Lutte contre les ALPC illicites : Plusieurs dizaines d'armes saisies détruites par la ComNat à M'Bahiakro conformément aux normes internationales
ComNat-ALPC - Publié le: 13-05-2019 - Mise-à-jour le: 13-05-2019 - Auteur: ComNat-ALPC
Lutte contre les ALPC illicites : Plusieurs dizaines d'armes saisies détruites par la ComNat à M'Bahiakro conformément aux normes internationales
La Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation illicite des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat-ALPC) a procédé, le 07 Mai 2019, à la Préfecture de M'Bahiakro (Région de l'Iffou), à une importante opération de destruction d'armes saisies et confisquées par les autorités judiciaires de cette localité.
Faisant suite à la sollicitation du Préfet du Département, cette opération de destruction de plusieurs dizaines d'armes illicites s'est faite conformément aux normes internationales, en présence notamment des autorités administratives, judiciaires, religieuses et communautaires du Département.
Dans une brève allocution, le Président du Tribunal de M'Bahiakro, M. Dazié Henri, a expliqué que ces armes saisies et confisquées étaient entassées dans des conditions non conventionnelles. Posant ainsi des problèmes sécurité et des risques de vol. Ainsi, dans le cadre de ses procédures traditionnelles, le Tribunal de M'Bahiakro a ordonné la destruction de ces armes. Après une réquisition du Procureur, le Président du Tribunal a saisi le Préfet en vue de leur destruction.
«Cette destruction, nous l'espérons, contribuera, non seulement à éliminer le risque de vol ou de pillage de ces armes pour une éventuelle réalimentation du circuit illégal de trafic, mais également à réduire le taux de menaces par les armes», a souligné le Préfet du Département de M'Bahiakro, M. Ba Blaise.
Le Préfet Ba Blaise a saisi l'occasion de cette cérémonie pour, d'une part, annoncer la prise d'un Arrêté créant officiellement la Commission Déconcentrée Départementale de la ComNat-ALPC; et d'autre part lancer un appel aux populations.
«La lutte contre la prolifération et la circulation illicite d'armes légères et de petit calibre ne doit pas être seulement l'affaire de la ComNat-ALPC, mais celle de tout le monde. C'est pourquoi je voudrais demander à toute personne détentrice d'une arme de la faire déclarer auprès des autorités compétentes, et à la population de collaborer avec les agents des forces de l'ordre et les autorités administratives et judiciaires en dénonçant toute personne suspectée de détenir illégalement une arme».
Auparavant, à l'entame de la cérémonie, le représentant de la ComNat-ALPC, le Capitaine Coulibaly Firmin, a rappelé le contexte dans lequel ont été instituées les Commissions Nationales, ainsi que leurs missions.
Le Capitaine Coulibaly a indiqué que la ComNat-ALPC initie depuis 2012 des opérations de destruction des armes obsolètes, saisies ou confisquées, conformément à l'article 17 de la Convention de la CEDEAO sur les Armes Légères et de Petit Calibre, leurs Munitions et aux Matériels Connexes du 14 Juin 2006.
A ce jour, a-t-il fait savoir, ce sont plus de 19 500 armes issues des opérations de collecte qui ont été détruites à la découpe, grâce aux machines de destruction acquises par la ComNat-ALPC, avec l'appui de ses partenaires techniques et financiers.
Créée par décret n°2009-154 du 30 avril 2009, la ComNat-ALPC est l'établissement public national chargé d'assister le Gouvernement dans la conception et la mise en ouvre de sa politique nationale de lutte contre la prolifération, la circulation illicite et l'usage abusif des Armes Légères et de Petit Calibre (ALPC).
Service Communication - ComNat-ALPC