Guillaume SORO est pardonné, purifié et sanctifié dans les derniers temps de la patience de Dieu..........
Niamke Tanoh - Publié le: 23-07-2017 - Mise-à-jour le: 23-07-2017 - Auteur: Niamke Tanoh
Guillaume SORO est pardonné, purifié et sanctifié dans les derniers temps de la patience de Dieu..........
Ivoiriennes mes Soeurs,
-Ivoiriens mes frères,
-Chers lecteurs, internautes et amis de mes contributions,
 
En République de COTE D'IVOIRE, notre beau et grand pays, terre bénie, terre de prospérité et d'hospitalité, un grand miracle divin et humain vient de se produire, à savoir la déclaration, l'affirmation et la confession publique de l'acte de repentance et de demande de pardon de Son Excellence Monsieur Guillaume SORO, Président de l'Assemblée Nationale, Acteur majeur de la récente histoire de notre Nation depuis l'année 2002.
Loin de moi, l'intention de remuer les couteaux dans les plaies encore non cicatrisées des douloureuses crises, des guerres et des mutineries, atroces et sanguinaires, que nous avons, tous et toutes, connues et vécues.
Selon moi, cet acte de contrition est essentiellement inspiré par Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, par le Saint-Esprit et par Dieu Notre Père.
Mais avant de traiter notre thème sus visé de notre chronique, permettez-moi, Chers Lecteurs et Chers Lectrices de féliciter le Président de la République de COTE D'IVOIRE et Son Gouvernement pour la brillante et parfaite organisation des « Huitièmes Jeux de la Francophonie à Abidjan. »
La Cérémonie Officielle d'Ouverture de ces Jeux a été féérique, magnifique, belle et exceptionnelle à l'image et à la ressemblance de la « Destinée Prophétique » de Terre de prospérité et d'hospitalité de la République de COTE D'IVOIRE, Notre Beau et Grand Pays que : Plus personne ne devra tirer vers le bas, dans les méandres des divisions, des guerres de succession, des crises et des mutineries, intempestives et imbéciles.
  • Cette réussite, n'est-elle pas la démonstration parfaite des fruits de « Notre Union, de notre Discipline et de notre Travail, Tous et Toutes Unis et Solidaires en RHDP? »
Avec le Président Alassane OUATTARA et Son Gouvernement « RHDP », La République de COTE D'IVOIRE est en train de redorer son image de marque, et de « notre Destin Commun », ternis et humiliés, par les guerres, les crises et les mutineries, imbéciles et intempestives.
Mes exhortations, mes supplications et mes prières sont que : Plus personne, ni Satan et ni aucun démon, ne puissent tirer vers le bas, la République de COTE D'IVOIRE, Notre beau et grand Pays, qui est en train de remonter la pente de « Sa Destinée Glorieuse d'une Nation de prospérité et d'hospitalité. »
C'est pourquoi, je me réjouis pour l'acte de demande de pardon, de repentance et de contrition de Son Excellence Monsieur Guillaume SORO, « Troisième ou Quatrième Personnalité protocolaire de l'Etat de COTE D'IVOIRE. »
En ce jour dominical ou l'Eglise prêche et enseigne « La Parabole du bon grain et de l'ivraie », traitons ensemble et commentons ensemble, l'actualité ivoirienne sus visée, à l'aune de la « Parole de Dieu, Son Evangile selon Saint Mathieu, au Chapitre treize. »
Après avoir lu, la Sainte Ecriture ci-dessus, retenons que :
-En chacun et chacune de Nous, tous et toutes, vivent et sommeillent, un Ange et un Démon ;
En d'autres termes : Le bon grain et l'ivraie, le bien et le mal,
Cohabitent en chacun de Nous.
-Il en est de même dans nos familles et dans nos Nations respectives. :
  • Ou des riches cohabitent avec des pauvres ;
  • Ou d'honnêtes citoyens vivent à cotés des voleurs, des pourris et des corrompus ;
  • Ou des victimes de guerres, des crises et des mutineries doivent demander pardon, eux-mêmes, et doivent également accepter le pardon de leurs bourreaux.
  • Pourquoi, Dieu permet-il que : Dans chacun de Nous, dans nos familles et dans nos Pays respectifs, « Les bons grains poussent avec l'ivraie », ensemble, dans « la même terre, sur la même surface, dans les mêmes familles et dans les mêmes Nations ?
L'une des réponses, est que «la Patience est un autre Saint Nom de Dieu. »
Dieu Notre Père est patient, et Il attend toujours « Les temps de la Maturité, de la Moisson » pour séparer « les bons grains de l'ivraie. »
De peur qu'en élevant, en arrachant, en détruisant et en tuant « L'ivraie et les mauvaises herbes », l'on puisse également déterrer et détruire les « Bonnes Graines. »
Dieu Notre Père permet cette « dualité humaine et spirituelle » dans l'optique que les bons grains croissent rapidement, et soient les plus nombreux, pour enseigner et pour répandre, « Sa Semence, Sa Parole qui est également l'épée de Sa Puissance à double tranchants. »
En d'autres termes : Là ou Dieu est en train d'accomplir Ses Ouvres merveilleuses et Ses Miracles, Là également sont présents, Satan le Diable et ses Démons.
N'est-ce pas le cas, actuellement, de notre beau et grand Pays, la République de COTE D'IVOIRE ?
Le vaillant peuple ivoirien doit pardonner et retenir que la vengeance appartient à Dieu et à Lui-Seul uniquement.
Le Bélier de Yamoussoukro, le Sage de l'Afrique, Notre Père Fondateur de la République de COTE D'IVOIRE moderne et modèle, a toujours affirmé que : « Le Monde évolue et Tout change.Seuls les imbéciles ne changent jamais. »
En chacun de nous, dans nos familles respectives et dans nos Nations : Les bons grains, les mauvais grains et l'ivraie se ressemblent, de sorte que, Dieu qui est « La Patience »,
Nous demandent, de toujours, attendre Son Temps de Maturité, Son Temps de la Moisson, pour séparer les bons grains, les mauvais grains et l'ivraie.
Nos impatiences humaines, nos colères et nos désirs de vengeance, s'opposent à la Grande Sagesse Divine, et à la Patience spirituelle et surnaturelle de Dieu.
N'est-ce pas le cas en République de COTE D'IVOIRE ?
  • Il est à noter et à souligner que La Patience divine a des  limites qui se manifestent aux temps de la maturité et de la moisson, à l'heure ou Dieu Lui-même sépare les Bons et les Mauvais.
  • Il n'appartient donc pas à l'Homme de se venger, de se séparer des mauvais grains et de l'ivraie.
  • Dieu n'aime pas les péchés et le Mal, mais pour ceux et pour celles, comme le Président Guillaume SORO, qui font leur confession, leur repentance, et qui demandent pardon, La Miséricorde divine et la Grâce de Dieu, leur sont, gratuitement, accordées et données.
  • En République de COTE D'IVOIRE, on peut affirmer, au plan humain, au niveau spirituel et divin que « Le Président Guillaume SORO est pardonné, purifié et sanctifié aux derniers temps des limites de la patience de Dieu....
  • Tous et toutes les « Co-auteurs et co-Acteurs » des différentes crises, guerres et mutineries en République de COTE D'IVOIRE, doivent, impérativement et humblement, suivre cet exemple audacieux et historique du Président Guillaume SORO.
  • Qui sommes-Nous pour condamner, Ceux et Celles qui font leurs confessions, leurs repentances et qui demandent le pardon de Dieu et des Hommes ?
  • Pour ma modeste part, sans préjugé et ni aucun jugement, je qualifie l'acte de repentance et de demande de Pardon du Président Guillaume SORO, comme « un acte surnaturel inspiré par Dieu. »
C'est un acte divin et hautement spirituel.
En effet, même, si « l'ex-Chef Rebelle Guillaume SORO » constituait avant, une sorte « d'ivraie et de mauvais grain » en République de COTE D'IVOIRE,
Il est redevenu, depuis sa confession, sa repentance, son acte de contrition et sa demande de pardon, Monsieur Guillaume SORO dis-je, est redevenu un « Bon Grain », sanctifié, pardonné et purifié par la Miséricorde de Dieu.
En Conclusion :
-Ivoiriennes mes Soeurs ,
-Ivoiriens mes Frères,
-Chers Amis et Partenaires de la République de COTE D'IVOIRE, Terre bénie et prospère, seconde Patrie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ :
  • Prions, intercédons, chantons des cantiques, jeunons, adorons et louons Dieu Notre Père Tout-Puissant, pour que, chacun et chacune, des acteurs et des co-auteurs des divisions, des guerres et des mutineries, soient visités par l'Ange Gabriel, le Saint-Esprit et le Sang Puissant et Précieux de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.
  • Mon exhortation, ma prière et ma supplication sont qu'en République de COTE D'IVOIRE : Du plus Grand des Ivoiriens au Plus petit des citoyens, Que La Miséricorde divine et la Grâce de Dieu nous visitent, pour changer nos coeurs de pierre en coeurs de chair..
  • Que chacun et chacune de Nous, Ivoiriens et Ivoiriennes, fassent sa propre repentance, sa propre confession et sa propre demande de pardon, aux ivoiriens et à Dieu, car les temps de maturité, de moisson, de récolte et de « séparation des bons grains, des mauvais grains et de l'ivraie », ces temps derniers de la fin de la patience de Dieu, sont déjà annoncés et prêchés, afin que Nous, toutes et tous, puissions bénéficier la grâce divine et de la Miséricorde de Dieu.
  • Que Ceux et Celles qui ont des oreilles écoutent, méditent et comprennent « La Parole » que Dieu révèle et met dans la bouche de ses plus petits orphelins et avortons que Nous sommes, et dont je suis, très fier et honoré, d'être l'un  des dignes et intrépides Ambassadeurs.
  • Amen ! Amen et Amen !
  • Paix et Joie dans vos coeurs !
  • Que le Puissant et Précieux Sang de Notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ l'Unique Agneau de Dieu, qui ôtent les péchés du Monde,
Nous couvre, Nous lave, nous guérisse et nous bénisse éternellement.Amen !
Bon dimanche et bonne semaine, à toutes et à tous.
Djohn TANOH-NIAMKE
-Diplomate, Ecrivain, Blogueur, Chroniqueur Diplomatique et Politique.
-Précédemment Conseiller Technique de Cabinet Ministériel
-Auteur de plusieurs Livres, Publications et Contribution, parmi lesquels les Essais suivants :
  1. COTE D'IVOIRE : La Guerre des Imbéciles,
  2. COTE D'IVOIRE : Cahier d'un Retour à la Case-Départ ;
  3. COTE D'IVOIRE : Bulletin de Notes d'une Dictature avortée ;
  4. Laurent GBAGBO : Héros sacrifié ?
  5. Pour l'Afrique, Voici l'émergence que Nous voulons.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rédigé par: Diarrasse Napié   le: Dimanche 23 Juillet 2017
Que fait donc le natif du Cameroun "Nyamsi" dans la réconciliation en Côte-d'Ivoire ? C'est vraiment de la plaisanterie et aussi de la pure provocation. Le vrai panafricanisme doit être réciproque et non pas unilatéral (uniquement du Cameroun vers la Côte d'Ivoire). Les Camerounais veulent s'ingérer dans la politique ivoirienne, mais les mêmes camerounais ne reconnaissent pas aux ivoiriens le droit de s'ingérer dans les affaires camerounaises. Dans le panafricanisme véritable et sincère, le droit d'ingérence doit être partagé autant par les ivoiriens que par les camerounais. C'est pour cela que l'ingérence camerounaise (dans la politique ivoirienne) ne doit pas être acceptée par les ivoiriens. C'est de la foutaise et c'est tout juste un exutoire pour les Camerounais qui évitent ainsi de critiquer leur roi fainéant Biya 1er, président à vie du Cameroun.
Rédigé par: Aya de Yopougon   le: Dimanche 23 Juillet 2017
Les Ivoiriens se trompent en traitant Soro de rebelle et de chef de la rébellion, Soro qui était un jeune Fesciste de 29 ans en 2002, sorti de l'université FHB de Cocody - Abidjan, sans aucun diplôme (pas même son DUEL 2 d'anglais) et sans aucun emploi stable, quel magicien fût-il pour trouver plus de 25.000.000 FCFA par mois par an tout juste pour le traitement des combattants exilés au Burkina Faso; en plus acheter des armes lourdes que même l'armée Ivoirienne de l'époque n'avait pas et des tenues militaires, mobiliser toute la presse européenne pour porter son discours haut et fort, et lui Soro sorti presqu'analphabète de l'université (publier un livre «Pourquoi je suis devenu rebelle !» etc. .Et les Ivoiriens, naïvement croient que c'est avec Soro que la rébellion de 2002 a atteint son objectif en 2011 ! Il faut bien comprendre que Soro avait un commanditaire et il faut alors se demander qui était le vrai père» de la rébellion de 2002 ? Il est bien évident que le vrai père de la rébellion ne peut en aucun cas être le Soro de 2002 sorti sans aucun diplôme de l'université et qui en plus n'avait jamais travaillé de sa vie. Je crois qu'il faut dire aux ivoiriens de revisiter l'histoire de la crise de 1993 à 2011. Alors seulement, comprendront-ils mieux ce qui se passe aujourd'hui.
Rédigé par: Diarrasse Napié   le: Dimanche 23 Juillet 2017
Le jour et la nuit ne sont pas à comparer. Il en est de même entre le diable et l'ange, entre le rebelle armé (Soro) et le démocrate (Macron). Après avoir tué et pillé son propre pays pour s'enrichir, on veut maintenant se faire passer pour le "réconciliateur en chef" de ce pays. Le pyromane d'hier qui se prétend aujourd'hui pompier, tout en achetant des armes de guerre en cachette pour allumer un autre incendie en CI en 2020 ! C'est seulement en Afrique que cette espèce humaine peut prétendre s'installer ainsi à la présidence. Qu'il publie donc son cv et nous verrons bien quel est le niveau de Soro !
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Dimanche 23 Juillet 2017
Pour les "suiveurs" de Soro ou pour les escrocs de camerounais comme Nyamsi, Macron a fait des émules sur les bords de la lagune Ébrié, allons Soroment! Mais comparaison n'est pas raison. En effet, ce Macron est allé à l'école et il a un brillant parcours universitaire (DEA de philosophie à l'Université de Paris X- Nanterre, Sciences po (IEP de Paris), ENA (Ecole Nationale d'Administration) alors que Soro n'allait pas en classe à la Fac occupé qu'il était à fomenter les grèves sauvages et sans fin de la violente FESCI (ce qui explique bien pourquoi le niveau de Soro ne dépasse pas le niveau de 2e année du Duel d'anglais et en plus de cela Soro ne parle même pas bien anglais alors qu'il a fait la Fac d'anglais, ce qui est un comble !)...Comparaison n'est vraiment pas raison quand on regarde Soro et Macron. Macron a travaillé à l'Inspection des finances en France qui est un grand corps de l'Etat en France, puis Macron a aussi travaillé pour la Banque d'affaires Rothschild où il a gravit tous les échelons pour devenir Partner, a été nommé ministre par son travail et son mérite (sans les armes de guerre et sans aucune terreur, ni violence... Alors, de comparer un cabri(soro) à un pur-sang(Macron), c'est de la bêtise sans aucune limite !