Message à la Nation du chef de l'Etat: "Ecoeurant", "inacceptable": les propos d'Affoussiata Bamba
lebanco.net - Publié le: 09-08-2019 - Mise-à-jour le: 09-08-2019 - Auteur: Karine Koré
Message à la Nation du chef de l'Etat:
L'ex-ministre de la Communication, Affoussiata Bamba, a été l'une des premières personnalités à réagir à l'interview accordée par Alassane Ouattara, à la télévision nationale, la veille de la célébration du 59e anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire. Le moins qu'on puisse dire, c'est que sa réaction est pour le moins excessive.
C'est du reste le sentiment que laisse un pan de ses propos relayés sur la toile. Parlant, en effet, du chef de l'Etat, la fille de Bamba Moriféré avance qu'il « a du mal avec la vérité ». Et d'enfoncer le clou : « C'est à se demander s'il ne faudrait pas créer pour lui un prix Nobel... ». Ces propos sont manifestement outranciers et insultants. Elle voudrait traiter le président de la République de fieffé menteur qu'elle ne s'y prendrait autrement.
On peut concéder à l'ex-porte-parole de la rébellion, bombardée ministre de la Communication sous Ouattara, de ne pas partager certaines opinions exprimées par le chef de l'Etat lors de son message à la Nation, sous-forme d'interview. On peut encore lui concéder qu'elle revête sa robe de juriste pour démonter, avec forces arguments juridiques, certaines positions que le chef de l'Etat a défendues lors de son intervention.
Mais, cela devrait se faire avec la tempérance qui devrait caractériser les déclarations d'un ancien membre du gouvernement. Qu'Affoussiata Bamba ait rejoint les rangs de l'opposition au régime Ouattara après avoir « soupé » avec lui, ne l'autorise pas à verser dans l'excès dont est coutumière une certaine race d'opposants ivoiriens. Ne dit-on pas que pour avoir une chance de se retrouver, il faut savoir se quitter ?
Karine Koré
 
Rédigé par: Lothiers MACKAN   le: Samedi 10 Août 2019
Evidemment des critiques acerbes venant d'une des très proches de Soro ne peuvent pas plaire au régime. Cette femme fut ministre de la communication, porte parole du gouvernement, après avoir été porte -parole des Forces Nouvelles. Ayant donc été dans le secret des dieux, elle sait de quoi elle parle, mais surtout de qui elle parle.
Rédigé par: Diabaté Yacouba   le: Samedi 10 Août 2019
Je suis dégouté chaque fois que je lis les propos de cette femme très mal éduquée qui a été chassé du gouvernement pour incompétence et qui n'a aucune assise politique, aucune base électorale. Souvenez-vous bien de sa débâcle électorale à Cocody devant Yasmina. Il a fallu qu'elle soit chassée du gouvernement pour qu'elle trouve subitement toutes sortes de défauts à ADO et et au gouvernement. Pourquoi n'a-t-elle démissionné du gouvernement en son temps? Pourquoi attendre d'être chassé du gouvernement pour trouver des défauts? Si elle savait ce que veut dire la honte, elle devrait la fermer. Elle manque totalement de dignité. C'est une femme aigrie qui fait parti des gens qui pensent qu'ils est nés pour être toujours ministre. Dès qu'on les enlève du gouvernement, ils trouvent que tout mauvais, alors qu'ils y étaient sans bronché et applaudissaient. Cette race de politiciens sont-ils sérieux, crédibles? méritent -ils respect des ivoiriens? Je dis non. Les ivoiriens sont suffisamment mûrs et n'accorderont aucun crédit à cette race de politiciens alimentaires... Soro Guillaume a du pain sur la planche!!!
Rédigé par: Lago Tape   le: Samedi 10 Août 2019
Arrêtez de vilipender Madame Affoussiata Bamba-Lamine, même si elle est pleine de contradictions. Elle a été ministre d'ADO pendant 07 ans. Je comprends votre indignation pour la maladresse de ses propos envers ADO, mais il faut lui laisser la responsabilité de ses opinions. Pourquoi alors n'a-t-elle pas démissionné si la ministre Affoussiata Bamba-Lamine savait qu'il y avait autant de mensonges? C'était elle la porte-parole du gouvernement, ce qui veut dire que c'est elle-même qui orchestrait le "mensonge d'état" qu'elle dénonce aujourd'hui qu'elle n'est plus au gouvernement. Elle en a été chassée. Elle n'a pas démissionné. Dans certains pays, il y a le délit d'offense à chef de l'Etat. On peut considérer cela "parfaitement contre-productif", "dans la mesure où l'utilisation de la répression pénale est loin d'être le moyen le plus adéquat pour un chef d'Etat de gagner le respect des citoyens". Le chef de l'Etat pourra toujours défendre son honneur s'il s'estime insulté "en ayant recours aux incriminations de droit commun telles que l'insulte publique, punie d'une amende. Si le président de la République mérite évidemment le respect de ses concitoyens, une telle disposition pénale "d'offense à chef de l'Etat" dérogatoire au droit commun n'apparaît plus justifiée dans une démocratie moderne". Selon Clemenceau: "C'est à l'opinion publique et à elle seule qu'il appartient de venger l'insulte et l'outrage faits aux serviteurs de la République."
Rédigé par: Fognon.   le: Vendredi 9 Août 2019
Les chiennes aboient, la caravane pursuit son chemin. Maintes fois, cette femme vous a Prouve qu'elle est rien comme Bismark. Vous voulez quoi encore? A+
Rédigé par: Tougnantigui   le: Vendredi 9 Août 2019
Affoussiata Bamba Lamine est une impolie! Elle montre qu'elle est très mal élevée. Quand on a été ministre de M. Ouattara pendant 7 ans au moins, même si on sort du gouvernement, on ne l'insulte pas aussi vulgairement. Jamais je n'ai vu, dans le monde entier, un ministre à peine sorti d'un gouvernement, et s'en prendre au chef de l'État avec une telle désinvolture. Tout cela parce que son maître, Guillaume Soro, n'est plus le dauphin constitutionnel? Si Ouattara avait placé Soro comme candidat du RHDP pour 2020, jamais Affoussiata Bama n'aurait maugréé mot. On peut être ancien ministre, nouvel opposant, et rester poli, policé, en attaquant son ancien patron. C'est quand même le Président de la République! Donc toujours le Président de son père, Moriféré Bamba! Ce monsieur Ouattara a l'âge de son père. Si elle avait reçu du Pr Moriféré Bamba de l'éducation, elle n'aurait pas usé de M. Ouattara comme elle le fait.
Rédigé par: Dekplazo   le: Vendredi 9 Août 2019
Je crois que cette situation de guerre non-guerre entre Soro et le RDR va très mal se terminer. Le clan Soro a decidé d'utiliser la technique de harcelement que le RDR avait utilisé contre Bédié, Guéi et surtout Gbagbo. Cette technique consistait à metre une femme en avant notemment Henriette Diabaté et la laisser harceler le regime jusqu'à ce qu'on s'en prenne à elle ou sa famille pour émouvoir la communauté internationale. Le RDR a reutilise la meme technique contre Bédié, en envoyant mais ils ont su s'arrêter .Dans le cas présent la sauce a du mal à lever. Mais cela n'augure rien de bon en réalité pour la Cote d'ivoire, car la posture des uns et des autres montre bien que les interêts personnels sont pour eux au dessus de ceux du pays. Aussi Soro et sa clique ne connaissent pas très bien le PR Ouattara, qui a mon sens reste le politicien le plus rancunier de la CI. Il y a orage à l'horizon...
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 9 Août 2019
Et pourtant c'est vrai que le mensonge est érigé en système de gouvernement. En CI, on joue à "Tout va très bine Madame la Marquise", et on ne supporte pas la moindre critique, même, et surtout, si elle est justifiée. "Il n'y a que la vérité qui blesse" dit le proverbe.
Rédigé par: mekoua   le: Vendredi 9 Août 2019
oh là là et la députée Mariam Traoré ces propos sont-elles accueillantes avec merveilles ? un retro possible
Rédigé par: paul guetty   le: Vendredi 9 Août 2019
la liberte d expression ne signifie en aucun cas utilser des propos outranciers je ne suis pas du tout surpris que son pere ait des ennuis avec la justice tel pere telle fille dit l adage . c est une femme aigrie quia du mal a digerer après avoir ete remercie par le gouvernement mais je crois que ADO en a vu assez de vertes dans cette Cote D' ivoire. Le chien aboie la caravanned passe
Rédigé par: CHRISTIAN   le: Vendredi 9 Août 2019
ELLE PARLE AUJOURD'HUI PARCE QU'ELLE N'EST PLUS À LA TABLE PRESIDENTIELLE. ELLE A EU DES FAPPORTS SEMBLABLES AVEC GUILLAUME SORO A UN MOMENT OÙ ELLE DEVAIT DEFENDRE SON PAN. PARLER DEBLA SORTE DU CHEF DE L'ETAT RELÈVE TOUT SIMPLEMENT DE LA MAUVAISE EDUCATION.ET PUIS C'EST LA FILLE DE L'AUTRE ( BAMBA MORIFIERE ) . C'EST CONGENITAL .