Washington , DC : Quel est le bilan de l'éco-diplomatie de Mamadou Haidara?
Ambassade de Côte d'Ivoire - Publié le: 15-02-2019 - Mise-à-jour le: 15-02-2019 - Auteur: Ambassade de Côte d'Ivoire
Washington , DC : Quel est le bilan de l'éco-diplomatie de Mamadou Haidara?
Le nouvel an donne l'occasion de faire le bilan des activités de l'Ambassade au cours de l'année écoulée et d'apprécier la qualité des relations  de coopération entre les deux pays:
 
Ainsi :
 
Au niveau économique :
 
L'Ambassade a contribué à impulser et à faciliter la coordination de plusieurs missions d'officiels et d'opérateurs économiques américains en Côte d'Ivoire. Elle a également contribué à la signature de plusieurs Accords de développement entre les Etats-Unis et la Côte d'Ivoire et obtenu l'organisation de réunions multilatérales en Côte d'Ivoire.
 
1-   Au titre des missions économiques à Abidjan:
 
-      la mission de prospection économique effectuée du 1er au 4 juillet 2018 en Côte d'Ivoire par le Sous-Secrétaire américain au Commerce, l'Honorable Gilbert Kaplan, accompagné des membres du Conseil Consultatif  Présidentiel américain sur le Commerce en Afrique (PAC-DBIA).
 
Cette mission s'inscrivait dans le cadre du renforcement des relations commerciales entre la Côte d'Ivoire et les États-Unis.
 
 
2-   Au titre des Accords de coopération :
 
-      La signature au cours de la mission du Sous-Secrétaire américain au Commerce à Abidjan du 1er au 4 juillet 2018
§  d'une convention avec l'UPS pour l'amélioration de la compétitivité  des services douaniers ;
§  d'Accords de don avec l'Agence des Etats-Unis pour le Commerce et le Développement (United States Trade Development Agency) pour le financement d'études de faisabilité dans le domaine de l'énergie.
 
-      la signature au Département américain du Commerce à Washington, DC, par le Ministre des Affaires Étrangères de Côte d'Ivoire, S.E.M Marcel Amon-Tanoh et le Secrétaire d'Etat au Commerce, l'Honorable Wilbur Ross, le 07 décembre 2018, du Mémorandum d'entente sur la réalisation de Projets prioritaires stratégiques dans les domaines de l'agriculture, de l'industrie, des transports et de l'énergie.
 
 
 
3-   Au titre de l'organisation des réunions multilatérales à Abidjan :
 
-      la désignation de la Côte d'Ivoire pour abriter, en août 2019, le 18ème  Forum Ministériel AGOA, après la validation de sa candidature (soumise en 2016) lors du 17è Forum de l'AGOA tenu les 11 et 12 juillet 2018, à Washington, DC.
 
-      L'organisation réussie du 2 au 4 décembre 2018, en Côte d'Ivoire, de la 77ème Assemblée plénière du Comité Consultatif International du Coton (CCIC).
 
Au niveau des Transports :
 
L'événement majeur intervenu dans le domaine des transports aériens dans le cadre de la coopération entre la Côte d'Ivoire et les Etats-Unis d'Amérique en 2018 demeure incontestablement l'établissement d'un Vol direct entre les deux pays à travers l'ouverture de la liaison aérienne Abidjan-Newark (New-Jersey).
 
Le vol inaugural a été effectué le 12 mai 2018 par le Boeing 787 Dreamliner de la compagnie Ethiopian Airlines au départ d'Abidjan, avec à son bord une forte délégation ivoirienne conduite par Monsieur  le Ministre des Transports, Monsieur Amadou Koné.
 
La cérémonie d'inauguration de cette liaison aérienne a eu lieu le 13 mai 2018, à l'hôtel Steward de Manhattan, à New York, en présence de Monsieur Amadou Koné.
 
Au niveau de l'Education
 
-      African American Institut (A.A.I) a organisé la 4ème Conférence sur l'état de l'éducation en Afrique du 8 au 10 octobre 2018, à Abidjan.
 
Cette conférence, qui s'est déroulée pour la première fois en Côte d'Ivoire a enregistré la participation du Président de la République de Côte d'Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, qui a fait des recommandations aux experts afin d'aboutir à des solutions durables dans le secteur de l'Education-Formation dans les pays africains.
 
Les questions abordées se rapportent notamment au financement innovant pour compléter les budgets des Etats, à une meilleure adéquation de la formation et de l'emploi, ainsi qu'à l'utilisation du numérique dans les Universités.
 
-    Le 4 décembre 2018, à New-York, en marge des travaux de la session inaugurale du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour le mois de décembre 2018 présidé par la Côte d'Ivoire, le Président de la République, a reçu à nouveau les responsables de cette Institution qui lui ont fait part de leur projet de créer des Centres d'Excellence dans le domaine de l'Enseignement supérieur et de la recherche en Afrique de l'Ouest.
 
Au niveau Diplomatique
 
1-   en ce qui concerne l'élargissement de la carte diplomatique
 
Les relations ivoiro-américaines se sont renforcées avec la nomination par le Gouvernement ivoirien de deux nouveaux Consuls honoraires.
 
Il s'agit de Messieurs James P. Wohl, et MIESSI Angah Georges nommés respectivement Consuls Honoraires de Côte d'Ivoire à Las Vegas et à San Francisco.
 
2-   pour la dynamisation des relations diplomatiques entre les deux pays
 
La Maison Blanche a annoncé la nomination de Monsieur Richard Bell comme prochain Ambassadeur des Etats-Unis en Côte d'Ivoire.
 
Service Com Ambassade de Côte d'Ivoire aux Usa  
Rédigé par: papus   le: Dimanche 17 Février 2019
Avec une telle debauche d'activites economiques de notre Ambassadeur aux USA,quelle est la raison d'etre du Bureau Economique dirige par SE INZA CAMARA,l'epoux de notre grande Ministre KANDIA?
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 16 Février 2019
Encore de l'autosatisfaction et de l'autocélébration, l'exercice favori de ce pouvoir !
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 15 Février 2019
La diplomatie économique de la Côte d'Ivoire n'est rien d'autre que de la prostitution.
Rédigé par: Lago Tape   le: Vendredi 15 Février 2019
La diplomatie économique de la Côte d'Ivoire : une priorité politique La promotion des intérêts économiques de la Côte d'Ivoire doit constituer l'une des missions principales du ministère des affaires étrangères. La diplomatie économique ivoirienne doit poursuivre plusieurs objectifs : soutenir nos entreprises ivoiriennes (surtout les PME) à exporter sur les marchés extérieurs ; attirer vers notre pays des investissements étrangers créateurs d'emplois ; adapter le cadre de régulation ivoirien et international (OHADA entre autres.) à nos intérêts économiques défensifs et offensifs ; faire connaitre le dynamisme de nos entreprises et notamment nos startups. Le ministre des Affaires étrangères, le ministre du Commerce et de l'Industrie en charge des questions des PME et le secrétaire d'Etat chargé des PME sont pleinement investis dans cette mission et traitent du sujet économique à chacun de leurs déplacements.