L'éditorial de Venance Konan : Les ennemis de mon ennemi....
fratmat.info - Publié le: 18-12-2018 - Mise-à-jour le: 18-12-2018 - Auteur: Venance Konan
L'éditorial de Venance Konan : Les ennemis de mon ennemi....
Dans l'interview qu'il a accordée à la chaîne française France 24, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) a déclaré vouloir prendre la tête d'une plateforme comprenant « tous les partis politiques qui partagent les valeurs de la non-violence, de la tolérance et de l'État de droit».
Cette plateforme devrait comprendre le Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo et le clan de Guillaume Soro. En clair, ceux qui ne s'entendent pas avec Alassane Ouattara, en ce moment ou depuis longtemps.

À propos de Guillaume Soro, il s'est rendu hier à Daoukro et on l'a vu esquisser quelques pas de danse, en compagnie du président Bédié; ce qui est plutôt rare. Que ne ferait-on pas pour l'ennemi de son ennemi.
Donc, pour nous résumer. Le président du Pdci-Rda a quitté l'alliance avec Alassane Ouattara, parce que, semble-t-il, en tout cas, si l'on lit bien entre les lignes de son interview, ce dernier n'aurait pas vu d'un bon oil l'envie du président Bédié de vouloir revenir au pouvoir.

On se souvient que le Président de la République l'a, à deux reprises, invité à se joindre à lui pour transmettre le pouvoir à une autre génération. Le président Bédié compte donc maintenant sur la nouvelle alliance avec le FPI et Guillaume Soro pour le porter à nouveau au pouvoir. D'où l'appel à la libération de Laurent Gbagbo, pour lequel sept ans de punition seraient amplement suffisants selon Bédié, et les pas de danse pour Soro.

Il n'y a pas longtemps, on se félicitait de l'arrestation et de l'éloignement du même Laurent Gbagbo. Autre temps, autre appréciation. De Laurent Gbagbo, l'on attend évidemment les voix de ses militants, ces voix qui ont fait saliver tant d'opposants au président Ouattara. On se souvient qu'en 2015, tout bon adversaire de Ouattara se devait d'aller saluer le célèbre prisonnier de La Haye et clamer haut et fort qu'il est son frère. On disait qu'il possédait environ 40% des voix de l'électorat ivoirien et que celui à qui il les donnait ne pouvait que gagner l'élection.

Après la présidentielle de 2015, on n'a plus vu grand monde à La Haye, sauf ces derniers temps où l'on prépare l'élection de 2020. Laurent Gbagbo est donc redevenu très précieux. Qui ne le serait pas, s'il est crédité de détenir environ 40% d'un électorat? On a donc oublié tout ce que l'on lui reprochait, et il est devenu un apôtre de la non-violence, de la tolérance et de l'Etat de droit. Oui, Laurent Gbagbo! Et c'est Bédié qui le dit ! Blé Goudé avait bien dit, en son temps et lors de son procès, qu'il était en quelque sorte la réincarnation de Gandhi. Et vous ne vouliez pas le croire. Aujourd'hui, tout le Pdci-Rda est prêt à témoigner, la main sur le cour, qu'il n'y avait pas plus gentil, plus pacifiste, plus gentil, plus charmant et mieux éduqué que Blé Goudé. C'est comme cela. Il a lui aussi sa part dans les 40% de voix attribuées à Gbagbo. De Guillaume Soro, l'on attend surtout qu'il divise le Rassemblement des républicains (Rdr) ou Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), et qu'il vienne à la plateforme avec beaucoup de monde. Comme cela, Pdci plus Fpi plus les gens de Soro sera égal à victoire. Cela vaut bien une déclaration d'amour à Laurent Gbagbo et des pas de danse à Guillaume Soro. Et Soro, qu'est-il allé chercher à Daoukro? Peut-être de la protection.

Bédié n'avait-il pas dit qu'il était son protégé? Et ne dit-on pas que les relations entre lui et le Bravetchè sont plutôt exécrables? Ou peut-être est-il allé, lui aussi, chercher des voix, puisque l'on dit qu'il vise aussi le fauteuil présidentiel. En tout cas, il y a des gens qui lui ont demandé de se présenter, et peut-être qu'il y pense, et pas seulement en se rasant le matin. Et cela vaut bien un voyage à Daoukro et une déclaration d'amour à Laurent Gbagbo et Blé Goudé, l'ancien camarade de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci), dont il a dit souhaiter la libération. Donc, si Soro est lui aussi candidat, cela fera deux candidats sur la même plateforme. Cela ne faitil pas trop? Et de Gbagbo qu'attend-on? Je l'ai déjà dit : qu'il donne ses voix pardi! On dit donc que l'on souhaite sa libération. Et si les juges le libéraient vraiment?

Ceux qui seront fâchés ne seront pas forcément ceux à qui l'on pense. Parce que, si j'en crois le journaliste français qui vient de publier un livre d'entretien avec lui, Laurent Gbagbo se verrait bien candidat à la présidentielle de 2020. Cela ferait donc trois sur la même plateforme. Kabako! Comme dirait mon parent d'Odienné. Qui s'effacerait au profit de qui? Eh bien, dans la prochaine chronique nous essaierons de voir ce qui se passerait si Gbagbo était vraiment libéré et revenait en Côte d'Ivoire. Ça risquerait d'être comme "furoncle sur tibia de margouillat'', comme l'on dit dans mon quartier.

Venance Konan
 
 
 
 
 
 
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Jeudi 20 Décembre 2018
VK: Si Frat-Mat était bien (et mieux) géré, on apprécierait cela et beaucoup de personnes ne seraient pas licenciées de FRAT-MAT. Si vous aviez écouté les conseils de (bonne) gestion de vos différents DAF, on en serait pas là aujourd'hui. Vos élucubrations (de politique fiction) n'intéressent pas grand monde! Surtout qu'on sait tous ici que votre but ultime est de plaire au pouvoir en place. Comme une girouette, vos opinions évoluent dans le sens du vent qui souffle en provenance du palais...
Rédigé par: Asko   le: Jeudi 20 Décembre 2018
Il y a un temps où un certain Venance Konan du temps de la présidence de Mr BEDIE traitait Mr ALASSANE de burkinabé. Vraiement les charognards !!!
Rédigé par: Beugré Julien   le: Mercredi 19 Décembre 2018
Les ennemis de mon ennemi: 1. GBAGBO et ADO se sont alliés contre Bédié. ==== 2. Watra et Bédié se sont réunis contre GBAGBO. ===== 3. Bédié et Soro se réunissent contre Watra. ++++++++++++ Où Voit-on le mal?
Rédigé par: AKÔDJE   le: Mercredi 19 Décembre 2018
Grand frère, avec toute l'estime que j'ai pour toi, tu ferais mieux de te battre pour remettre sur les rails la société d'état à te confier que de t'occuper de ce qui ne te regarde pas. Ou alors tu es devenu le griot du donateur?
Rédigé par: papus   le: Mercredi 19 Décembre 2018
Venance Konan delire tout simplement en nous faisant cette politique fiction. Comme il aime tant se projeter dans l'avenir et qu'il sait lire dans une boule de crystal, j'aurai aime qu'il nous parle la probable candidature au 3eme mandat contrairement a la constitution de son nouveau mentor ALLASSANE.
Rédigé par: Dako Remy   le: Mercredi 19 Décembre 2018
Article simple et limpide. Qui fait une saine appreciation de la situation politique, en mettant eloquemment en exergue le jeux des interets et des intrigues a l'oeuvre dans les coulisses du pouvoir. Excellente reflexion, Venance Konan! Engageante et dynamique! Ne t'attend pas a ce que les indigents marques de cecite politique puissent cerner le sens elementaire de tes propos. La critique est facile, mais l'art est difficile. Et le plafonds est toujours trop hauts pour les nabots qui n'ont que l'injure commme argument (seul moyen dont ils diposent pour vanter les puanteurs de leurs frustrations). ALors fou-t'en ! Et Continue de partager ta perspective originale sur l'actualite, d'essaimer ta part de verite pour eclairer les lanternes de ceux qui sont perdus dans les forets ou les cavernes de l'ignorance. Tant pis, s'ils choisissent de rester prisonniers de leur haine, le virus dont ils ont fait un fidele compagnon de vie. Gens d'ombre qui mangent autour d'eux toute forme de Lumiere. Vides. Tu ne peux rien en tirer. Alors fou-t-en. L'oeuvre a accomplir est trop noble, Venance. Bravo!
Rédigé par: Keleimassa   le: Mardi 18 Décembre 2018
Que vaut l'editorial d'un journaliste alimentaire et "Flankafo" (traitre)? Il est interessant de lire Venance le transfuge du PDCI:"Il n'y a pas longtemps, on se félicitait de l'arrestation et de l'éloignement du même Laurent Gbagbo. Autre temps, autre appréciation." Mais il a la memoire courte ce monsieur! Heureusement que nous avons encore les archives des ses insultes et ses critiques de celui qu'il appele aujourd'hui le chef de l'etat ou encore OUATTARA. Vraiment: Autre temps, autre appreciation. Y Foh! Comme dirait mon parent d'Odienné et YAKO! comme dirait mes parents de Sakassou. Et moi meme je dirais: SHAME ON YOU FLIPPER!
Rédigé par: Koutou Kouakou   le: Mardi 18 Décembre 2018
"À propos de Guillaume Soro, il s'est rendu hier à Daoukro et on l'a vu esquisser quelques pas de danse, en compagnie du président Bédié; ce qui est plutôt rare. Que ne ferait-on pas pour l'ennemi de son ennemi." Ah bon! Je croyais que nous étions en démocratie et avions affaire à des adversaires. Voilà que Venance nous informe que ces acteurs politiques sont des ennemis. En quoi est-ce que réfuser d'adhérer au RHDP ou de suivre Ouattara c'est devenir son ennemi? Voilà comment on crée des étincelles et après on est surpris d'avoir allumé un feu.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mardi 18 Décembre 2018
Monsieur Venance Konan ferait mieux de s'occuper de gérer sainement l'entreprise dont l'Etat lui a fort sottement confié le destin plutôt que de (se) nous distraire en racontant des salades et en mettant de l'huile sur le feu. Bédié n'a pas (encore)à fait officiellement acte de candidature, et je ne penser pas qu'il soit stupide au point de penser que Soro et Gbagbo le soutiendraient s'il le faisait. Par ailleurs, pourquoi évoquer "le clan de Guillaume Soro" alors que, sauf erreur de ma part, Soro fait toujours partie de la mouvance présidentielle ? ça me rappelle une époque où les "rocardiens", bien que membres (actifs) du PS français, étaient les ennemis héréditaires à abattre des mitterrandiens. Monsieur VK, vous vous trompez d'adversaire, et je pense sincèrement que dès que l'élection de 2020 sera consommée, ça va vous retomber dessus en pluie fine et vous allez en faire les frais. Je suis très déçu par le jeu trouble auquel vous vous livrez actuellement, moi qui vous croyais un individu intelligent, responsable et soucieux du bien public, je constate que vous n'êtes qu'un griot alimentaire du même calibre que ces soi-disant intellectuels camerounais qui encensaient il y a encore peu la personne de vous savez qui...
Rédigé par: KGP   le: Mardi 18 Décembre 2018
La politique est la saine appréciation des réalités du moment dixit Nanan HOUPHOUET BOIGNY FELIX. Grand journaliste qu'il est M. Venance KONAN devrait le savoir. Les alliances politiques se font et se défont suivant les réalités politiques subies par les partis. C'est comme ça que OUATTARA et le RDR se sont liés à Laurent GBAGBO et le FPI en 1995 pour créer le boycott actif avec son corollaire de morts, c'est également comme ça que OUATTARA s'est lié à BEDIE pour parvenir à ses fins en 2011 et en 2015. Aujourd'hui le RDR s'est lié à l'UDPCI de GUEI Robert. Alors s'il y a alliance entre BEDIE, SORO et GBAGBO pour moi c'est un non événement. Cela s'appelle tout simplement un jeu politique.