Education : Les prodiges de la Chine
le pays - Publié le: 30-01-2019 - Mise-à-jour le: 30-01-2019 - Auteur: Dabadi ZOUMBARA
Education : Les prodiges de la Chine
L'éducation est à la base de tout progrès et la Chine semble l'avoir compris. En fait, grâce à des réformes hardies, l'Empire du milieu atteint des résultats probants dans le domaine de l'éducation.
De 1949 à nos jours, les efforts consentis par les autorités chinoises ont permis de faire du système éducatif chinois l'un des plus réputés au monde et ils servent de modèles pour bien des pays. Pour atteindre ces objectifs, la Chine a rendu l'éducation obligatoire pour toutes les populations chinoises. Et pour ce faire, le pays n'a pas lésiné sur les moyens. En effet, le pays de Xi Jinping a effectué une dépense de l'éducation publique de près de 2% de la dépense totale du monde en matière d'éducation. Ces efforts ont permis de reculer les frontières de l'ignorance dans le pays car, le taux d'analphabétisme chez les jeunes et les adultes, est passé de 80% à moins de 5% en 2003 sur l'ensemble du territoire national. Des millions d'hommes et de femmes du niveau supérieur et moyen ont été spécialisés au profit de l'Etat. De même, des centaines de millions d'hommes et de femmes travailleurs ayant un niveau d'instruction secondaire de premier et deuxième cycles, ont été formés par les établissements scolaires. 
Selon des sources, le secteur éducatif chinois s'accroît deux fois plus rapidement que la moyenne mondiale de la même période. Si l'on s'en tient toujours aux mêmes sources, le taux net de scolarisation pour les enfants en âge d'aller à l'école dans les écoles primaires, était de plus de 98% et le taux brut de scolarisation dans les écoles secondaires du premier cycle était supérieur à 94% avant la dernière décennie. Pour consolider et améliorer ces résultats, la Chine a décidé de mettre prioritairement l'accent sur l'enseignement élémentaire considéré comme un facteur clé pour le développement de l'éducation. Mais que renferme l'enseignement élémentaire en Chine ? Eh bien, il comprend l'éducation préscolaire, l'instruction obligatoire des enfants âgés de 9 ans allant de l'école primaire à l'école secondaire du premier cycle, l'enseignement secondaire ordinaire du deuxième cycle, l'éducation spécialisée pour les enfants handicapés et l'alphabétisation. Toutefois, il est à noter que les autres ordres d'enseignements ne sont pas en reste. Au fait, des réformes majeures y ont été opérées. En juin 2003, l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) avait publié un rapport sur l'enseignement supérieur dans le monde. Un rapport qui louait les performances de la Chine car, il notait que l'envergure de son enseignement supérieur se situait à la première place du monde en se basant sur le fait que le nombre des étudiants chinois dans les établissements d'enseignement supérieur avait doublé en un laps de temps. Au cours de la dernière décennie, le rythme de la création des universités a atteint sa vitesse de croisière à travers des réformes novatrices. Quid de l'éducation spécialisée et l'enseignement professionnel? Ces deux domaines bénéficient d'une attention particulière des dirigeants chinois.  En effet, que ce soit le nombre des élèves que celui des enseignants, les effectifs ont été multipliés au cours des deux dernières décennies. Bref, le moins que l'on puisse dire, c'est que l'éducation constitue une préoccupation majeure en Chine aussi bien pour les dirigeants que pour les parents ainsi que les élèves et étudiants eux-mêmes. Car, pour ces derniers, le succès est une fierté personnelle, familiale, voire nationale. Malheureusement, c'est tout ce qui manque dans bien des pays africains où l'éducation est reléguée au second plan par les dirigeants. Et l'on ne devait donc pas s'étonner que le continent noir soit toujours à la traîne en matière de développement économique, social, etc. C'est connu, aucun pays ne peut se développer sans disposer d'hommes et de femmes bien éduqués et bien formés.
Dabadi ZOUMBARA