Côte d'Ivoire - Demande de l'Arrêté de Concession Définitive (ACD) : Bruno Koné conseille aux demandeurs d'aller jusqu'au bout du processus
lebanco.net - Publié le: 08-03-2019 - Mise-à-jour le: 09-03-2019 - Auteur: Jérémy Junior
Côte d'Ivoire - Demande de l'Arrêté de Concession Définitive (ACD) :  Bruno Koné conseille aux demandeurs d'aller jusqu'au bout du processus
''L'accès des populations ivoiriennes au logement et à un meilleur cadre de vie'', tel était le thème de la conférence de presse que le ministre ivoirien de la construction, du logement et de l'urbanisme a animée le vendredi 8 mars 2019 à l'auditorium de la primature, en tant qu'invité de la tribune ''Les rendez-vous du gouvernement''.  
Pour l'essentiel, il faut retenir que le conférencier a recommandé aux personnes qui veulent sécuriser une propriété foncière d'aller au bout de la procédure d'obtention de l'Arrêté de Concession Définitive (ACD), afin d'éviter des surprises désagréables. Il a soutenu également que ce document est le seul qui garantit le titre de propriété foncière. Le ministre a indiqué à ce sujet que le processus permettant d'obtenir le document en question a été simplifié et ne se limite désormais plus qu'à quatre étapes et qu'en plus tout est mis en ouvre pour sa sécurisation. Toujours sur ce point, le ministre de la construction, du logement et de l'urbanisme a fait savoir qu'il signe entre 50 et 100 ACD par jour et que depuis novembre 2018, il en a signé plus de 2 000.
Par ailleurs, l'ancien porte-parole du gouvernement  a souligné avec insistance que le projet des logements sociaux est relancé. Il a relevé que la question du manque de moyens financiers, qui avait bloqué son avancement a trouvé une solution. Bruno Koné a poursuivi en affirmant qu'il sera fait appel à des promoteurs immobiliers étrangers pour une construction à grande échelle de logements sociaux, avec pour objectif la construction de 10 000 à 20 000 logements par an contre moins de 12 000 pour l'heure.   
L'invité de ''Les rendez-vous du gouvernement'' s'est également prononcé sur la situation des quartiers dits précaires. En ce qui les concerne, il a déclaré que ceux de Gesco (commune de Yopougon), de Divo (commune de Koumassi), de PK 18 (commune d'Abobo) et bien d'autres seront restructurés. Aussi les quartiers qui ne sont pas en mesure de l'être seront rasés pour éviter de mettre en péril la vie des habitants.
En somme, le ministre rassure les populations que ses collaborateurs et lui entendent tout mettre en oeuvre pour leur offrir un bon cadre de vie.
Jérémy Junior      
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Dimanche 10 Mars 2019
Au Ministère de la Construction, les incompétents se succèdent et les problèmes de signature des ACD demeurent ainsi que le problème du logement social ou celui des constructions anarchiques qui pullulent dans tout le pays et qui défigurent le paysage architectural de nos quartiers, villes et villages.Dans le secteur privé, Bruno Nabagné Koné qui est diplômé ESCA (Ecole Supérieure de Commerce) de l'INP FHB a été un bon auditeur au cabinet d'audit et de conseil Arthur Andersen/ Andersen Consulting/Accenture et, il a aussi été un bon DG d'Orange Telecom CI. Par contre, en tant que ministre ayant occupé plusieurs portefeuilles d'Etat, on ne peut pas en dire autant et, cela est vraiment dommage pour notre pays. Bruno Nabagné Koné est devenu le "beau" parleur de la République. A l'écouter et à l'entendre, tout va bien dans notre cher pays la Côte d'Ivoire et, s'il y a (encore) des problèmes qui subsistent, ce sont des problèmes dus au fait que les citoyens ordinaires refusent de reconnaitre les efforts du gouvernement...Bref!
Rédigé par: Koudou   le: Dimanche 10 Mars 2019
Publiquement, la duree d'obtention est de 75 jours. Cela fait plus de 5 ans que j'attends mon ACD, toujours rien. Apres maints efforts, mes dossiers se trouvent sur le burreau du ministre depuis 2 ans. Jusque la, pas de signature. Vraiment dommage!!!. @@Sym, personne n'attends ACD pour commencer a construire. Si tu es pret, commence. L'ACD te trouveras a la fin.
Rédigé par: Sym   le: Samedi 9 Mars 2019
La procédure de signature des ACD est très lente. Sur la base de 50 ACD/jour, le ministre signerait 3000 en 3 mois; en 4 mois il est a signé 2000 ACD. En réalité, il signe 25 ACD/jours; pour le nombre en attente c'est très peu. Par ailleurs, l'approbation des lotissements se fait à compte-goutte. Comment voulez-vous qu'il n'y ait pas de pénurie de logement? Moi j'attends depuis 5 ans mon ACD pour commencer à construire.
Rédigé par: Sym   le: Samedi 9 Mars 2019
La procédure de signature des ACD est très lente. Sur la base de 50 ACD/jour, le ministre signerait 3000 en 3 mois; en 4 mois il est a signé 2000 ACD. En réalité, il signe 25 ACD/jours; pour le nombre en attente c'est très peu. Par ailleurs, l'approbation des lotissements se fait à compte-goutte. Comment voulez-vous qu'il n'y ait pas de pénurie de logement? Moi j'attends depuis 5 ans mon ACD pour commencer à construire.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 9 Mars 2019
Comme à son habitude, Bruno Koné se moque des ivoiriens. Quand on "va jusqu'au bout de la demande" d'ACD et qu'après 5 ans d'attente, on n'a toujours rien, sans que l'Administration soit capable de fournir une explication, on fait quoi ??? D'où vient le problème ? Cherchez l'erreur, au lieu de vous répandre en discours qui ne trompent plus personne. ça c'est encore la propagande du "CICG".
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Vendredi 8 Mars 2019
Non ! Un Gouvernement avec un système décisionnel allant du haut vers le bas n'attire pas beaucoup d'audience. Il lui faut un secteur privé vivant et critique capable de faire des demandes et de transformer des projets. En parallèle, il faut une société civile qui défende les intérêts non commerciaux tels que l'éducation et la santé. Chacun, à son propre niveau doit réaliser la différence entre une bonne réunion avec de belles paroles (du Ministre Bruno Nabagné Koné) et achever quelque chose. Il est temps de mettre de côté les discours de félicitations de Ministres pour se concentrer sur un petit nombre de projets et en assurer leur réalisation.
Rédigé par: Lago Tape   le: Vendredi 8 Mars 2019
''L'accès des populations ivoiriennes au logement et à un meilleur cadre de vie'': - moins de bonnes paroles et plus d'actions, Monsieur le Ministre !Avoir un Gouvernement qui fait quelque chose suppose d'avoir des personnes dévouées en place. En premier lieu il faut un Président qui apporte aussi un soutien politique et des ressources pour que les choses se fassent. L'Afrique use toujours d'un système décisionnel centralisé et sans le soutien présidentiel personne ne vous prend au sérieux. Ensuite il faut un Ministre prêt à utiliser le soutien présidentiel pour motiver le personnel administratif quelque peu indolent et sans sens de la responsabilité dans le Ministère en question pour qu'ils engagent un dialogue avec les acteurs du secteur privé et d'autres pour définir ce qui doit être fait et comment le faire. Un Ministre n'est pas grand chose sans un personnel administratif énergique et articulé capable de "porter son message", de répondre rapidement aux parties intéressées et d'assurer avec succès la gestion des initiatives.