Présidentielle 2020 : Kadré Désiré Ouédraogo réaffirme sa candidature à Ziniaré
Burkina 24 - Publié le: 15-06-2019 - Mise-à-jour le: 15-06-2019 - Auteur: Jules César KABORE
Présidentielle 2020 : Kadré Désiré Ouédraogo réaffirme sa candidature à Ziniaré
Dans la course à la présidentielle 2020, Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) a répondu positivement à l'appel de ses partisans réunis ce samedi 15 juin 2019 à Ziniaré dans la région du Plateau central.
Ce samedi 15 juin 2019, la place de la gare de Ziniaré a refusé du monde. Suite à l'appel de ses partisans, Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) a marqué sa disponibilité à la candidature de la présidentielle de 2020. A écouter les différentes interventions, KDO représente « l'unique espoir pour les jeunes ».
« Le Burkina Faso a besoin d'une rupture avec les anciennes méthodes. Le Burkina Faso a besoin d'une autre gouvernance plus vertueuse, plus soucieuse de la gestion du bien public, plus respectueuse des droits Humains, plus soucieuse des personnes, des biens et de la garantie de l'intégrité territoriale de notre pays. Nous avons besoin de liberté, de rigueur, de justice et de solidarité entre nousMême si nous avons des idées différentes, nous avons tous un même objectif, celui de bâtir un Burkina Faso prospère et de paix », a déclaré Kadré Désiré Ouédraogo.Concernant sa participation aux élections présidentielles de 2020, et même si sa déclaration de candidature à la présidentielle ne fait pas l'unanimité au sein de sa formation politique, il a laissé entendre qu'il était disponible. « Lorsque vous voyez cette marée humaine, cette détermination et lorsque vous entendez les motivations qui les ont amenés à lancer cet appel. En tant que fils du Burkina Faso, je suis à l'entière disposition de mon pays et je ferai tout ce qui est à mon pouvoir pour apporter ma contribution au progrès et à la stabilité du Burkina Faso. Nous sommes prêts à tous les sacrifices pour le bonheur et la dignité du pays », a-t-il fait entendre.
Kadré Désiré Ouédraogo, 66 ans, ancien vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Ouest (BCEAO), a succédé à Roch Marc Christian Kaboré au poste de Premier ministre de 1996 à 2000 sous le régime de Blaise Compaoré et reste toujours membre du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Il a été nommé en 2012 président de la commission de la CEDEAO. 
 Jules César KABORE
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 16 Juin 2019
Un banquier comme PR, on sait ce que ça donne. Bon courage !