Madagascar :Fusillade entre gendarmes à Anjozorobe, cela fait désordre
madagascar-tribune - Publié le: 10-01-2017 - Mise-à-jour le: 10-01-2017 - Auteur: Yvan Andriamanga
Madagascar :Fusillade entre gendarmes à Anjozorobe, cela fait désordre
Les éléments des forces de l'ordre ne sont pas réputés pour faire régner l'ordre. Tout le monde l'a compris. Mais quand des gendarmes s'entretuent et donnent chacun leur version des faits, cela fait carrément désordre et lamentable. D'autant qu'il s'agit d'une affaire quasi-privée pour des intérêts particuliers ou presque.
C'était en gros ce qui s'est passé à Anjozorobe avec la fusillade qui a éclaté entre des gendarmes et qui a entraîné la mort d'un gendarme garde de corps du général Richard Ravalomanana. Ce dernier donne sa version : son garde de corps s'est déplacé à Anjozorobe pour régler une affaire familiale, car son frère qui travaille dans la carrière de cristal en conflit serait pris à partie par des gendarmes. Il est parti donc pour porter assistance à son frère selon la version du Gal Richard Ravalomanana. Il serait abattu à vue selon son chef.
Le général Ravoavy Zafisambatra assisté par le général Florens Rakotomahanina pour leur part insistent sur le fait que ce gendarme abattu n'a rien à faire dans cette exploitation minière à problème, qu'il n'a aucun ordre de mission et qu'il a été sommé par ses frères d'armes de ne pas s'approcher de la carrière, d'autant qu'il faisait nuit, mais qu'il a fait forcing et a tout de suite tiré d'où la fusillade. Les deux généraux notent que les gendarmes qui sont en mission, au nombre de 11 sont munis de réquisition, d'ordonnance du tribunal et tous les autres documents prouvant qu'ils ont le droit d'être sur place avec un huissier contrairement au gendarme abattu. Toute cette histoire fait suite au fameux conflit sur une exploitation minière qui a impliqué le fils du Chef de l'Etat et qui a fait couler beaucoup d'encre l'année dernière.
Donc, il s'agit d'un conflit entre privés mais qui implique beaucoup de gendarmes dont bien de généraux à plusieurs étoiles. Pendant qu'ils sont en train de gérer leur histoire, les malfaiteurs s'en donnent à cour joie pour attaquer les autres citoyens lambda.