L'Afrique du Sud fait ses adieux à Winnie Mandela
AFP - Publié le: 15-04-2018 - Mise-à-jour le: 15-04-2018 - Auteur: AFP
L'Afrique du Sud fait ses adieux à Winnie Mandela
Un dernier hommage à Winnie Mandela, «rempart» contre l'apartheid, a été rendu hier à Soweto. L'égérie populaire a été enterrée dans le cimetière de Fourways.
 
Des dizaines de milliers de personnes ont rendu un dernier hommage hier, dans le township sud-africain de Soweto, à Winnie Madikizela-Mandela, l'égérie populaire mais controversée de la lutte contre l'apartheid.
La cérémonie organisée près de Johannesburg, dans le stade d'Orlando plein à craquer, conclut dix jours de deuil national décrétés en souvenir de celle qui est surnommée le «roc», «la Mère de la nation» et la «libératrice», décédée le 2 avril à 81 ans des suites d'une longue maladie.
Pendant les heures les plus sombres du régime raciste blanc et les 27 années de détention de son ex-mari Nelson Mandela, «Winnie», la militante politique et féministe, a entretenu la flamme de la résistance à l'apartheid. Malgré les tortures, les humiliations et les séjours en prison.
«Elle a combattu pendant que les hommes étaient derrière les barreaux», a résumé l'une de ses admiratrices, Gloria Mabasa, un tatouage de Winnie sur la joue.

Hommages étrangers

 
Plusieurs dirigeants étrangers, dont les chefs d'État congolais Denis Sassou Nguesso et namibien Hage Geingob, avaient fait le déplacement en Afrique du Sud. Jesse Jackson, militant emblématique des droits civiques aux États-Unis, et la top modèle britannique Naomi Campbell aussi.
La fin de la cérémonie a coïncidé avec un violent orage, interprété par la foule comme une bénédiction. Le cortège funéraire s'est ensuite dirigé vers un cimetière de Johannesburg, précédé de dizaines d'admirateurs dansant sous une pluie battante. L'égérie de la lutte anti-apartheid y a été enterrée en fin d'après-midi au côté d'une de ses petites-filles, lors d'une inhumation réservée aux proches de la défunte.