C'est arrivé le 16 février 1899: la mort extatique du président Félix Faure
le figaro - Publié le: 16-02-2017 - Mise-à-jour le: 16-02-2017 - Auteur: Bertrand Guyard
C'est arrivé le 16 février 1899: la mort extatique du président Félix Faure
Il y a 118 ans exactement, le VIIe président de la République mourait subitement à l'Élysée d'une crise cardiaque. La présence à ses côtés de sa maîtresse fit les gorges chaudes des chroniqueurs de l'époque.
«Il voulait être César, il n'aura été que Pompée». C'est par ce trait d'esprit que Clémenceau résuma la mort du VIIe président de la République. Il y a 117 ans exactement, le 16 février 1899, Félix Faure mourait brutalement d'une crise cardiaque au palais de l'Élysée.
Quelques secondes auparavant, il était en galante compagnie. Sa maîtresse, Marguerite Steinheil, retrouvée à côté de lui le feston et l'ourlet en bataille quelques instants après le moment fatal, fut soupçonnée d'avoir causé par son empressement amoureux le décès du chef de l'État.
Les gazettes de l'époque firent des gorges chaudes de la disparition subite, de cet homme politique, déjà connu pour son goût prononcé pour la bagatelle. Le Journal du Peuple, notamment écrivit que ce président facétieux était mort «d'avoir trop sacrifié à Vénus.»

Marguerite Steinheil est impliquée dans une autre histoire scabreuse

Au-delà de la plaisanterie grivoise, les historiens continuent à se pencher sur «l'affaire Félix Faure». La personnalité de Marguerite Steinheil a intéressé récemment André Galabru. Près de dix ans après cet incroyable fait divers d'État, le 31 mai 1908, l'ancienne amante de Félix Faure, se retrouve impliquée dans une autre histoire scabreuse. Chez elle, leur jeune domestique, Rémy Couillard - c'est son vrai nom! - découvre Auguste Steinheil assassiné à côté d'une dénommée Madame Japy, elle aussi raide morte. Dans une pièce attenante, Madame Steinheil, elle, est ligotée et bâillonnée.
La police la soupçonnera d'avoir mis en scène le meurtre de son époux et de sa maîtresse. Les enquêteurs imaginent même un temps que des hommes se sont introduits chez les Steinheil pour récupérer des documents secrets relatifs à l'affaire Dreyfus, ayant appartenu au président Faure. Le crime passionnel est aussi évoqué...
Le 14 novembre, après une plaidoirie de son avocat de plus de sept heures, elle sera acquittée par les jurés. Mais au grand étonnement des observateurs, le président du tribunal tint quand même à souligner après le verdict qu'il «n'avait pas cru un seul instant à ce tissu de mensonges»
Rédigé par: Nimatoulaye Bah   le: Vendredi 17 Février 2017
Des relations sexuelles fréquentes et satisfaisantes accroissent le risque de crise cardiaque chez les hommes vieillissants, mais à l'inverse l'orgasme est bénéfique pour la santé des femmes plus âgées, révèle une étude publiée en juin 2016. "Ces résultats remettent en question l'idée largement répandue selon laquelle des rapports sexuels procurent des bienfaits pour la santé de tous, de façon égale", relève Hui Liu, professeur adjoint de sociologie à l'Université du Michigan, principal auteur de cette étude, la plus étendue jamais effectuée sur ce sujet. Le sexe est donc plus risqué pour les hommes vieillissants et ils doivent faire attention aux "pipes" qui peuvent les tuer ...Ces résultats suggèrent que le stress et les efforts demandés par une relation sexuelle sont plus éprouvants avec l'âge pour les hommes alors qu'ils ont de moins en moins d'énergie et ont davantage de difficultés à avoir une érection et à atteindre l'orgasme. La diminution des taux de testostérone et le recours à des médicaments pour palier aux dysfonctionnement des fonctions sexuelles pourraient aussi contribuer aux problèmes cardiovasculaires masculins." Il est en effet fort probable que les médicaments pour doper la libido ont des effets néfastes sur la santé cardiovasculaire des hommes plus âgés ...". Bref, les "pipes" peuvent tuer les hommes vieillissants qui en abusent ...
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 17 Février 2017
"Paul Yao" ton dieu t'a montré quoi exactement ?
Rédigé par: Foufou   le: Vendredi 17 Février 2017
Une pensée pieuse pour le Cardinal-académicien Jean Daniélou, SJ (Jésuite), ancien aumônier de l'École normale supérieure de jeunes filles, décédé à l'âge de 69 ans auprès de « Mimi » Santoni. Jean Daniélou était venu apporter son obole à Mimi pour couvrir les frais de défense de son ami Gilbert, qui se trouvait en détention pour proxénétisme d'autres effeuilleuses, lesquelles exerçaient en d'autres lieux. Une charité bien ordonnée qui ne commençait pas par bénéficier au donateur, retrouvé non pas revêtu à la hâte, mais ses vêtements (non sacerdotaux) déchirés par une Mimi s'improvisant secouriste. Pour mieux porter secours, elle se débarrassa sans doute de son peignoir, puisque pompiers et policiers la découvrirent en combinaison transparente. Conclusion officielle du père jésuite Xavier Tilliette dans Le Figaro : Jean Daniélou était décédé « dans l'épectase de l'apôtre (.) à la rencontre du Dieu Vivant ».
Rédigé par: Paul Yao   le: Vendredi 17 Février 2017
Ma bouche dans ça? Dieu nous a montré quoi utiliser.
Rédigé par: Lamine C.   le: Vendredi 17 Février 2017
@Beugré Julien : Non, l'homme fait le cunnilingus malgré lui. Ce n'est pas une pratique africaine. C'est très dur!
Rédigé par: Beugré Julien   le: Vendredi 17 Février 2017
Paradoxe : Le cunnilingus n'a jamais tué de femme! Ou bien, l'homme n'est pas aussi doué comme la femme?
Rédigé par: K. Ahou   le: Vendredi 17 Février 2017
Je ne ferai plus de pipe à mes maris. Car chacun d'eux joue un grand rôle dans ma vie.
Rédigé par: Goodal Malongo   le: Vendredi 17 Février 2017
Bingu wa Mutharika, le président du Malawi est mort à 78 ans d'une crise cardiaque le 5 avril 2012 (avec une prostituée/une de ses maitresses. qui lui faisait une pipe) d'après les rapports officieux sur sa mort...Bref, il semblerait que les "pipes" sont mortelles pour les présidents de tous les cieux...Attention donc aux fellations qu'on devrait interdire aux presidents pour leur bien et pour leur propre sécurité !
Rédigé par: Ebi Kayode   le: Vendredi 17 Février 2017
Le général dictateur Sani Abacha du Nigeria serait lui aussi mort en 1998 en compagnie de deux prostituées indiennes (qui ont empoisonné) son Viagra pendant que son attention était détournée par une pipe que l'une lui faisait pendant que l'autre, "l'empoisonneuse" agissait.
Rédigé par: San Antonio   le: Vendredi 17 Février 2017
L'écrivain Frédéric Dard a inventé une centaine d'expressions pour désigner cette pratique. Parmi elles: allumer un calumet, biberonner la bistoune, chopiner le gouvernail de profondeur, décapsuler le lutin folâtre, gougnotter le gouzigouzou, étancher le bigorneau, etc. Chic. Efficace. ...
Rédigé par: Rachida Rachida   le: Vendredi 17 Février 2017
La palme du plus gros lapsus de tous les temps (sur la pipe) revient à Rachida Dati, sur Canal+, en septembre 2010. ? Quand je vois certains qui demandent des taux de rentabilité à 20-25 %, avec une fellation quasi nulle et en période de crise (...). Et sa langue fourche plus souvent qu'à son tour car en avril 2011, elle remettait le couvert: "C'est un gode... un code qui sera finalement un code de bonne pratique..." Oups!
Rédigé par: Dona Beja   le: Vendredi 17 Février 2017
La fellation a le pouvoir de ressusciter les morts dans la mythologie égyptienne. Le dieu Osiris - un des plus célèbres - a été tué par son frère, Seth (le dieu des ténèbres). Isis, son épouse, a reconstitué son corps. Pour lui redonner vie, elle a testé une méthode très personnelle: une petite pipe. Le British Museum possède une image qui représente la scène.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Jeudi 16 Février 2017
Dans l'ancienne Egypte pharaonique, les prostituées ayant pour spécialité la fellation portent du rouge à lèvre. Ainsi, on les reconnaît facilement. On sait que le job sera bien fait. Enfin, oui, vous l'attendez tous, Cléopâtre a été surnommée « Cheilon » qui signifie « grosses lèvres », ou encore « Meriochane » « bouche ouverte », car elle aurait pratiqué des pipes sur plus d'une centaine d'hommes de garde. En une nuit. Les légendes à son propos vont bon train !
Rédigé par: amoureuse humiliée   le: Jeudi 16 Février 2017
L'ex-stagiaire de la "Maison Blanche" Monica Lewinsky, « the blowjob queen » est aussi "fameuse" pour ses "pipes". En raison du grand débal­lage public de ses jeux sexuels avec Bill Clin­ton, l'an­cienne stagiaire avait fait vascil­ler, en 1998, la Maison-Blanche. Et subi une humi­lia­tion plané­taire dont elle peine encore à se rele­ver. Le feuille­ton de leurs frasques sexuelles dans le bureau Ovale de la Maison-Blanche, baptisé depuis « Oral Office », ont tenu en haleine les médias de la terre entière, avides de détailler, souvent de manière très crue, cette rela­tion « inap­pro­priée », comme le recon­naî­tra lui-même Bill Clinton publiquement devant le Congrès améri­cain, après avoir long­temps nié les faits. le 15 novembre 1995, vers 20 heures, Bill Clin­ton étant seul, Monica lui dit qu'elle est atti­rée par lui. Cela le fait rire et il lui demande si elle veut voir son bureau privé et si elle peut l'em­bras­ser. Elle débou­tonne alors sa veste, enlève son soutien-gorge, et il lui touche les seins avec ses mains et sa bouche. « Pendant qu'il était au télé­phone, raconte au juge Monika Lewinsky, il a mis ses mains dans mon slip pour stimu­ler manuel­le­ment mes parties génitales... ». Le Président étant toujours en grande conver­sa­tion avec un membre du Congrès ou du Sénat, elle pratique ensuite sur lui une fella­tion passionnée et Bill éjacule dans sa bouche. Monika se délecte goulument du sperme présidentiel. On connaît la suite : plus d'une dizaine de rencontres de ce type vont se succé­der jusqu'en 1997, avec, en point d'orgue, la fameuse scène du cigare, que le lubrique Bill Clin­ton enfon­cera dans le vagin (mouillée) de la demoi­sel­le Monika Lewinsky. Le monde entier en rit encore?!
Rédigé par: Lago Tape   le: Jeudi 16 Février 2017
En France, la «mort sexuelle» la plus célèbre est sans conteste celle de Félix Faure. L'ancien négociant en cuir est élu président de la République en 1895. Ce modéré doit faire face à l'affaire Dreyfus et à la crise de Fachoda. Mais que retient-on de Félix Faure d'un point de vue historique ? Sa "mort sexuelle" dans la bouche de sa maîtresse, qui lui faisait "une pipe", la "fameuse" Marguerite Steinheil. Sauf que les journaux s'emparent très vite de l'affaire, certains annonçant qu'il est mort en ayant trop «sacrifié à Vénus». Très vite «la rumeur officielle» estime qu'il a succombé alors que sa maîtresse lui prodiguait une fellation. Marguerite Steinheil est alors surnommée la «Pompe funèbre» et un proverbe s'attache définitivement au président décédé: «Il voulut être César et il ne fut que Pompée.» Le plus joli trait d'esprit revient sans doute à un serviteur. On raconte que l'abbé Renault mandé par l'Elysée demanda: «Le président a-t-il toujours sa connaissance ?» Et un domestique de répondre: «Non, elle est sortie par l'escalier de service». Si "l'affaire" était arrivée rue de la Pompe (à Paris dans le XVIeme), elle aurait été absolument parfait pour les blagues grivoises. Pour la petite histoire, Marguerite Steinheil devint la maîtresse de différentes personnalités et de plusieurs riches hommes d'affaires (qui voulaient tous se faire "pomper" par la fameuse bouche de Marguerite Steinheil...) tel que (par exemple) notamment le roi Sisowath du Cambodge...