Côte d'Ivoire : Bruno Koné célèbre la lumière à Timboroni
Sercom - Publié le: 27-04-2019 - Mise-à-jour le: 27-04-2019 - Auteur: Sercom
Côte d'Ivoire : Bruno Koné célèbre la lumière à Timboroni
Monsieur Le Ministre et député Bruno Koné a  pris part le Samedi 21avril denrier, à la Fête de la Lumière, à Timboroni, un village de la commune de Kouto. 
À l'instar de nombreux autres villages de plus de 500 habitants en Côte d'Ivoire, le village de Timboroni dans la commune de Kouto a été récemment raccordée au réseau électrique national, comme l'a voulu le Président Alassane Ouattara. 
Une cérémonie de mise sous tension des installations électriques dudit village à été organisé le 20 avril 2019 à laquelle a pris part le Ministre Bruno Nabagné Koné.
Ces festivités ont été l'occasion pour le Vice-président du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix chargé de la Bagoué, de réaffirmer la volonté du gouvernement de travailler chaque jour à l'amélioration des conditions de vie des ivoiriens dans leur ensemble. Il n'a pas manqué de noter que l'un des cadres de ce village, Monsieur Diabaté Beh, en l'occurrence, membre du Front populaire ivoirien, était un de ses plus farouches adversaires politiques dans la région. Une adversité que les deux personnalités ont su transcender pour se mettre au travail pour développer leur région. Bruno Koné a salué la hauteur d'esprit des fils de ce village et les a exhortés à toujours priviliger l'intérêt général.  « Je voudrais vous féliciter pour cette façon de faire la politique, pour cette hauteur de vue, car certains pensent que la politique, c'est l'adversaire qui doit être mort. Non ce n'est pas cela la politique. En politique, vous venez présenter votre projet de société, et la population choisit...  » a t-il déclaré. 
Pour le député de Kouto, l'adversité politique ne doit pas mettre fin à la fraternité qui existe entre les enfants d'une même même région. 
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 28 Avril 2019
Quand je vois l'état de l'installation, exposée à toutes les intempéries et fixée avec des ficelles, je me dis que ces pauvres gens ne vont pas avoir la lumière pendant très longtemps. Bruno Koné est aussi MEDIOCRE au pont d'accepter de manipuler le disjoncteur et de faire une cérémonie dans ces conditions précaires, voire dangereuses ?