5è Conférence de la Société Civile AGOA à Washington, DC : La Ministre Nialé Kaba, appelle à une forte implication de la Société Civile AGOA à l'oeuvre de consolidation des économies des pays bénéficiaires de l'AGOA
Ambassade de Côte d'Ivoire - Publié le: 30-04-2019 - Mise-à-jour le: 30-04-2019 - Auteur: Ambassade de Côte d'Ivoire
5è Conférence de la Société Civile AGOA à Washington, DC : La Ministre Nialé Kaba, appelle à une forte implication de la Société Civile AGOA à l'oeuvre  de consolidation des économies des pays bénéficiaires de l'AGOA
La Côte d'Ivoire abritera du 4 au 6 août 2019, le 18ème Forum de l'African Growth Opportunity Act (AGOA) autour du thème "l'AGOA et l'avenir: élaborer un nouveau paradigme commercial pour orienter le commerce et les investissements entre les États-Unis et l'Afrique".
En prélude à cette importante rencontre, le Ministre Nialé Kaba a présidé le mercredi 10 avril 2019, à l'Ambassade de Côte d'Ivoire aux Etats-Unis d'Amérique, la 5ème Conférence des Organisations de la Société Civile AGOA organisée en marge des réunions de Printemps de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International.
A cette occasion, elle a invité lesdites Organisations à ouvrer à la réussite du 18ème Forum AGOA d'Abidjan pour un nouveau pacte commercial avec les Etats-Unis en faveur de la transformation structurelle des économies africaines.
Madame le Ministre a félicité les organisateurs de cette conférence et les Leaders de la Société civile AGOA pour leur contribution pertinente à l'ouvre de consolidation des économies des pays bénéficiaires de l'AGOA.
Elle leur a traduit tout le soutien du Gouvernement ivoirien actuellement à pied d'ouvre pour faire du 18ème Forum AGOA un véritable succès.
Madame le ministre les a encouragés à poursuivre leurs actions et leurs efforts afin que les recommandations issues de leur conférence qui se présente avant tout comme une tribune de réflexion privilégiée sur les nombreux défis auxquels demeurent confrontés les pays bénéficiaires du régime de préférence AGO, renforcent les capacités desdits pays à mieux préserver leur acquis et à pénétrer le marché américain.
Intervenant à son tour, l'Ambassadeur Haidara Mamadou a suggéré la mise en place d'un Mécanisme de suivi pragmatique associant toutes les entités locales de la Société civile, pour un suivi approprié de l'utilisation de l'AGOA dans les pays bénéficiaires.
 
Service Com Ambassade de la Côte d'Ivoire aux Usa