RDC : Eve Bazaiba appelle le Rassemblement à désigner un premier ministre « dans les 72 heures qui suivent »
Radio okapi - Publié le: 09-01-2017 - Mise-à-jour le: 09-01-2017 - Auteur: radio okapi
RDC : Eve Bazaiba appelle le Rassemblement à désigner un premier ministre « dans les 72 heures qui suivent »
Coordonnatrice du Front pour le respect de la constitution, Eve Bazaiba Masudi appelle le Rassemblement à désigner un Premier ministre dans les trois jours qui suivent.
Elle a lancé cet appel, dimanche 8 janvier, à Radio Okapi:
«Le fait que le Front pour le respect de la constitution n'ait pas signé l'accord [du 31 décembre 2016] ne doit pas empêcher le Rassemblement de désigner le Premier ministre et la mise sur pied du nouveau gouvernement».
A l'occasion, Eve Bazaiba a demandé au Rassemblement de prendre ses responsabilités et d'éviter qu'il y ait «des boucs émissaires». Elle a rappelé que la position du Front ne gêne en rien la mise en ouvre de l'accord du Centre interdiocésain, signé sous l'égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).
Le Front pour le respect de la constitution avait refusé de signer cet accord, exigeant la gestion du Conseil national de suivi et du processus électoral. Structure dont la présidence a été confiée à Etienne Tshisekedi, coordonnateur du conseil de sages du Rassemblement.
«Le Rassemblement a tout intérêt, dans les 72 heures, à désigner son Premier ministre et à faire mettre en place le gouvernement pour avoir l'investiture du Parlement et que le gouvernement se mette en ouvre», a poursuivi Eve Bazaiba.
Elle souhaite que cette équipe gouvernementale soit investie au cours de la session extraordinaire du Parlement qui se clôture le 15 janvier prochain.
«La responsabilité n'est pas du Front [pour le respect de la constitution] qui voudrait seulement jouer le rôle de la police politique pour nous rassurer de la mise en ouvre de l'accord», a ajouté Eve Bazaiba.  
L'appel de la coordonnatrice du Front pour le respect de la constitution intervient un jour après que le G7 a souhaité le Premier ministre du prochain gouvernement soit issu de l'UDPS, parti de l'opposant historique Etienne Tshisekedi.
L'accord du 31 décembre dernier prévoit que le prochain Premier ministre soit issu du Rassemblement de l'opposition, plateforme dont l'UDPS, le G7, la Dynamique de l'opposition et l'Alternance pour la Republique font partie.
 
 
 
Rédigé par: Bonébo   le: Lundi 9 Janvier 2017
Il faut un accord le plus inclusif possible!!!! Tchisikedi etienne comprend que ce n'est pas acquis et qu'il ne constitue pas à lui seul,l'opposition congolaise.