Reforme de la CEI : le premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly exhorte la société civile à former les citoyens à la maitrise du processus électoral
Primature - Publié le: 24-01-2019 - Mise-à-jour le: 25-01-2019 - Auteur: Primature
Reforme de la CEI : le premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly exhorte la société civile à former les citoyens à  la maitrise du processus électoral
Abidjan, le 24 janvier 2019 - Lors de la rencontre avec les Organisations de la société civile (OSC) sur la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), le 24 janvier 2019 à Abidjan, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, les a exhortées à la sensibilisation et à la formation des citoyens au processus électoral.
« Vous ne devez pas perdre de vue votre rôle. Il consiste en la formation des citoyens à la maîtrise du processus électoral. C'est ainsi que vous aiderez le gouvernement et contribuerez à la consolidation de la paix et de la cohésion sociale », a-dit Amadou Gon Coulibaly.
Les responsables des organisations de la société civile ont unanimement pris l'engagement de s'investir dans cette mission, en vue de la préservation de l'intérêt supérieur de la Nation.
La rencontre du Chef du gouvernement avec les OSC se situe dans le cadre du réexamen de la composition de la CEI voulu par le Président de la République, Alassane Ouattara, qui fait ainsi droit aux recommandations de la Cour africaine des Droits de l'Homme et des Peuples. Dans ce même cadre, le Premier Ministre a eu une rencontre avec les partis politiques ivoiriens, le 21 janvier 2019.
Tout comme les partis politiques, les organisations de la société civile disposent de deux semaines pour élaborer leurs contributions et les déposer au ministère de l'Intérieur et de la Sécurité qui, sur cette base, va préparer la deuxième rencontre avec le Premier Ministre.
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 27 Janvier 2019
Technique du rideau de fumée : On distrait la "société civile" avec des propos médiatiques hors sujet pour éluder la réforme de la CEI et essayer de faire croire que les problèmes ne viennent pas de là.