RDR : le congrès de toutes les surprises
lebanco.net - Publié le: 11-09-2017 - Mise-à-jour le: 11-09-2017 - Auteur: Malick Sangaré
RDR : le congrès de toutes les surprises
Les rideaux se sont refermés ce dimanche 10 septembre sur les assises du Rassemblement des Républicains (RDR).  La fumée blanche est sortie du dôme du palais des sports de Treichville et a laissé plus d'un bouche bée. 
À la place très convoitée de secrétaire général du parti ou se bousculaient Adama Bictogo, maître d'ouvre de ce congrès, Amadou Soumahoro, le sortant, et Cissé Ibrahim Bacongo, c'est finalement  Kandia Camara qui sera retenu par le président Alassane Ouattara. «J'avoue que j'ai été surprise moi-même par ce choix de ma personne  » avoue t-elle, encore sous le coup de l'émotion. La nouvelle secrétaire générale souhaite rendre son parti « plus conquérant avec plus de cohésion en son sein et oeuvrer  pour la création du parti unifié avec les autres partis  membres du RDHP ».
Autre surprise et non des moindres le retour d'Henriette Dagri Diabaté dans les instances du parti en tant que présidente. La Grande Chancelière qui a accueilli cette nouvelle avec « émotion et fierté» s'est engagée à relever les nouveaux défis qui se présenteront au RDR. 
L'ancienne ministre de la justice  sera secondée dans sa tâche par Amadou Gon Coulibaly nommé premier vice-président du parti. 
Maurice Bandama, Anne Ouloto et Mamadou Touré ont quant à eux été désignés secrétaires délégués. 
Les autres nominations des membres de la nouvelle direction du RDR interviendront ultérieurement. 
Alassane Ouattara a accepté d'être le président d'honneur d'un parti qu'il dirige depuis 18 ans. Dans son discours d'orientation il n'a pas manqué de rendre un vibrant hommage à tous les pionniers de la lutte du RDR et a invité ses militants à ne pas oublier le parcours qui a été le leur. Le président de la république a par ailleurs annoncé la mise en place effective du parti unifié « d'ici à la fin de l'année 2017»
 
Malick Sangaré 
 
Rédigé par: kokobliko   le: Lundi 11 Septembre 2017
kandiarousse, pour une fois la FESCI qui apparemment, pour une fois veut s'occuper des problèmes académiques va avoir raison de toi. Tenez toutes les écoles jusqu'à l'université imposent des cotisations exorbitantes exigées aux inscriptions, avec achat de papiers hygiéniques, des papiers rames par élèves, des achats de tee-shirts imprimés par l'imprimeur de monsieur le directeur, des macarons, des papiers à rabat, sans oublier les carnets de correspondance excessivement chers, des cotisations de COGES qui ne sont jamais utilisées par par rapport à leur but premier... Tout ces dépenses après l'inscription en ligne. ça se déroule en côte d'ivoire où nos supposés autorités clament la gratuité de l'école. Je suis sidéré, vraiment. parce que ce je retiens, c'est de la propagande, rien que de la propagande à visée purement politique!!!!