Agnéby-Tiassa/Tournée de mobilisation du Rdr
Bruno Koné depuis Agboville : « Le Rdr tient et reste solide »
RDR - Publié le: 17-07-2017 - Mise-à-jour le: 17-07-2017 - Auteur: RDR
Bruno Koné  depuis  Agboville : « Le Rdr tient et reste solide »
« Le Rdr reste et demeure le 1er parti et le plus important en Côte d'Ivoire. Vous le démontrez par votre mobilisation exceptionnelle.  Nous entendons beaucoup de choses, mais je vous invite à rester sereins et à l'écoute du parti. Contrairement à ce qui se dit, le Rdr tient et reste solide ». Ces propos ont été tenus par le Ministre Bruno Nabagné Koné lors d'une rencontre avec les militants du Rassemblement des républicains (Rdr) à la salle des fêtes de la mairie d'Agboville, le samedi dernier. Accompagné par le député Dah Sansan, le président du Rassemblement des jeunes républicains (Rjr), le Ministre Bruno Koné a insisté sur la nécessité de la cohésion au sein du parti. « 2020 ne pourra pas se faire sans le Rdr. Cela est de notre responsabilité », a-t-il déclaré avant d'inviter les militants à continuer à faire confiance au Président Alassane Ouattara. « Tout choix qu'il fera, sera dans l'intérêt de la Côte d'Ivoire », a-t-il rassuré. Et de faire cette précision : « Nous entendons beaucoup de choses, mais je vous invite à rester sereins et imperturbables. Faites-en sortes que les militants déçus reviennent à la maison et faites venir les militants des autres partis du Rhdp ». L'émissaire de la Rue Lépic a saisi cette occasion pour lancer un appel aux alliés, à tous ceux qui se disent "Houphouétistes" à garder leur sérénité, à rester disciplinés dans le cadre de cette coalition car de leur solidarité, dépendra la marche en avant de la Côte durant de nombreuses années. « Pour le moment, nous sommes Rhdp. Nous invitons tous les houphouetistes à rejoindre le Rhdp. (.) Que tous les houphouetistes qui sont au Rhdp restent sereins. (.) Restons sereins, soudés et disciplinés dans le Rhdp. (.) Si nous sommes solidaires, la Côte d'Ivoire va continuer sa marche en avant sur de nombreuses années », a-t-il longuement expliqué. Concernant le débat sur la succession du Chef de l'Etat, le Ministre Bruno Koné le trouve malsain et inopportun. « Nous, Rdr, n'allons pas nous mêler de ce débat. Laissons le Président aller au jusqu'au bout de son mandat. Notre pays a besoin de paix et de stabilité », a-t-il conseillé. Le ministre a également insisté sur la conviction et le soutien des militants, la solidarité des cadres afin d'aider le Président Alassane Ouattara à poursuivre l'ouvre de développement entamée depuis sa prise de pouvoir. « Depuis 2011, notre pays a repris sa marche en avant, va bien, progresse et tous les indicateurs le montrent et tout le monde entier le dit », a-t-il soutenu. Il a également rappelé les efforts faits à l'endroit des femmes afin qu'elles puissent se prendre en charge à travers le financement de leurs activités grâce au Fonds d'aide aux femmes de Côte d'Ivoire (Fafci). Quant aux jeunes, ils étaient entre 5 et 6 millions sans emplois à la prise de fonction du Président Ouattara. En Juillet 2017, ce sont plus de 2 millions d'emplois qui ont été créés. Le ministre Bruno Koné a invité les jeunes à saisir toutes les opportunités et à l'entreprenariat surtout dans le secteur de l'agriculture.
Sercom
 
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Lundi 17 Juillet 2017
C'est signé "Sercom", donc ça n'est pas de l'info, c'est de l'intox !
Rédigé par: Lago Tape   le: Lundi 17 Juillet 2017
Bruno Koné Nabagné pratique la méthode Coué. Selon lui, jusqu'ici, tout va bien au RDR. Reprenant le concept d'idéo-dynamisme proposé par H. Bernheim, Émile Coué considère que toute idée qui se grave dans notre esprit tend à devenir une réalité dans l'ordre du possible. « Si étant malade, nous nous imaginons que la guérison va se produire, celle-ci se produira si elle est possible. Si elle ne l'est pas, nous obtiendrons le maximum d'améliorations qu'il est possible d'obtenir » répétait-il inlassablement. A mon avis, chez Bruno Koné Nabagné, il y a un déni du réel. Le RDR au fond gagnerait beaucoup à ne pas se laisser distraire par de tels propos qui au fond sont comme un obstacle à la perception des situations réelles.