Maquillage du vagin : un nouveau phénomène inquiétant
.topsante. - Publié le: 26-07-2017 - Mise-à-jour le: 26-07-2017 - Auteur: .topsante.
Maquillage du vagin : un nouveau phénomène inquiétant

 

Après la mode des paillettes dans le vagin, une nouvelle pratique inquiétante vient de se faire son apparition. Une marque scandinave lance des produits cosmétiques destinés aux parties génitales féminines conçus pour "enluminer, hydrater et apaiser".
La recherche de la "perfection physique" va décidément trop loin. Après la capsule remplie de paillettes comestibles à insérer dans le vagin, les gynécologues ne vont pas être au bout de leurs surprises. "The Perfect V", une entreprise de cosmétiques scandinave, vient de lancer une gamme de produits dédiés au vagin. Parmi ceux proposés : une crème hydratante, un exfoliant, un sérum revitalisant et même un highlighter, qui promet "d'enluminer" la vulve.

DE PLUS EN PLUS D'INTERVENTIONS CHIRURGICALES

Pour avoir un vagin "plus doux, hydraté et illuminé" comme le promet la marque, il faut être prêt à débourser environ 45 euros par produit. Mais est-ce réellement nécessaire ?
La sociologue Catherine Louveau, interrogée par 20 Minutes, ne cache pas son indignation face à ces nouveaux cosmétiques : "je vois une soumission de la société avec le développement de ces produits. C'est du marketing qui fait du mal aux femmes. Il y a une injonction de plaire au partenaire, de se soumettre au désir de celui-ci en plus du déni naturel".
Côté santé, rappelons qu'il s'agit d'une zone particulièrement délicate et sensible. Il faut être vigilante avec ces produits qui pourraient causer des infections ou des inflammations.
Ce culte de la perfection pousse de plus en plus de filles à avoir recours à la labiaplastie, une intervention de chirurgie plastique ayant pour objectif de modifier la taille ou la structure des grandes ou des petites lèvres entourant la vulve. Un phénomène qui touche particulièrement les très jeunes filles, influencées par les tendances d'internet. D'après la Société internationale de chirurgie esthétique, entre 2015 et 2016, 138 000 personnes ont eu recours à cette intervention.
Rédigé par: Alino K   le: Vendredi 4 Août 2017
Vous écrivez bien "Une marque scandinave lance des produits cosmétiques destinés aux parties génitales féminines conçus pour "enluminer, hydrater et apaiser"". Mais enfin il s'agit bien de PAYS SCANDINAVES qui sont réputés être des sociétés de démocratie, de liberté et de bonne gouvernance. Un tel produit ne peut être mis sur le marché sans un minimum d'autorisation ... On n'est pas au NIGERIA tout de même. De toutes les façons ne nous faisons d'illusions, tout cela est le reflet d'une société de recherche effrénée de performance et perfection.
Rédigé par: Pussy Foufoune   le: Vendredi 28 Juillet 2017
Pourquoi se maquiller la vulve ? Or donc, une nouvelle marque déboule sur le marché de la perturbation de nos flores vaginales (lesquelles prennent vraiment cher cette année) : des soins, cures, sérums, exfoliants, lingettes, mais surtout du maquillage pour nous illuminer et contourer la vulve. Ceci impliquant bien sûr que ladite vulve soit épilée - assertion même pas questionnée un quart de seconde. Des poils ? Jamais, camarades. Pas de ça chez nous. Connaît pas. Le dictionnaire contemporain des femmes passe de poignet à poilade.Car en constatant que pas moins de HUIT produits sont disponibles dans la gamme présentée, il faut quand même se demander dans quel contexte une femme a besoin d'une vulve, je cite : lavée, pomponnée, hydratée, calmée, adoucie, rajeunie, raffermie, conditionnée, illuminée, rafraîchie, revitalisée, perfectionnée, raffinée, renouvelée, exfoliée. La première raison serait effectivement qu'on aille se faire « bouffer la teucha » (le site est tellement classieux que je suis obligée, par vases communicants, d'appeler une chatte une chatte...). Sauf que personne d'un minimum pragmatique ne se maquillerait pour le plaisir de voir son ouvre d'art instantanément massacrée - nos partenaires non seulement ont des bouches et des langues, mais s'ils sont des hommes, ils ont des poils, or rien n'anéantit un maquillage plus efficacement qu'une exfoliation via barbe de trois jours. Pour le dire clairement : si par malheur il m'arrivait de passer plus d'une minute à me maquiller le visage, j'éviterais de le faire juste avant qu'on me frotte ce même visage avec un grattoir, une brosse à cheveux ou un hamster.Tout ça pour dire que la thèse du bouffage de chatte n'est pas crédible, d'autant que si j'étais un homme hétérosexuel, l'idée de bouffer une chatte consisterait à bouffer une chatte. Pas bouffer huit produits. C'est comme mettre du colorant ET des produits chimiques sur une pizza, ça contredit le projet-pizza.
Rédigé par: Bineta Salsao   le: Jeudi 27 Juillet 2017
Le maquillage pour vulves voudrait nous enluminer, nous gommer et nous sublimer la chatte. Au pire, laissez-la tranquille, non ? Bon, c'est pas fini. On a eu la vapeur dans la chatte, les nids de guêpes en poudre dans le vagin, la capsule à paillettes pour avoir une cyprine goût bonbon qui scintille. Et maintenant on a le maquillage pour vulves. Le stick à vulve, c'est sans nul doute l'invention la plus stupide de 2017 ! Le problème, c'est que ces innovations s'inscrivent dans un contexte peu favorable pour l'amour de soi, y compris de son sexe. Un contexte dans lequel on doit rappeler que oui, ta vulve est normale - et que si tu as un doute sur le sujet, il vaut mieux consulter un.e professionnel.le de santé.
Rédigé par: Awoulaba Cool   le: Jeudi 27 Juillet 2017
C'est une autre anarque commerciale. Dommage qu'en 2017, ce genre d'arnaques marchent encore avec les femmes! En effet, en insinuant aux femmes que leur vagin sent mauvais, n'est pas de la bonne couleur ou autres inventions farfelues, les publicitaires et industriels de la beauté font germer l'idée que, sans l'utilisation de produits spécifiques, les parties intimes de la femme en question sont différentes des autres. De peur d'être raillées, ces dernières finissent alors par acheter des produits dont elles n'ont pourtant pas besoin.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Jeudi 27 Juillet 2017
Après l'épilation intégrale, la labiaplastie ou dernièrement les paillettes vaginales, les industriels ont trouvé un nouveau moyen de faire penser aux femmes que leur vagin n'est pas assez bien, les cosmétiques pour vulve. En 2017, le corps féminin souffre encore de nombreuses discriminations. Les publicitaires créent sans cesse des peurs totalement infondées aux femmes. Quand ils ne sont pas occupés à leur faire croire que l'odeur des règles peut incommoder ceux qui les entourent, ils décident de vanter les mérites du maquillage pour embellir la vulve. Derrière cette tendance, les sours Kardashian. Adulées et imitées par des milliers de jeunes filles, ces dernières ne cachent pas le fait de recourir à la cosmétique vulvaire. En mars dernier, Khloe révélait ainsi utiliser un rouge à lèvres hydratant afin de prendre soin de ses lèvres intimes. Mais c'est surtout Kim, la véritable star de la famille, qui est à l'origine de ce phénomène. Fin 2016, Mario Dedivanovic, son maquilleur officiel, publiait un cliché de lui, la tête entre les jambes de la célébrité avec la légende, "Vous pensiez que je travaillais uniquement sur le visage ?" Rapidement, des marques ont senti là une magnifique opportunité de vendre aux femmes du maquillage pour parties intimes, bien que ce dernier soit parfaitement inutile et potentiellement mauvais.
Rédigé par: NAS   le: Jeudi 27 Juillet 2017
affaire de chatte c vraie affaire !!
Rédigé par: papus   le: Jeudi 27 Juillet 2017
Que ne feront-elles pas pour nous seduire meme au risque de leur vie.
Rédigé par: Lago Tape   le: Mercredi 26 Juillet 2017
Certaines femmes sont-elles donc d'éternelles insatisfaites quand il s'agit de leur vagin ? Après la vaginoplastie et la labiaplastie, une nouvelle technique permettant de "corriger l'aspect extérieur" du sexe féminin et soi-disant d'enluminer le sexe féminin vient de voir le jour et remporte un franc succès, malgré les risques pour la santé : le maquillage du vagin.