Le Chef de l'Etat a pris part à la cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO
Présidence - Publié le: 04-03-2017 - Mise-à-jour le: 04-03-2017 - Auteur: Présidence
Le Chef de l'Etat a pris part à la cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO
A l'invitation du Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE, le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce samedi 04 mars 2017, à Ouagadougou, à la cérémonie de clôture de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO). Dans la déclaration faite, à la presse, à son arrivée, à l'aéroport international de Ouagadougou, le Président Alassane OUATTARA a exprimé sa gratitude à son homologue burkinabè pour cette invitation, qui traduit la qualité exceptionnelle des relations qui existent entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso. Il a exprimé sa joie de participer à la clôture de la 25ème édition du FESPACO, un évènement essentiel, créé en 1969, et qui constitue pour le Burkina Faso et le continent africain, une fierté. Le Chef de l'Etat s'est ensuite rendu au village ''Akwaba'' du FESPACO pour une visite des stands, avant de prendre part à un déjeuner offert en son honneur par le Président du Faso. Au cours de ce déjeuner, les deux Chefs d'Etat ont réaffirmé leur détermination à oeuvrer au renforcement des liens d'amitié et de coopération qui existent entre leurs deux pays. Les Présidents Alassane OUATTARA et Roch Marc Christian KABORE ont eu également un entretien en tête-à-tête au Palais de Kosyam, puis se sont rendus au Palais des Sports de Ouaga 2000 pour la clôture du FESPACO, au cours de laquelle plusieurs récompenses ont été attribuées, notamment l'Etalon d'or de Yennenga, remporté par le film sénégalais ''Félicité''. Au terme de la cérémonie, le Président Alassane OUATTARA a félicité les Autorités burkinabè et toutes les personnes qui ont contribué au succès de cette 20ème édition du FESPACO.
Rédigé par: Un passant   le: Dimanche 5 Mars 2017
La culture est la seule valeur pour identifier tout un peuple. Et ceux qui sont les porteurs de ces valeurs culturels sont nos femmes et hommes de culture avec leurs savoirs faire : je me rappelle d'une femme visionnaire qui était parmi celles ou ceux qui ont fait du FESPACO tel qu'il est aujourd'hui et qui disait dans les années 1970, '''le FESPASCO est un défi à prendre au sérieux, car ici dans quelques années, Il faut passé par ce Festival comme le Hollywood Américain pour se faire connaître dans le cinéma Africain :''' Rendons hommages a cette femme battante nommée Alimata Salembéré. Qui l'aurait cru au lendemain du 31 Octobre 2014, ou avec une transition décidée, que la Cote d'Ivoire et le Burkina seront Cote a Cote pour une clôture d'un festival du Cinéma le 4 Mars 2017 ? Oui tout est possible avec le Dieu tout puissant capable de tout. Si la culture est entrain de réconcilier deux nations frères de plusieurs millions d'habitants, brouillé par un introverti, tout peuple uni, ''' comme celui de ma Cote d'Ivoire bien aimée le peu cette réconciliation nationale.''' Merci aux soeurs et frères Ivoiriens qui ont participé a ce festival avec joie, que j'ai rencontré a la place de la révolution à Ouagadougou, sauf notre internaute de bonne foi Akobla qui n'était pas, que je salue en passant, sans oublié le grand Forestier de Lahou. Mon bonjour a toute l'équipe de Lebanco.net Vive le FESPACO et l'amitié Ivoiro-Burkinabé.