Transformation locale du Cacao/ Gon Coulibaly : « Barry Callebaut apporte la preuve que la Côte d'Ivoire offre d'excellentes conditions »
Fraternité Matin - Publié le: 17-05-2018 - Mise-à-jour le: 17-05-2018 - Auteur: Fraternité Matin
Transformation locale du Cacao/ Gon Coulibaly : « Barry Callebaut apporte la preuve que la Côte d'Ivoire offre d'excellentes conditions »
L'objectif du gouvernement ivoirien, dira le Premier ministre est d'accélérer la transformation structurelle de l'économie du pays par l'industrialisation.

Transformation locale du Cacao/ Gon Coulibaly : « Barry Callebaut apporte la preuve que la Côte d'Ivoire offre d'excellentes conditions »

« Avec ce nouvel investissement, le groupe Barry Callebaut apporte la preuve que la Côte d'Ivoire offre d'excellentes conditions pour la transformation locale du cacao. Démontrant ainsi que de grands groupes peuvent investir dans l'industrie du Cacao en Côte d'Ivoire », a indiqué le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, ce mercredi 16 mai 2018, à la cérémonie de la pose de la pierre de l'extension de l'usine de Société africaine du cacao (Saco) à Marcory-Zone4.

Cette nouvelle usine, a souligné le directeur général de Saco, Loïc Pierdo, sera opérationnelle en janvier 2019. Et elle permettra de doubler le volume des fèves de cacao broyées à Abidjan. Poursuivant, il a affirmé : « Nous entendons ainsi accompagner la politique d'industrialisation du gouvernement à travers ce cet investissement de plus de 30 milliards FCA ». Ce projet, a-t-il précisé, vise à implanter une nouvelle ligne de transformation du cacao en produit fini. Toute chose qui va entraîner la capacité de broyage à plus de 40.000 tonnes, la construction des nouveaux, entrepôts de stockage de produits finis, la mise en place d'une académie du chocolat.

« La pose de la première pierre de cette nouvelle ligne de production, traduit pour nous la décision de la société Saco à la politique de transformation et de valorisation locale de nos matières premières (.) », a dit le Chef du gouvernement ivoirien. Avant de saluer la constance de l'accompagnement du groupe Saco à la mise en ouvre de cette politique depuis 1964. Et cela à travers des investissements.

A cette occasion, M. Gon Coulibaly a réaffirmé que l'objectif du gouvernement ivoirien est d'accélérer la transformation structurelle de l'économie du pays par l'industrialisation. « Le secteur industriel constitue le second pilier de notre économie avec une part d'environ 25% dans le Pib dont 16% pour le secteur manufacturier », a-t-il rappelé.
 
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 18 Mai 2018
C'est surtout un moyen d'échapper aux taxes et contraintes qui s'appliquent à l'exportation des fèves.
Rédigé par: Lago Tape   le: Jeudi 17 Mai 2018
Barry Callebaut est une multinationale américano-suisse. Ce qui serait plus avantageux pour la Côte d'Ivoire serait de favoriser aussi la transformation du cacao par les PME ivoiriennes. Le Code des Investissements et le Code des impôts contiennent beaucoup d'avantages et de privilèges pour les multinationales et les grands groupes qui ne paient pas d'impôts et qui achètent leurs outils de production en hors-taxes, sans compter que ces grands groupes sont aussi favorisés et avantagés par rapport à nos PME locales, dans la Commande Publique. En effet, les multinationales ont tous les gros marchés de l'Etat. A) Quels sont donc les incitatifs fiscaux et les avantages que notre gouvernement octroie aux PME ivoirienne pour la transformation industrielle du cacao, de l'anacarde, de la mangue et de nos minerais ? B) Qu'est-ce que le gouvernement ivoirien fait pour obliger les grandes multinationales à sous-traiter et à co-traiter avec les PME ivoiriennes ? THAT IS THE QUESTION.