Affaire « Dieu seul sait qui sera en vie et en liberté en 2020 »
lintelligentdabidjan.info - Publié le: 10-03-2017 - Mise-à-jour le: 10-03-2017 - Auteur: Abdoulaye Touré
Affaire « Dieu seul sait qui sera en vie et en liberté en 2020  »
Nous proposons l'intégralité des propos de Joël N'Guessan [ Soutien de Kanigui et N'Yamsi à Soro pour la présidentielle de 2020 Joël n'Guessan n'est pas gêné, mais.... ]
La présidentielle de 2020 c'est dans 3 ans et demi. Mais déjà des ambitions sont prêtées à personnalités politiques aussi bien du Rdr que du Pdci pour succéder du chef de l'État Alassane Ouattara , alors qu'au Rhdp il est question de parti unifié, de candidature unique et d'alternance.
Les derniers soutiens clairement dévoilés sont ceux du deputé de Sirasso Soro Kanigui et du franco-ivoirien-camerounais Franklin N'Yamsi. Suite à l'appel au rassemblement autour du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et à une banderole de Force 2015 ayant indiqué ceci : « Alassane Ouattara-Amadou Gon Coulibaly : la continuité  » , les deux partisans du Président de l'Assemblée nationale ont ouvertement écrit que Guillaume Soro a le meilleur profil. Ces prises de positions sont-elles normales au moment où le Rhdp est dans un processus de la création du parti unifié , et au moment où il est question de l'alternance au profit d'un militant du Pdci en 2020 ?
Réponse de Joël N'Guessan, porte-parole principal du Rassemblement des républicains que nous avons joint :  » Qu'est ce qui gène? Moi j'ai un grand père. Si je souhaite qu'il soit président en 2020, je peux l'annoncer. Qu'est ce qui peut m'en empêcher ? Je peux dire que le secrétaire général par intérim de mon parti, c'est celui que je veux comme président en 2020, qu'est ce qui m'empêche ? », s'interroge t-il.
Néanmoins Joël N'Guessan a appelé les uns et les autres à tenir ces propos sous l'onction de Dieu.  » Il ne faut pas se comporter comme des jeteurs de cauris. Il ne faut jamais prédire ce qui n'est pas à notre pouvoir. Les prédictions sont du domaine de Dieu. C'est Dieu seul qui peut dire ce que la Côte d'Ivoire sera en 2020. C'est Dieu seul qui peut dire qui parmi nous sera en vie et c'est lui seul qui peut dire qui sera en bonne santé ou en liberté pour pouvoir avoir des ambitions politiques. Donc, à partir de cet instant quand j'entends des gens exprimer leurs prédictions, c'est leur droit. Même le président de l'Assemblée nationale dont les gens parlent , est dans une logique où il remet son avenir à Dieu. Leurs souhaits sont bons. On leur demande de dire (ni Allah sonna) si Dieu le veut « .
Abdoulaye Touré
 
Rédigé par: Bonébo   le: Mardi 6 Février 2018
Beugré, l'Appel de Daoukro n'engage que le Pdci et Bédié. La preuve Essy, kkb et Banny ont bel et bien été candidats et plus tard ont été re-intégrés. Ces frondeurs du pdci n'ont pas eu la sage lecture de la situation politique en 2015, contrairement à Bédié. Bravo à Bédié pour avoir fait l'économie d'une camapgne face à quelqu'un qui brilait tous feux toutes flammes en 2015. Qui aurait pu battre Ado en 2015. C'est malhonnête de prétendre que c'est grâce au Pdci que Ado a été élu. Tt ce qu'on a évité c'est la guerre du mauvais perdant... exactement comme gbagbo qui pête à tous vents que Lmp/fpi aurait battu la Rdr/Pdci à la Présidentielle 2010. Ce qui est impossible et impossible dans tous les cas de figure. Comment exprilquer qu'un parti qui compte près de 95 députés en 2000 se retrouve avec mois de 10 députés juste aux législatives qui ont suivi ! Comment un parti, le fpi/lmp peut se priver d'une victoire certaine s'il est vraiment majoritaire, en refusant d'aller aux élections et en se contentant de revendiquer le niveau faible des taux de participation. Quel non-sens !!! Cela dit, le propos de Joël, si je m'en tiens à ce qui nous est rapporté, n'appelle aucun commentaire maldisant. Ce sont des propos sages, qui donner à chacun de jeter ses cauris, de spéculer, de se projeter. Et comme le dit effectivement Soro, repris en cela par Joêl et même les Saintes Ecritures, Demain appartient à Dieu. L'homme propose, Dieu dispose. Bcp, encore vivants ou non, n'auraient jamais misé avant 2005, que Bédié et Ado allient nous offrir la mailleure image de deux frères réconciliés dans le repentir et dans l'int"rêt supérieur de la Nation et extirper du corps social ivoirien, ce ténia ravageur qu'est le fpi/gbagbo. Que Gloire soit rendue à Dieu. Merci Soro, merci Joël. C'est bel et bien Dieu qui a les cartes et les distribue. Tout bouillant face à Houphouet en 1989/1990, gbagbo à l'époque (et ses pasteurs) n'ont jamais imaginé que vingt ans plus tard, la Haye serait sa demeure.
Rédigé par: Bonébo   le: Mardi 6 Février 2018
Beugré, l'Appel de Daoukro n'engage que le Pdci et Bédié. La preuve Essy, kkb et Banny ont bel et bien été candidats et plus tard ont été re-intégrés. Ces frondeurs du pdci n'ont pas eu la sage lecture de la situation politique en 2015, contrairement à Bédié. Bravo à Bédié pour avoir fait l'économie d'une camapgne face à quelqu'un qui brilait tous feux toutes flammes en 2015. Qui aurait pu battre Ado en 2015. C'est malhonnête de prétendre que c'est grâce au Pdci que Ado a été élu. Tt ce qu'on a évité c'est la guerre du mauvais perdant... exactement comme gbagbo qui pête à tous vents que Lmp/fpi aurait battu la Rdr/Pdci à la Présidentielle 2010. Ce qui est impossible et impossible dans tous les cas de figure. Comment exprilquer qu'un parti qui compte près de 95 députés en 2000 se retrouve avec mois de 10 députés juste aux législatives qui ont suivi ! Comment un parti, le fpi/lmp peut se priver d'une victoire certaine s'il est vraiment majoritaire, en refusant d'aller aux élections et en se contentant de revendiquer le niveau faible des taux de participation. Quel non-sens !!! Cela dit, le propos de Joël, si je m'en tiens à ce qui nous est rapporté, n'appelle aucun commentaire maldisant. Ce sont des propos sages, qui donner à chacun de jeter ses cauris, de spéculer, de se projeter. Et comme le dit effectivement Soro, repris en cela par Joêl et même les Saintes Ecritures, Demain appartient à Dieu. L'homme propose, Dieu dispose. Bcp, encore vivants ou non, n'auraient jamais misé avant 2005, que Bédié et Ado allient nous offrir la mailleure image de deux frères réconciliés dans le repentir et dans l'int"rêt supérieur de la Nation et extirper du corps social ivoirien, ce ténia ravageur qu'est le fpi/gbagbo. Que Gloire soit rendue à Dieu. Merci Soro, merci Joël. C'est bel et bien Dieu qui a les cartes et les distribue. Tout bouillant face à Houphouet en 1989/1990, gbagbo à l'époque (et ses pasteurs) n'ont jamais imaginé que vingt ans plus tard, la Haye serait sa demeure.
Rédigé par: Bonébo   le: Mardi 6 Février 2018
Beugré, l'Appel de Daoukro n'engage que le Pdci et Bédié. La preuve Essy, kkb et Banny ont bel et bien été candidats et plus tard ont été re-intégrés. Ces frondeurs du pdci n'ont pas eu la sage lecture de la situation politique en 2015, contrairement à Bédié. Bravo à Bédié pour avoir fait l'économie d'une camapgne face à quelqu'un qui brilait tous feux toutes flammes en 2015. Qui aurait pu battre Ado en 2015. C'est malhonnête de prétendre que c'est grâce au Pdci que Ado a été élu. Tt ce qu'on a évité c'est la guerre du mauvais perdant... exactement comme gbagbo qui pête à tous vents que Lmp/fpi aurait battu la Rdr/Pdci à la Présidentielle 2010. Ce qui est impossible et impossible dans tous les cas de figure. Comment exprilquer qu'un parti qui compte près de 95 députés en 2000 se retrouve avec mois de 10 députés juste aux législatives qui ont suivi ! Comment un parti, le fpi/lmp peut se priver d'une victoire certaine s'il est vraiment majoritaire, en refusant d'aller aux élections et en se contentant de revendiquer le niveau faible des taux de participation. Quel non-sens !!! Cela dit, le propos de Joël, si je m'en tiens à ce qui nous est rapporté, n'appelle aucun commentaire maldisant. Ce sont des propos sages, qui donner à chacun de jeter ses cauris, de spéculer, de se projeter. Et comme le dit effectivement Soro, repris en cela par Joêl et même les Saintes Ecritures, Demain appartient à Dieu. L'homme propose, Dieu dispose. Bcp, encore vivants ou non, n'auraient jamais misé avant 2005, que Bédié et Ado allient nous offrir la mailleure image de deux frères réconciliés dans le repentir et dans l'int"rêt supérieur de la Nation et extirper du corps social ivoirien, ce ténia ravageur qu'est le fpi/gbagbo. Que Gloire soit rendue à Dieu. Merci Soro, merci Joël. C'est bel et bien Dieu qui a les cartes et les distribue. Tout bouillant face à Houphouet en 1989/1990, gbagbo à l'époque (et ses pasteurs) n'ont jamais imaginé que vingt ans plus tard, la Haye serait sa demeure.
Rédigé par: Welava   le: Samedi 11 Mars 2017
Quand un père scolarise son enfant, Peut-il savoir si cet enfant vivra assez longtemps pour terminer ses etudes? Pour ensuite occuper un poste ? Et pourtant chaque parent investit dans la scolarité de son rejeton, dans l'espoir que ses efforts, ne seront pas vains. Il en est ainsi, dans toute entreprise humaine. C'est ce qu'on appelle avoir de l'ambition. On ambitionne de devenir medecin, ...Et on se donne les moyens d'atteindre son ambition, ses objectifs... Bien entendu, toutes les ambitions ou objectifs ne seront pas atteints! Mais, il faut tout de même essayer... Tenir des propos du genre : «on ne sait pas qui sera en prison ou en vie en 2020», relève de la méchanceté GRATUITE! Aucun poste fut-il prestitigieux, n'est réservé à aucune personne!
Rédigé par: Welava   le: Samedi 11 Mars 2017
Quand un père scolarise son enfant, Peut-il savoir si cet enfant vivra assez longtemps pour terminer ses etudes? Pour ensuite occuper un poste ? Et pourtant chaque parent investit dans la scolarité de son rejeton, dans l'espoir que ses efforts, ne seront pas vains. Il en est ainsi, dans toute entreprise humaine. C'est ce qu'on appelle avoir de l'ambition. On ambitionne de devenir medecin, ...Et on se donne les moyens d'atteindre son ambition, ses objectifs... Bien entendu, toutes les ambitions ou objectifs ne seront pas atteints! Mais, il faut tout de même essayer... Tenir des propos du genre : «on ne sait pas qui sera en prison ou en vie en 2020», relève de la méchanceté GRATUITE! Aucun poste fut-il prestitigieux, n'est réservé à aucune personne!
Rédigé par: Goyina   le: Vendredi 10 Mars 2017
Arrêtez de vous ridiculiser, reflechissez, manque d'intelligence, regardez presque tous les ivoiriens sans boulot réel, tous nos enfants font de la sécurité avec un salaire de miseeeeeeeeere, et d'autres sont riiiiiiches, et la pauvreté s'accroît chez bcp , alors ayez honte de discuter pour votre proposition intérêt, merci vive la cote divoire et vive SEM FÉLIX Houphouet Boibny
Rédigé par: Lago Tape   le: Vendredi 10 Mars 2017
Lorsque l'ambition l'emporte sur les convictions, c'est la démocratie qui trinque. Si aucune formation politique ne peut aujourd'hui se vanter d'être irréprochable, il est tout de même flagrant de constater que les deux formations « dominantes » que sont le RDR et le PDCI sont celles qui portent les coups les plus violents à la démocratie ivoirienne. Comme trop souvent, l'actualité est affectée par les turpitudes des personnalités politiques. Affairisme, mensonges, batailles d'égos, tant de faits qui viennent accentuer la défiance des ivoiriens envers les politiciens et font le lit de l'abstention chaque fois qu'il y a un scrutin. Peut-on cependant penser sérieusement que les ivoiriens se désintéressent de leur avenir ? Bien évidemment non. Comment donc expliquer ce rejet de la politique ? L'une des réponses réside dans la perte de confiance profonde et croissante de l'électorat envers ses représentants. En effet, par leurs comportements, leurs décisions, les politiques sont les premiers responsables de cette situation. Depuis la mort de FHB, les gouvernements successsifs ont laissé les intérêts économiques et financiers d'une minorité passer devant les intérêts politiques et sociaux de tous. En parallèle, l'opportunisme et les ambitions personnelles ont pris le pas sur les convictions et les débats d'idées. En parallèle, l'absence de courage est devenue la norme en politique. En effet, ce sont l'accès aux postes « prestigieux » et l'assurance de leur conservation qui guident désormais l'action d'un grand nombre d'élus nationaux, même cela les contraint à renier leurs convictions et donc à se compromettre. Courage et politique ne font donc plus bon ménage. C'est dommage ! Quoi qu'on en dise, le peuple n'est pas aveugle. Résigné certes, mais pas aveugle. Il a bien compris que seule l'ambition d'une carrière longue et pleine d'éclat anime une grande partie des représentants politiques. C'est ce qui pousse tant d'électeurs à refuser de s'exprimer.
Rédigé par: Affidoskas   le: Vendredi 10 Mars 2017
franco-ivoirien-camerounais Franklin N'Yamsi! Lol. IL va choisir quel camp s'il y a palabre entre ces pays? C'est vraiment louche! Il faut montrer les passeports!
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 10 Mars 2017
On n'a que faire des querelles politiciennes, des ambitions personnelles à peine voilées, des égo mal maîtrisés et des petites phrases assassines jetées au détour d'une conversation avec un journaliste en mal de scoop. Pendant ce temps là, le pays n'avance pas. De campagne en campagne (les élections locales sont à peine terminées), de rébellion en manifestation, le tout entrecoupé de cérémonies et célébrations de toutes sortes, le pays n'avance pas et rien ne se fait. Ce que je mettrais à peine deux heures à faire en France, en CI il faut deux ans pour ne même pas réussir à l'achever. Vraiment les Ivoiriens sont très décevants.
Rédigé par: Beugré Julien   le: Vendredi 10 Mars 2017
C'est Dieu seul qui peut dire qui sera en bonne santé ou en liberté pour pouvoir avoir des ambitions politiques: Si on a tué un être humain, on peut devenir fou. On peut aussi se retrouver à la CPI.
Rédigé par: Beugré Julien   le: Vendredi 10 Mars 2017
Du franco-ivoirien-camerounais Franklin N'Yamsi: pourquoi toutes ces cornes pour une seule petite tête?
Rédigé par: Beugré Julien   le: Vendredi 10 Mars 2017
Je crois que nous devons arrêter la pollution de l'air ivoirien. L'appel de Daoukro avait pour salaire le pouvoir au PDCI en 2020. Soro n'est pas du PDCI. Gon non plus. Hamed Bakayoko non plus. Alors, arrêtez de vous battre!