Côte d'Ivoire/Réhabilitation du tronçon Bouaké-Katiola-Ferké :Amadou Gon Coulibaly ''annonce la fin d'un calvaire des usagers'' à travers le lancement des travaux
lebanco.net - Publié le: 12-11-2017 - Mise-à-jour le: 12-11-2017 - Auteur: Ouana Lagnon
Côte d'Ivoire/Réhabilitation du tronçon Bouaké-Katiola-Ferké :Amadou Gon Coulibaly ''annonce la fin d'un calvaire des usagers'' à travers le lancement des travaux
Le Premier Ministre de Côte d'Ivoire, ministre du budget et du portefeuille de l'Etat, Amadou Gon Coulibaly, en présence de l'ambassadeur de la France en Côte d'Ivoire Gilles Huberson et de plusieurs membres du Gouvernement dont Ally Coulibaly, Téné Birahima Ouattara, Jean Claude Kouassi, Dr Amédée Koffi Kouakou; des cadres, élus, chefs, traditionnels et populations des trois régions de Gbêkê, du Hambol et du Tchologo, a procédé au lancement, samedi 11 novembre 2017 dernier, dans la localité de Katiola, des travaux de réhabilitation du tronçon Bouaké-Katiola-Ferkessédougou. Des travaux de réhabilitation qui, selon lui, ''annonce la fin d'un long calvaire pour les populations des régions traversées''.
Dans un rapport établit par le ministère des infrastructures économiques en 2016, la situation du trafic sur le tronçon Bouaké-Kanawolo était estimée à 3172 véhicules par jour dont 797 poids lourds par jour dans les deux sens contre 2 630 véhicules dont 417 poids lourds enregistrés dans les 2 sens de l'axe Kanawolo-Ferkessédougou. Construit entre 1974 et 1979, le tronçon Bouaké-Katiola (1974), Katiola-Niakara (1977) et Nikara-Ferké (1979) se trouve en ce moment dans un ''état de fatigue extrême''. Il enregistre des ''arrachements, nids de poules, fissures et déformations''.
Le ministre des infrastructures économiques Dr Amédée Koffi Kouakou a précisé dans son adresse que, ''après le lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Ouangolo-Ferké en 2014 et dont les travaux sont en voie d'achèvement, nous voici aujourd'hui à Katiola pour lancer les travaux de réhabilitation des sections Bouaké-Kanawolo et Kanawolo-Ferké d'un linéaire total de 220Km. Les travaux  seront réalisés selon la technique de recyclage de chaussée. C'est la deuxième fois que cette technique est expérimentée en Côte d'Ivoire après la route Akoupé-Bongouanou. La structure de chaussée choisie est composée de 6cm de béton bitumineux, de 12 à 14cm de grave bitume et du recyclage en place sur une épaisseur de 20cm de l'ancienne structure de chaussée avec apport de 2% de ciment. Cette structure est dimensionnée pour durer plus de 15 ans et est particulièrement adapté au trafic lourd et intense que  porte la route du Nord. D'un montant total de 147,1 Milliards de FCFA TTC, les travaux de réhabilitation de la route Bouaké-Ferké sont financés par le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) pour un montant de 60,4 Milliards de FCFA et par un prêt consenti à l'Etat par l'Agence Française de Développement (AFD) pour un montant de 71 Milliards de FCFA. L'Etat apporte pour sa part un financement complémentaire de 15,7 Milliards de FCFA représentant la TVA. Les travaux seront réalisés par deux groupements d'Entreprises françaises. Il s'agit du groupement Bouygues TP/DTP/Colas Afrique/Colas Projets pour le lot 1 qui concerne le  tronçon Bouaké Kanawolo, et du Groupement Razel_Bec/Sogea Satom pour le lot 2 constitué du  tronçon Kanawolo-Ferké. Les travaux dureront 24 mois en ce qui concerne le lot 1 et 22 mois pour le lot 2''.
Pour l'ambassadeur de la France en Côte d'Ivoire Gilles Huberson, ''les appuis de la France au secteur des infrastructures routières en Côte d'Ivoire représentent un engagement cumulé de 347 milliards de FCFA soit 530 millions d'euros''. La réhabilitation de ce tronçon ''contribue à désenclaver les régions rurales, à fluidifier les échanges, à sécuriser les usagers et à renforcer les liens entre le nord et le sud. Elle est essentielle à la cohésion économique, sociale et territoriale du pays''.
A en croire le premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, ''les travaux s'inscrivent dans le cadre d'un important investissement d'entretien, de réhabilitation et de construction de routes et d'ouvrages structurants décidé par le Président de la République, SEM Alassane Ouattara''. L'objectif étant de ''mettre à niveau, de moderniser et de densifier le réseau routier de notre pays qui a souffert des différentes crises notre pays a connues''. Ainsi, le Gouvernement ivoirien a, à travers, ''le Plan National de Développement 2016-2020, inscrit comme 4ème axe stratégique le développement des infrastructures sur l'ensemble du territoire national afin d'améliorer la compétitivité de notre économie et d'assurer un développement inclusif''. C'est ''dans ce cadre que se situent les grands travaux de construction et de réhabilitation de notre réseau routier commencés depuis 2012 et qui se poursuivent sur la base du PND routier 2016-2025 pour un coût total de 3760 milliards de FCFA''.
Il a, par ailleurs, annoncé le ''lancement des travaux de prolongement de l'autoroute du nord Tiébissou-Bouaké le 16 décembre 2017 prochain'' ainsi que ''les travaux de renforcement de la route Yamoussoukro-Bouaflé-Daloa très bientôt''.
Le maire de la commune de Katiola, Camara Thomas a exprimé la gratitude de l'ensemble des populations des trois régions traversées au Gouvernement et au Chef de l'Etat SEM Alassane Ouattara.
 
Rédigé par: mammian   le: Jeudi 16 Novembre 2017
le tronçon Yamoussoukro-Tiébissou c'est pour quand? et Tiébissou-Bouaké, c'est pour quand aussi? HUUMM!!!!
Rédigé par: kokobliko   le: Lundi 13 Novembre 2017
il y a beaucoup de lancements dèh! mais, NOUS ON EST st Thomas, nous voulons voir pour croire!
Rédigé par: Brou   le: Lundi 13 Novembre 2017
Bravo pour les annonces. Comme beaucoup d'ivoiriens je tire une réelle satisfaction. Espérons qu'elles se réalisent.