Jean-Bruno Tagne : «?Clarence Seedorf n'a pas de personnalité?»
lebledparle. - Publié le: 17-07-2019 - Mise-à-jour le: 17-07-2019 - Auteur: lebledparle.
Jean-Bruno Tagne : «?Clarence Seedorf n'a pas de personnalité?»
Le journaliste Jean-Bruno Tagne dans une interview accordée à la radio Balafon le 15 juillet 2019, n'a pas été tendre envers le duo hollandais, jusqu'à hier (mardi 15 juillet 2019), à la tête de la sélection nationale du Cameroun.
«?En général, j'ai toujours été de ceux qui pensent qu'il ne faut pas une trop grande instabilité sur le banc de touche des Lions indomptables. C'est-à-dire que chaque fois quand on recrute les entraîneurs on les vire immédiatement après cela créée une instabilité sur le banc de touche qui n'est pas de nature à pouvoir garantir quelque chose de sérieux pour l'avenir de cette équipe nationale. Mais je vais être différent cette fois. Je vais être très clair : il faut le virer?», avait sollicité l'ancien présentateur de l'émission La Grande interview.
Pour plusieurs raisons Jean-Bruno Tagne le journaliste a appelé au licenciement de Seedorf : «?Il faut le virer parce que ce monsieur, au regard de toutes les révélations qu'on a eues au sein de cette équipe nationale ne me semble pas avoir de personnalité ni l'indépendance nécessaire qui lui permettrait de manager cette équipe-là. Le problème n'est peut-être pas son talent individuel, mais le problème c'est qu'il est esclave des lobbies qui l'ont emmené à la tête de cette équipe nationale et qui peuvent lui dire de sélectionner tel joueur, d'aligner tel et tel joueur, de ne pas faire joueur un élément essentiel soi-disant parce qu'il ne lui aurait pas serré la pince à la veille d'un match?», a argumenté JBT.
L'homme des médias plonge dans l'histoire pour mieux soutenir son argumentaire : «?Au Brésil, il y a des joueurs qui refusaient de serrer la main à Samuel Eto'o parce qu'ils estimaient que luis errer la main avant un match c'était chercher, comme on dit chez nous, "la malchance". C'est écrit noir sur blanc et je ne tiens pas ça des ragots de quartier. Non je les tiens d'un rapport confidentiel qui a été adressé au gouvernement après cette Coupe du Monde. Il y avait un certain nombre de joueurs Aboubakar Vincent, Salli Edgar, j'en oublie... qui refusaient de lui serrer la main avant un match?», révèle-t-il.
Le limogeage survenu au lendemain de cet entretien (l'après-midi du 16 juillet 2019 ndlr) est donc un accomplissement du voeu  de JBT.