Côte d'Ivoire : Prêt à tout pour obtenir les faveurs d'une fille
Plcc- - Publié le: 18-05-2019 - Mise-à-jour le: 18-05-2019 - Auteur: Plcc-
Côte d'Ivoire : Prêt à tout pour obtenir les faveurs  d'une fille
Ce n'est pas un phénomène nouveau, l'arnaque se déroule presque toujours de la même façon. Sur un site de rencontre ou un réseau social, un individu derrière son écran est contacté par un autre au physique plutôt attrayant. Il s'attelle à créer un climat de confiance qui bascule sur une relation amoureuse pour déboucher sur des échanges de photos intimes. Faites donc attention à qui vous laissez entrer dans votre vie virtuelle au risque de subir la même chose que la victime de notre récit.
AAK est une belle jeune dame sportive, sympathique et très ouverte sur le monde. Comme la plupart des femmes, elle est la cible de plusieurs hommes mais ne tombe pas sous le charme du premier venu. Elle rêve de romantisme et d'exotisme ce qui la pousse à se fermer aux hommes qui ne semblent pas remplir ces critères. Pour se distraire AAK surfe sur Internet et se fait de nouveaux amis. Parmi ceux-ci se trouvent <>, un homme de type européen absolument charmant avec qui notre jeune dame s'entend tout de suite très bien. Ce dernier sait y faire et semble avoir les qualités que recherche depuis longtemps AAK. Naît alors une idylle virtuelle pour le grand bonheur de la jeune femme. Les choses se passent bien et AAK est heureuse. Des projets de mariage se tissent et des photos intimes sont échangées. Un soir, alors qu'AAK est en séance de sport, elle reçoit plusieurs SMS d'un numéro inconnu. Ce numéro la menace de publier des photos intimes d'elle sur les réseaux sociaux. La seule façon d'éviter cela, est d'accepter d'avoir des relations sexuelles avec la personne derrière le téléphone. Elle est surprise car étant sûre de garder son intimité, en dehors de son amoureux. Elle fait part de la situation à son chéri avant tout. Bien que ce dernier ait tenté de l'en dissuader, elle se rend à la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité pour déposer une plainte.
S'en suit une enquête menée avec l'apport technique du Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN). Elle permet de dévoiler l'identité de l'auteur des SMS, il s'agit de MM. Ce dernier est interpellé et conduit dans les locaux de la PLCC. L'audit des éléments trouvés en sa possession révèle que MM et le profil <> sont une seule et même personne. Plusieurs photos et vidéos à caractère sexuel de la victime ont été trouvées. Aussi tous les SMS de menaces ont été également découverts. Lors de son interrogatoire, il affirme qu'il n'avait pas l'intention de publier les photos. Il voulait juste obtenir les faveurs sexuelles de AAK, car il la désire depuis qu'il l'a rencontrée dans un club de karaté en 2011.
Déféré au Parquet d'Abidjan, il peut en définitive être poursuivi pour détention et menace de publication d'image à caractère sexuel.
 
 
Rédigé par: Lago Tape   le: Samedi 18 Mai 2019
Les arna-coeurs utilisent des appâts féminins. Il est certain que les récits de ces arnaques en feront sourire plus d'un ! "Comment peut on être aussi stupide pour se faire avoir à ce point là ?" C'est bien là le premier problème ! Les gens qui cherchent l'âme soeur sur le net sont fragiles. Ils sortent d'une séparation douloureuse.Les brouteurs connaissent bien tous les réseaux sociaux qui sont autant de terrains de chasse. Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent: Une fois l'accroche physique passée, votre contact va déborder de mots doux et même pratiquer l'acte sexuel virtuel. Peu à peu une complicité, voire de l'amour va s'installer dans votre relation. Les longues discussions derrière votre clavier vont vous asservir; vous allez perdre tout recul et tout discernement. Le but est de vous faire avaler l'hameçon en douceur. Une fois pris, vous ne pourrez pas résister aux demandes répétées d'aide financière. Mais cela ne suffira jamais. La seule limite est votre capacité de financement ! Si un jour, excédé, vous laissez tout tomber, attendez-vous à être contacté de nouveau (par la belle virtuelle) qui vous pardonnera et recommencera son manège. Et si vous arrêtez de payer la belle vous dira qu'elle vous comprend, mais que c'est dommage car elle tient énormément à vous ! Pas de scandale, la belle vous aura escroqué. Vous avez été piégé ! Il faut réagir ! Et vous restez dépouillé, pitoyable, honteux, incapable d'en parler à quelqu'un. C'est ce qui fait la force de ces escrocs. En fait , il convient de porter plainte contre la demoiselle. S'il s'avérait que celle-ci n'existe pas et donc que vous ayez eu à faire à un scamer, la plainte se retournera contre Western Union qui aurait alors transféré des fonds à des personnes inconnues. Ces femmes (hommes : escrocs) sont impitoyables ! N'ayez aucune pitié non plus !