Université d'Abidjan - Manifestation contre les frais annexes d'inscription
Violente altercation entre la Fesci (mouvement estudiantin) et les forces de l'ordre
lebanco.net - Publié le: 11-09-2018 - Mise-à-jour le: 11-09-2018 - Auteur: Larissa Gbaguidi
Violente altercation entre la Fesci (mouvement estudiantin) et les forces de l'ordre
L'Université Félix Houphouët Boigny  d'Abidjan Cocody et ses environs ont été le théâtre dans la matinée du mardi 11 septembre 2018 d'échauffourées entre la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci) et les forces de l'ordre.
Paralysée déjà depuis quelques semaines par une grève des enseignants, l'Université Félix Houphouët Boigny de Cocody a vécu une autre journée tendue cette fois au rythme des tirs de gaz lacrymogène et de jets de pierre liés à un affrontement entre la Fesci et les forces de l'ordre.
L'objet de la discorde : une protestation  du mouvement estudiantin et scolaire contre les frais annexes d'inscription dans l'éducation nationale. « Il est inconcevable qu'on fasse par exemple payer à des affectés de l'Etat dans un établissement à Cocody des frais annexes de 200 000 F CFA. Encore moins dans ce lycée d'Adjamé où en fonction de la classe à faire, on te tend la liste des frais annexes à payer. Il faut mettre fin à cela», a expliqué  au téléphone, le secrétaire général à la communication de la Fesci Yao Sylvère dit Kennedy.
Sur le terrain en attendant l'apaisement, les chants de mobilisation de la Fesci se sont d'abord fait entendre en début de matinée. S'en est suivie, la fermeture des différentes voies d'accès à l'université, puis un quadrillage des forces de l'ordre postées à chaque entrée.
Conséquence, c'était la débandade. Les rares étudiants sur place se dépêchent de trouver des issues de sortir pour échapper à ce qui allait devenir plus tard un champ de bataille. A quelques mètres, une  porte  de sortie, mais aussi la lutte à qui aura le plus d'énergie pour sortir en premier. Pendant ce temps, un pneu est allumé juste à côté par un étudiant laissant derrière lui une bouteille d'essence à moitié vide, un brasier et  une colonne de fumée. 
Le secrétaire général à la communication de la Fesci Yao Sylvère, a expliqué que c'est à l'issue  d'une assemblée générale le samedi 8 septembre 2018, que son mouvement est descendu sur le terrain pour mobiliser contre la politique de paiement des frais annexes. Le secrétaire général à la communication précise cependant que la Fesci n'entend pas se dresser  contre la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle mais cherche plutôt à tenir informer les acteurs du système éducatif de ce qu'il se passe.
 
 
Larissa Gbaguidi
Rédigé par: kokobliko   le: Mercredi 12 Septembre 2018
recevez les et échangez avec eux, ce sont vos enfants.au fond, la plainte est fondée et tout le monde le sait! il faut d'abord faire la fameuse inscription en ligne(3 000 f, 6 000 f, 10 000 f) selon que l'enfant est au privé, est au public ou à l'universiré avant d'aller faire l'inscription dite physique. Mais au fait, le magot récolté par l'inscription en ligne sert à quoi au juste? s'AGIT-il d'un impôt que les parents d'élèves doivent supporter en lieu et place de leurs progénitures? Imaginez les parents qui ont quatre à cinq enfants. après cette phase, il faut passer à l'achat de fournitures. trop c'en est de trop pour la majorité des ivoiriens qui mangent à peine une fois par jour!!!et je sais de quoi je parle puis que le salaire net (ne confondons pas salaire brut et salaire net) de cette majorité tourne autour de 150 000 f. avec un lotir un peu acceptable de 70 000 FCFA/mois, les factures de cie et de SODECI qui tournent autour de 30 000 FCFA, la gestion de la santé de la famille avec une prévision de 10 000 FCFA. Que peut-on vraiment faire faire avec 40 000 FCFA dans une POCHE pour la popote et le transport et, et , et?????
Rédigé par: kokobliko   le: Mercredi 12 Septembre 2018
recevez les et échangez avec eux, ce sont vos enfants.au fond, la plainte est fondée et tout le monde le sait! il faut d'abord faire la fameuse inscription en ligne(3 000 f, 6 000 f, 10 000 f) selon que l'enfant est au privé, est au public ou à l'universiré avant d'aller faire l'inscription dite physique. Mais au fait, le magot récolté par l'inscription en ligne sert à quoi au juste? s'AGIT-il d'un impôt que les parents d'élèves doivent supporter en lieu et place de leurs progénitures? Imaginez les parents qui ont quatre à cinq enfants. après cette phase, il faut passer à l'achat de fournitures. trop c'en est de trop pour la majorité des ivoiriens qui mangent à peine une fois par jour!!!et je sais de quoi je parle puis que le salaire net (ne confondons pas salaire brut et salaire net) de cette majorité tourne autour de 150 000 f. avec un lotir un peu acceptable de 70 000 FCFA/mois, les factures de cie et de SODECI qui tournent autour de 30 000 FCFA, la gestion de la santé de la famille avec une prévision de 10 000 FCFA. Que peut-on vraiment faire faire avec 40 000 FCFA dans une POCHE pour la popote et le transport et, et , et?????
Rédigé par: kokobliko   le: Mercredi 12 Septembre 2018
recevez les et échangez avec eux, ce sont vos enfants.au fond, la plainte est fondée et tout le monde le sait! il faut d'abord faire la fameuse inscription en ligne(3 000 f, 6 000 f, 10 000 f) selon que l'enfant est au privé, est au public ou à l'universiré avant d'aller faire l'inscription dite physique. Mais au fait, le magot récolté par l'inscription en ligne sert à quoi au juste? s'AGIT-il d'un impôt que les parents d'élèves doivent supporter en lieu et place de leurs progénitures? Imaginez les parents qui ont quatre à cinq enfants. après cette phase, il faut passer à l'achat de fournitures. trop c'en est de trop pour la majorité des ivoiriens qui mangent à peine une fois par jour!!!et je sais de quoi je parle puis que le salaire net (ne confondons pas salaire brut et salaire net) de cette majorité tourne autour de 150 000 f. avec un lotir un peu acceptable de 70 000 FCFA/mois, les factures de cie et de SODECI qui tournent autour de 30 000 FCFA, la gestion de la santé de la famille avec une prévision de 10 000 FCFA. Que peut-on vraiment faire faire avec 40 000 FCFA dans une POCHE pour la popote et le transport et, et , et?????
Rédigé par: kokobliko   le: Mercredi 12 Septembre 2018
recevez les et échangez avec eux, ce sont vos enfants.au fond, la plainte est fondée et tout le monde le sait! il faut d'abord faire la fameuse inscription en ligne(3 000 f, 6 000 f, 10 000 f) avant d'aller faire l'inscription dite physique. Mais au fait, le magot récolté par l'inscription en ligne sert à quoi au juste? s'AGIT-il d'un impôt que les parents d'élèves doivent supporter en lieu et place de leurs progénitures? Imaginez les parents qui ont quatre à cinq enfants. après cette pahse, il faut passer à l'achat de fournitures. trop c'en est de trop!!!
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Mercredi 12 Septembre 2018
Il fallait dissoudre la FESCI depuis 2011