Désintox "Ouattara connaît le droit plus que nous tous réunis"
Cisse Ibrahim Bacongo - Publié le: 11-06-2018 - Mise-à-jour le: 11-06-2018 - Auteur: Cisse Ibrahim Bacongo
Désintox
Suite à une contribution que j'ai faite dans le débat suscité par l'interview accordée par le Président de la République à l'hebdomadaire panafricain «Jeune Afrique» du 8 au 16 juin 2018, une publication diffusée sur les réseaux sociaux m'est attribuée, dans laquelle je me serais dédit, sur le même sujet, en moins de 24 heures.
Je tiens à informer qu'après mon article, qui a été publié dans les colonnes des quotidiens «Le Patriote» et «l'Inter» du vendredi 8 juin 2018, repris sur les réseaux sociaux et actuellement disponible en ligne, je n'ai fait aucune autre déclaration, ni écrite, ni verbale, à quelque organe que ce soit. Le document qui circule sur la toile n'est rien d'autre qu'un Fake News, un faux, né d'un commentaire fait par un journaliste et publié sur sa page Facebook (André Konan Sylvère).
Ce faux a été publié et repris en boucle sur les réseaux sociaux, sans la moindre vérification sur son authenticité, depuis 48 heures.
A l'évidence, il porte un grave préjudice à ma crédibilité, ma dignité, mon honneur et mon image. Aussi, ai-je décidé de saisir le Procureur de la République d'une plainte contre les auteurs et ses complices de ce Fake News, afin d'engager les poursuites idoines contre eux devant les tribunaux, dès ce mardi 12 juin 2018, pour qu'ils répondent de leur acte.
Fait à Abidjan, le 10 juin 2018
Cissé Bacongo
Rédigé par: Loethiers mackan   le: Lundi 11 Juin 2018
Aussi reviendra-t-il au procureur de situer les responsables du fake news entre ceux qui l'exploitent,ceux qui la suscitent,et qui la crée. Précisions precieuses.