Côte d'Ivoire : Le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants (CNS) s'allie aux hommes de médias
lebanco.net - Publié le: 10-05-2019 - Mise-à-jour le: 10-05-2019 - Auteur: Samuel Tia
Côte d'Ivoire : Le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants (CNS) s'allie aux hommes de médias
 
« Quelle stratégie de communication pour la mise en oeuvre  du plan d'action national 2019-2021 ? », c'est le thème d'un atelier auquel le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants (CNS), a convié les hommes de médias de Côte d'Ivoire, les 9 et 10 mai 2019 à Abidjan. Objectif, intéresser davantage ceux-ci à la question du travail des enfants mais également de donner un plus à leurs  connaissances en la matière.
Au bout du compte, le CNS entend permettre à ces journalistes et chargés de communication, d'augmenter leur niveau de réactivité en ce qui concerne le travail des enfants et ses nouveaux challenges. « Ces nouveaux défis sont entre autre, la question de la communication et de la visibilité de nos actions sur le terrain capable d'impacter positivement l'opinion publique nationale et internationale, la question de la traçabilité de la chaîne d'approvisionnement de notre cacao, la culture clandestine du cacao dans les forêts classées et la question de la traite transfrontalière des enfants aux fins d'exploitation », a expliqué  la secrétaire exécutive du CNS, Patricia Sylvie Yao.  
Pour entretenir la quarantaine d'auditeurs, des spécialistes de la question de la lutte contre le travail des enfants et de la déforestation, ont partagé leur expérience au cours de plusieurs panels. Avec ces acquis, ces professionnels de la communication au niveau des médias et d'organismes publiques et privés, seront amenés à réfléchir sur la conception puis sur la faisabilité d'une stratégie nationale de communication autour du travail des enfants.
C'est donc à une synergie d'actions que veut aboutir le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants (CNS), afin de faire bouger les lignes. « L'observation de l'évolution du combat que mène notre pays et ses partenaires depuis plusieurs décennies contre ce fléau, nous permet de constater que la communication et les médias sont au cour de la lutte contre le travail des enfants, et alimentent la dynamique des opinions et des positions », a-t-elle ajouté.
Cet atelier a enregistré aussi  la participation de membre du Comité Interministériel de lutte contre la Traite, l'Exploitation et le Travail des Enfants (CIM).
Samuel Tia
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 10 Mai 2019
Travaillez vraiment, au lieu de perdre votre temps à vous demander comment vous pourriez bien "communiquer" pour qu'on croie que vous travaillez !