Côte d'Ivoire : le pouvoir bousculé par les indépendants
le monde.fr - Publié le: 24-12-2016 - Mise-à-jour le: 24-12-2016 - Auteur: Ekaterina Dvinina
Côte d'Ivoire : le pouvoir bousculé par les indépendants
Dimanche 18 décembre, la jeune IIIe République ivoirienne, issue d'un référendum tenu en octobre, organisait ses premières élections. Près de 6,2 millions d'inscrits étaient appelés à choisir leurs 255 représentants à l'Assemblée nationale parmi 1 337 candidats.
Selon les résultats publiés par la Commission électorale indépendante mardi, la coalition au pouvoir du président, Alassane Ouattara, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, constitué de cinq partis), a remporté une majorité nette, avec 167 sièges sur 254. Le scrutin à tour unique s'est déroulé « dans un climat apaisé », avec un taux de participation relativement faible de 34 %. 
 
 
Le RHDP a obtenu « une majorité confortable, mais inférieure à celle de la dernière législature », relève Jeune Afrique. Ce recul s'explique par la percée « historique » des indépendants, dont beaucoup sont des jeunes n'ayant pas été investis par la direction du RHDP. Ils occupent désormais un tiers des sièges de l'hémicycle (75) et « ont aujourd'hui la possibilité de devenir la deuxième force d'opposition à l'Assemblée ».
L'autre fait marquant, après cinq ans d'absence, le Front populaire ivoirien (FPI), parti d'opposition fidèle à l'ancien président Laurent Gbagbo, signe son retour au Parlement ivoirien. Mais le parti n'a remporté que 3 sièges, car son aile dure s'obstine à bouder le scrutin. Les députés élus, parmi lesquels le chef de file Pascal Affi N'Guessan, projettent d'ores et déjà un rapprochement avec les indépendants. 
En 2011, l'opposition a boycotté les législatives à l'issue de la crise post-présidentielle qui avait vu le président Laurent Gbagbo refuser de reconnaître sa défaite face à M. Ouattara et plonger le pays dans des violences ayant fait 3 000 morts. L'ancien dirigeant est actuellement jugé par la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité.
La « Bérézina retentissante » annoncée pour la coalition au pouvoir n'a pas eu lieu, commente Le Patriote. Pour ce quotidien abidjanais, « cette première place arrachée de haute lutte rend plus savoureuse et héroïque la performance du RHDP ». Elle conforte aussi le président Ouattara, 74 ans, qui a su redresser la situation économique et pourra ainsi accélérer les travaux qui font partie de ses objectifs pour les quatre années à venir.
 
Rédigé par: HYVOIRHIENOUVO   le: Dimanche 25 Décembre 2016
Que les africains sont émotifs, parce qu'une fille à papa gagne une élection en indépendante alors c'est la victoire des frustrés sur les autres du RHDP et surtout une claque à BEDIE. Alors que c'est BEDIE qui la choisie parmi tant d'autres en 2011. Moi j'appelle ça de l'ingratitude, rien de moins. Mais depuis qu'elle a été envoyée à l'assemblée en 2011, quelle loi ou proposition de loi elle a faite?Rien, les seuls faits d'armes c'est une opposition stérile pour se faire remarquer et obtenir la sympathie des éternels frondeurs de la république.Si pour aller continuer à ce même jeu tant mieux. Une hirondelle ne fait pas le printemps.
Rédigé par: Sang chaud   le: Samedi 24 Décembre 2016
Enfin on est entrain de construire des monstres politiques avec ces indépendants, trop de communication sur cette fille qui n'est,M autre que la fille d'un potentat de la République. Il faut faire attention avec Yasmina pour l'heure elle n'a encore rien fait de sa vie politique, on fait de communication rien de la comm et apres ? Il faut prendre un peu de recul, apres on l'accusera de faire du zèle.
Rédigé par: Cydi   le: Samedi 24 Décembre 2016
Ce que l on semble oublié c est que ces indépendants sont trop hétéroclites. De la droite a l extrême droite en passant par la gauche et son extrême pour e pas dire des centristes . Vers quelle direction ils iront
Rédigé par: Abou Touré   le: Samedi 24 Décembre 2016
Les indépendants doivent constituer le groupe des non-alignés en gardant leur indépendance totale. Ils se sont affranchis du suivisme, pourquoi aller s'assujetir encore avec des gens qui n'ont aucune considération pour vous!
Rédigé par: Emmanuel Ako   le: Samedi 24 Décembre 2016
Bof!les indépendants de 2011 ont regagné leurs partis respectifs ça sera la même chose ,sauf peut-être Yasmina.
Rédigé par: Lago Tape   le: Samedi 24 Décembre 2016
Les "indépendants" unis peuvent en effet constituer la "vraie Opposition" au RHDP. Une "opposition" constructive qui fera des propositions et aussi des contre-propositions au gouvernement. Cela est bon pour la démocratie ivoirienne.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 24 Décembre 2016
Maintenant tout le monde va faire les yeux doux aux "indépendants" pour les annexer. J'espère qu'ils sauront résister au chant des sirènes et conserver leur indépendance, qui est leur plus gros atout politique, et surtout, montrer sur le terrain que leur efficacité n'est pas seulement occasionnelle et électorale.