Chronique d'une vie : ''scène de ménage '' gênante chez mon jeune maraîcher
Mahoua S. Bakayoko - Publié le: 07-12-2018 - Mise-à-jour le: 07-12-2018 - Auteur: Mahoua S. Bakayoko
Chronique d'une vie  : ''scène de ménage '' gênante chez mon jeune maraîcher
Abdoulaye est un jeune homme arrivé de son lointain Niger pour l'eldorado Ivoirien. Il a réussit à se faire une petite place dans ce marché . Des tables toujours fournies de légumes frais. J'aime chaque fois y faire une halte, pour offrir à mon odorat cette explosion de parfums des bouquets de poireaux , basilics , persils et autres légumes exposés à notre regard gourmand. Impossible de le rater, il vous happe avec sa bonne humeur si communicative. Respectueux, très affable il est de commerce très facile avec ses mots , justes ce qu'il faut au bon endroit . Il côtoie invariablement , en accordant à chaque client son registre . Des grandes dames , leurs chauffeurs , leurs servantes ou la cliente sans grand moyen, il s'adapte avec toujours plaisanteries pour chacune. Abdoulaye pourrait être un cas d'étude dans des écoles internationales de commerces.
Ce jour alors que je me fais servir, arrive une jeune fille au village angélique , une forme généreuse au teint retouché . Elle tenait un beau portable rouge en main. Son énorme poitrine plaquée dans un body noir , elle avait attaché au rein un morceau de pagne qui la moulait comme pas possible. Elle semblait avoir vraiment pris le temps pour cette toilette matinale.
-Bonjour Abdoulaye 
-Non tu sais que j'aime que tu m'appelles chéri 
La jeune fille un peu gênée reste muette, changeant discrètement de position de ses pieds et faisant tourner son portable entre ses mains . Et Abdoulaye d'enfoncer le clou en me jetant un furtif regard
-Parce que Maman est là ??? Tu sais que j'aime chéri là ! Maman doit savoir pour te défendre un jour.
La jeune fille complètement en compote se sauve.
Une situation assez gênante. Je remonte les bretelles de mon maraîcher qui m'informe que la jeune fille est servante chez une de ses grandes clientes . Il m'avoue à demi mot une probable liaison avec la jeune fille. Apparemment fou de la coquine qui aurait eu un robinet d'argent , Abdoulaye prend la chose vraiment au sérieux.
-Pourquoi donc tu as fait ça ?? Elle était gênée 
-Maman moi si tu prends mon argent et mon portable c'est que tu n'as pas honte de dire ça à tout le monde. Le matin montre moi à tous pour me prouver 
Abdoulaye n'a t'il pas raison ?
Rédigé par: Adouko Step   le: Dimanche 9 Décembre 2018
Une femme ne peut pas vouloir bénéficier des largesses d'un modeste individu et ensuite prétendre avoir honte de s'afficher avec lui en public (alors qu'elle lui donne déjà ce qu'elle a). C'est ridicule!