Côte d'Ivoire -Béoumi:Le PDCI-RDA exprime sa plus grande et sincère compassion à toutes ces victimes qui ont subi des dégâts
PDCI-RDA - Publié le: 21-05-2019 - Mise-à-jour le: 21-05-2019 - Auteur: PDCI-RDA
Côte d'Ivoire -Béoumi:Le PDCI-RDA exprime sa plus grande et sincère compassion à toutes ces victimes qui ont subi des dégâts
Les dimanche et lundi 19 et 20 Mai 2019, s'est tenue au sie`ge du PDCI-RDA a` Abidjan Cocody, une re?union extraordinaire du Secre?tariat Exe?cutif du PDCI-RDA.
Cette re?union avait pour unique point a` l'ordre du jour
-l'analyse des e?ve?nements survenus a` Be?oumi marque?s par de violents affrontements intercommunautaires entre les alloge`nes Malinke? et les autochtones baoule?s.
De cette importante re?union extraordinaire, il est ressorti la de?claration qui suit.
Depuis le Mercredi 15 Mai 2019, a` la suite d'une violente rixe survenue entre deux transporteurs, l'un de la communaute? alloge`ne malinke? et l'autre de la communaute? autochtone baoule?, la ville de BEOUMI, au centre de notre pays, a e?te? le the?a^tred'affrontements interethniques fratricides et meurtriers.
Ces affrontements ont fait 9 morts, 97 blesse?s et plus de 300 de?place?s internes.
Le PDCI-RDA s'incline respectueusement sur les de?pouilles des victimes de cette folie meurtrie`re et adresse aux familles endeuille?es ses condole?ances les plus attriste?es.
Le PDCI-RDA souhaite aux victimes un prompt re?tablissement et aux de?place?s, un rapide retour dans leurs foyers respectifs avec l'assurance d'une se?curite?retrouve?e ;
Le PDCI-RDA exprime sa plus grande et since`re compassion a` toutes ces victimes qui ont subi des de?ga^ts de toutes sortes ainsi que des pertes de tous genres.
1
Le PDCI-RDA fe?licite et encourage les autorite?s administratives de Be?oumi, les e?lus, les Chefs et leaders des diffe?rentes communaute?s pour le calme revenu et le dialogue entame? entre les communaute?s bellige?rantes.
L'analyse des faits rapporte?s dans ce conflit met en lumie`re deux phases :
-la premie`re phase est celle conse?cutive a` l'accrochage entre les deuxtransporteurs, a` savoir le tricycle et le ve?hicule de transport de voyageurs. La rixeviolente qui s'en est suivie a cre?e? l'e?moi et donne? lieu a` des sce`nes de bagarres ge?ne?ralise?es entre Malinke?s et Baoule?s. Cette phase a pris fin dans la soire?e de Mercredi ;
-la seconde phase de ce conflit est celle au cours de laquelle un des camps adverses a pris un temps de repli pour revenir avec des armes de guerre et attaquer le jeudi 16 Mai 2019, plusieurs villages autochtones. C'est au cours de cettedeuxie`me phase que le nombre de victimes s'est accru.
L'analyse des faits de cette grave confrontation rele`ve des pre?occupations majeures et essentielles.
Il convient d'observer que la rixe qui est survenue a conduit trop vite a` des attaques de groupes organise?s ayant conduit a` des tueries, des incendies de marchandises,d'e?tals et de logements au moyen d'armes modernes.
Ces affrontements-la` ne sauraient proce?der d'une ge?ne?ration spontane?e !
En effet, il faut se rappeler :
-les attaques similaires des Malinke?s contre Ble`kplo, un paisible village baoule? de la Sous/Pre?fecture de Marabadiassa il y a deux mois.
-des violences avec morts d'hommes au cours des dernie`res e?lections municipalesdans cette circonscription e?lectorale de Be?oumi sans que des enque^tes ne soient diligente?es pour faire la lumie`re sur ces violences.
En re?alite?, de nos jours, le commerce politique a acheve? de prendre pour banal les morts d'hommes.
Le PDCI-RDA s'e?tonne du silence observe? par le Gouvernement face a` ces e?ve?nements si graves qui ne manquent pas d'interroger :
 
-toutes les re?gions de Co^te d'Ivoire, a` l'instar de Be?oumi, sont-t-elles donc infeste?esde caches d'armes, peut-e^tre bien connues et volontairement ignore?es pour servir a` des besoins bien planifie?s ?
-les alle?gations farfelues et xe?nophobes curieusement tenues dans un temps voisin aux e?ve?nements de Beoumi, par une certaine « Radio PDCI », e?trange`re au PDCI RDA, doivent-elles e^tre regarde?es comme une se?quence d'un stratage`me global bien huile? et bien pre?pare? par des mains occultes aux intentions bien sombres ?
Le PDCI-RDA constate par ailleurs :
-les lenteurs ave?re?es dans la mise en place d'une force de se?curite? efficace pourprote?ger les populations quand le Commissaire de Police de la localite?, a e?te? lui- me^me blesse? par balles de`s le premier jour.
-la pre?sence de civils de?tenant des armes de guerre, kalachnikovs et autres parmi les bellige?rants.
-qu'aucune interpellation ou arrestation n'a e?te? faite a` ce jour dans les rangs des de?tenteurs d'armes.
Le PDCI-RDA marque sa grande inquie?tude devant les armes qui circulent encore, aux mains des civils qui ne manquent pas de s'en servir a` tout venant.
De ce qui pre?ce`de, le PDCI-RDA reste tre`s inquiet quand la brusque manifestation d'une rancour mal contenue se transforme en grave et violente altercation intercommunautaire ;
La re?currence de ces conflits communautaires notamment a`
-  Bouna (en Avril 2016),
-  Kanakono (le 24 De?cembre 2017),
-  Zouan-Hounien en (Novembre 2018),
-  Bangolo (le 24 Juin 2018),
-  Facobly (en Juillet 2018),
-  Issia (en Octobre 2018 avec la sortie punitive des DOZOS contre les
populations autochtones),
-  Duekoue? (en Novembre 2018),
-  Bin Houin (en Avril 2019),
-  Marabadiassa (en Fe?vrier 2019),
-  Be?oumi (en Mai 2019) et
-  Abengourou (en Mai 2019),
 
ache`ve de convaincre de la profonde fracture sociale et de la grave division des composantes de la nation ivoirienne.
En conse?quence de cette analyse, le PDCI-RDA:
-Interpelle le Pre?sident de la Re?publique, SON EXCELLENCE Alassane OUATTARA sur sa gouvernance des rapports entre les Ivoiriens et sur sa gestion des conflits internes qui risquent de saper le socle de?ja` fragilise? de la construction de la nation ivoirienne.
-Exige du Gouvernement :
 Une prise en main effective de la re?solution des conflits intercommunautaires.
 Une volonte? re?elle et des actions concre`tes pour la re?conciliation ve?ritable
entre les ivoiriens. La mise en place d'une ve?ritable politique de de?sarmement.  Un de?dommagement juste et e?quitable de toutes les victimes de ce conflit ;
-Exige du Parlement, Assemble?e Nationale et Se?nat, d'initier une enque^teparlementaire sur le de?sarmement des civils en arme en Co^te d'Ivoire.
Le PDCI-RDA prend a` te?moin la Communaute? nationale et internationale de la re?currence des conflits intercommunautaires, qui mettent gravement a` mal la cohe?sion sociale a` la veille des e?lections pre?sidentielles de 2020.
De`s a` pre?sent, le PDCI-RDA re?ite`re son appel a` la solidarite? des militantes et des militants, ainsi que de tous les Ivoiriens, habitants et amis de la Co^te d'Ivoire afin que des dons soient recueillis pour venir en aide a` toutes les victimes sans exclusive des confrontations meurtrie`res de Be?oumi.
Le PDCI-RDA exhorte tous les fils et filles de Co^te d'Ivoire au calme et a` la se?re?nite?.
Fait a` Abidjan le 20 Mai 2019
P/Le Pre?sident
p.o le Secre?taire Exe?cutif
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
 
 
Rédigé par: Lago Tape   le: Jeudi 23 Mai 2019
Il faudrait prôner la réconciliation, le pardon et le vivre ensemble entre Baoulés et Malinkés. Il faudrait aussi que l'Etat désarme les civils. En effet, des fusils traditionnels et d'autres armes à feu ont été utilisés dans les violences des derniers jours. Il faudrait aussi maintenir les forces de l'ordre déployées dans le département. Que Dieu aide la Côte d'Ivoire à vaincre les forces sataniques de la division, de l'intolérance et de la violence entre les communautés fraternelles de la Côte d'Ivoire.
Rédigé par: Beugré Julien   le: Mardi 21 Mai 2019
2020 achèvera ce que les malinké ont commencé: tuer tous les ivoiriens