Afrique du Sud: tollé après la participation de choristes nues dans une compétition scolaire
AFP - Publié le: 11-06-2018 - Mise-à-jour le: 11-06-2018 - Auteur: AFP
Afrique du Sud: tollé après la participation de choristes nues dans une compétition scolaire
Sous les encouragements du public, des jeunes filles ont dansé et chanté seins nus, avec un simple pagne couvrant uniquement leur sexe, selon une vidéo filmée cette semaine dans la province du Cap oriental (sud-est).
"Il n'y a aucune raison pour que des élèves aillent sur scène complètement nues (...) c'est totalement inapproprié de la part des enseignants", s'est indignée la ministre de l'Education Angie Motshekga, dénonçant une "exploitation".
"C'est d'autant plus perturbant que les femmes et filles sont de plus en plus perçues comme des objets sexuels destinés à divertir les hommes", a-t-elle ajouté. La société sud-africaine est une des plus violentes au monde, notamment envers les femmes. Une centaine de viols y sont recensés chaque jour et une femme y meurt sous les coups d'un proche toutes les huit heures.
La ministre de l'Education a également dénoncé "les commentateurs" qui ont justifié l'apparition dénudée des choristes en affirmant que "cela faisait partie de la culture des jeunes femmes".
"Il n'y aucune raison que ces enfants se produisent complètement nus. Cette atteinte à la dignité humaine va à l'encontre des valeurs de nos cultures", a insisté Angie Motshekga qui a exigé une enquête et des sanctions.
En Afrique du Sud, il n'est pas rare que des jeunes femmes, souvent vierges, se produisent les seins nus dans le cadre de danses traditionnelles. L'ancien président Jacob Zuma, qui a été contraint à la démission en février en raison de son implication dans plusieurs scandales de corruption, a fréquemment participé à ces événements qui célèbrent notamment la culture zouloue.
 
Source: AFP
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mardi 12 Juin 2018
Pourquoi condamner la tradition sous des prétextes futiles ? ON a assez fustigé les missionnaires qui interdisaient les coutumes traditionnelles pour ne pas tomber dans les mêmes travers ! Tout le problème est de faire la part entre respect des traditions et perversité.
Rédigé par: Lago Tape   le: Lundi 11 Juin 2018
Oui, il est vrai pourtant qu'en Afrique du Sud et en Afrique Centrale aussi, il n'est pas rare que des jeunes femmes, souvent vierges, se produisent les seins nus dans le cadre de danses traditionnelles. Chez les Xhosas par exemple, une ethnie principalement présente dans la province du Cap-Oriental, la coutume veut que les jeunes filles vierges se produisent en public seins nus (bien dressés) pour rester chastes jusqu'au mariage. Depuis de nombreuses années, beaucoup critiquent vivement cette tradition. «Il n'y aucune raison que ces jeunes filles se produisent complètement nues et en public. Cette atteinte à la dignité humaine va à l'encontre de nos valeurs culturelles», a par exemple insisté Angie Motshekga, la Ministre de l'Education d'Afrique du Sud. Plus choquant, cet incident a eu lieu la veille de la Semaine de la protection de l'enfance. Dans ce contexte, la réaction de la ministre est-elle un acte de puritanisme ou une décision justifiée quand on sait que la société sud-africaine est l'une des plus violentes au monde, notamment vis-à-vis des femmes ? Une centaine de viols y est recensée chaque jour et une femme y meurt sous les coups d'un proche toutes les huit heures. C'est la question qu'il faut se poser!