des heures. Menaçants, ils sont venus s'assurer que leur idole n'est pas morte. Une foule déchaînée et inconsolable, qui s'est longtemps accrochée à une rumeur qui a circulé, faisant croire que l'artiste a repris ses esprits. Il n'en était rien.
La publication, sur les réseaux sociaux, du ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, connu pou être son parrain, est venue mettre fin à cette folle rumeur. « « DJ Arafat », mon fils est parti. Je me suis incliné sur sa dépouille ce matin », a cru devoir rassurer celui qui passe pour être le protecteur du sulfureux artiste. Et le ministre de la Défense de renchérir : « Je suis profondément affligé. C'est une lourde perte pour la culture africaine ».
Un peu plus tard dans l'après midi, c'est le président de la République, lui-même, qui est sorti de son silence pour rendre un hommage au feu follet du coupé-décalé.  « C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès de Houon Ange Didier « DJ Arafat », a tweeté le chef de l'Etat, qui le qualifie d' « icône de la jeunesse et ambassadeur de la musique ivoirienne ».
Notons que Dj Arafat quitte le monde des vivants dans sa 33e année et laisse trois enfants.
Assane Niada 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mercredi 14 Août 2019
"Fatou Diagne" qu'est-ce qui te permet d'affirmer qu'il n'a pas reçu immédiatement une transfusion massive ? Cela étant, je pense surtout que la victime a eu un traumatisme crânien majeur et que c'est cela qui l'a tué, une transfusion n'aurait servi à rien...
Rédigé par: Awoulaba Cool   le: Mardi 13 Août 2019
Défrayant régulièrement la chronique, abonné aux débordements et excès en tout genre (insultes, bagarres, alcool, femmes, drogues, vitesse.) Dj Arafat vivait son existence à plein régime. Ses frasques qui ne se comptaient plus ont largement participé à la construction de son image sulfureuse : violences conjugales, accidents, rivalités, clashs sur les réseaux sociaux, faux bonds, la palette était large. Cela lui a coûté la vie ce lundi 12 août 2019 suite à un grave accident de la circulation à Abidjan. Avec un groupe d'amis, (après certainement une soirée bien arrosée), il enfourche sa moto (sans casque) et à pleine vitesse, percute une voiture. Il est 23h30 le dimanche 11 août. Transporté inconscient à l'hôpital, le chanteur ne survit pas à ses blessures et est déclaré mort le matin du 12 août 2019. La question que je me pose est la suivante: est-ce que DJ Arafat avait de véritables amis? Des amis capables de le remettre sur le droit chemin lorsqu'il faisait trop d'excès ? Pourquoi ses amis ne l'ont-ils pas empêché de conduire sa moto sans casque et en état d'ébriété ? Il semblerait que DJ Arafat n'était entouré que d'une bandes de flatteurs et de profiteurs. En effet, la vie pleine d'excès de DJ Arafat ne ressemble pas à celle de quelqu'un qui avait de vrais amis. Qui le conseillait ? Ecoutait-il son père (spirituel/biologique) ?
Rédigé par: Salama Ba   le: Mardi 13 Août 2019
Oui, il faut une Loi "DJ Arafat" contre l'alcool au volant et la conduite d'une moto sans casque en état d'ébriété / sous l'influence de la drogue. Il faut que le décès accidentel de DJ Arafat enseigne à la jeunesse ivoirienne et africaine les (mauvais) comportements à éviter.
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Mardi 13 Août 2019
Les conditions ou les circonstances de la mort de DJ Arafat sont "pédagogiques" et peuvent enseigner la jeunesse ivoirienne sur les comportements à ne pas avoir: Conduite de moto en excès de vitesse (sans casque) et en état d'ébriété et sous influence de la drogue. Bref, ce sont autant de choses qu'on doit sans cesse répéter aux jeunes de ne pas faire, car cela tue. L'alcool et la drogue au volant ou à moto doivent être bannis. La conduite d'une moto sans casque aussi, doit être bannie du comportement de nos jeunes ivoiriens.L'excès de vitesse à moto ou en voiture doit être également banni. Paix à son âme!
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Mardi 13 Août 2019
Pourquoi n'a-t-il pas reçu de transfusion sanguine immédiatement dès qu'il a été pris en charge par les urgences de la Polyclinique des II-Plateaux?