Libre opinion:La femme de l'ombre
Abiba Sedyon - Publié le: 23-12-2016 - Mise-à-jour le: 23-12-2016 - Auteur: Abiba Sedyon
Libre opinion:La femme de l'ombre
La convention a fait de moi la maîtresse.Mais l'on me surnomme communément "le 2ème bureau".Si pour certains j'arbore insensiblement la casquette de la briseuse de ménage devergondée, pour d'autres, je revêts impudiquement la toge de la putaine aux moeurs dissolues.
Et pourtant.....
De tous ses sobriquets, je m'en contre-moque.Tous ces titres dépréciatifs me glissent sur la peau sans la moindre capacité d'atteinte.D'ailleurs, comment il pourrait en être autrement, quand je suis impregnée de la certitude absolue d'être la bien aimée.Sans meprises, ni doutes, je suis la préférée.Celle que Monsieur a choisi après s'être lamentablement rendu compte qu'il s'est trompé de compagne.Ma place de seconde, me conforte dans l'idée que la 1ère a échoué à tous égards.Garante des passions effrénées de Monsieur, je représente l'éveil de ses pulsions sexuelles longtemps éteintes dans le lit conjugal.Je suis sans conteste, sa plus belle échappatoire, celle qui bénéficie des week-ends et des missions secrètes.Loin des cris d'enfants et des tâches ménagères, je subsiste..Loin de l'envahissement de la belle famille et de la monotonie quotidienne, je règne, en maître...que dis-je, en maîtresse incontestée.Choyée et entretenue a coup de millions, je brille de milles feux dans un château uniquement fait de marbres et d'émeraude.
Et pourtant........
Derrière ses collonnades de Marbres, mon bonheur parait si terne et chimérique.Malgré cet apparat expansif, mon âme manque cruellement d'éclat.Ma vie n'est qu'une sombre prison, qu'aucun bijou aussi brillant soit il, ne peut éclairer.De jour en jour, je prends misérablement conscience de mon illégitimité et mon statut de précaire-optionnaire.Contrainte à la stérilité et à la clandestinité, mes rires ne sont qu'une épouvante mise en scène pour travestir ma sombre réalité que je ne peux malheureusement fuir.Ses rides et ses nombreuses raies dessinés sur mon visage, année après année, viennent me rappeler à quel point je finirai vieille-fille sans qu'un homme ne m'appartienne entiérement.Je serai toujours une femme existante dans l'ombre d'une autre.
Piteusement, je me sais maîtresse, cette femme avec des chaînes!
 
 
Rédigé par: Une femme   le: Lundi 26 Décembre 2016
C'est toujours la femme qui a tord au final ! Toujours. Elle est seule soit et tranquille, le bonhomme est pris et marié mais il va dehors pour rechercher ce qu'il n'a pas au foyer, et il trouve, mais quand même on va dire qu'il n'a rien fait lui. Si, il est adultère lui en premier car il trahi son serment. On veut que la femme qui est seule refuse l'occasion et peut être la relation plus longue avec lui, mais au nom de quoi ??? Dieu, mais qu'a t'il à avoir avec ça lui dans sa vie à elle, si elle ne croit pas déjà, ou si elle estime même que c'est lui qui l'a mise sur la route de ce type. Et le mec pourquoi il ne se pose pas la question de sa femme qui l'attend chez lui au lieu de se trouver à chercher ailleurs ? Mais non c'est toujours la femme qu'on critique de manière dégueulasse. Mais les mecs ont le beau rôle. Une chose très significative, est que lorsqu'on parle des épouses qui trompent leurs maris, on dit qu'elles ont un AMANT un terme bien plus joli, qui parle d'une certaine manière d'un homme qui les aime en dehors de leur vie conjugale en somme, dans cette façon de le dire il n'y a pas de connotation par rapport à un entretien financier et pourtant cela existe avec des gigolos mais on dit "elle a un amant" ou "son petit gars". Un homme marié on dit qu'il a UNE MAITRESSE ! Mais maitresse pour quoi et elle lui apprend quoi à lui ? Ce qui est vu souvent à travers le mot maitresse, le sexe à outrance et sans tabou quand la femme est dite respectée raison pour laquelle son mari ne ferait pas certaines chose avec elle et l'autre il ne l'a respecterait pas donc il se sent plus à l'aise pour tout essayer sexuellement ! Et l'argent dont on veut faire croire que la maitresse celle qu'on juge toujours très mal, est là que pour l'argent. Mais ce n'est pas toujours vrai, il y a des femmes qui sont matérialistes mais pas toutes non plus. Et nombreuses épouses aussi sont à aimer l'argent donc pourquoi mais là on dit rien...
Rédigé par: Lago Tape   le: Samedi 24 Décembre 2016
Surtout, ne me dites pas que « deuxième bureau » rime avec Afrique. « C'est un phénomène mondial ! » (Pour s'en convaincre, voir les Bill Clinton aux States, les Strauss-Kahn en France ou les scandales en Chine et au Japon...). L'expression familière « avoir un deuxième bureau » est aujourd'hui entrée dans le langage commun de nombreux pays de la Francophonie et signifie tromper son épouse ou sa petite amie. « C'est à prendre avec des pincettes, mais on dit que cette expression a été inventée par une femme Ivoirienne mariée. Son mari, rentrant tardivement tous les soirs en prétextant avoir beaucoup de travail au bureau, elle lui aurait lancé un jour : "Dis plutôt que c'est ton deuxième bureau !" » Il faut sans nul doute dénoncer les dérives des deuxième, troisième, voire quatrième bureau et leurs conséquences néfastes pour nos familles africaines. Est-ce pour autant que je sois devenu "féministe" ? « Je ne sais pas si je suis du côté des femmes. Mais je me dis parfois qu'il faut mettre des claques aux hommes mariés et/ou en couple pour les réveiller de leur bêtise ! » À bon entendeur.
Rédigé par: MOMO   le: Samedi 24 Décembre 2016
@Lily Kouakou-Vous aviez fait un bon resume. Tout cela arrive par manque de confiance. Lorsque l'on a confiance en soit, on devient lA PREMIERE FEMME et pas moins. Lorsque l'on manque de Confiance, c'est comme on fait son entree dans une salle et on se demande qui m'aime. Lorsque l'on a confiance en soit, on entre dans une sale, et on se demande s'il ya une personne a aimer. Une femme qui n'a besoin de validations d'aucune personne, c'est la femme q'il faut craindre. Un homme t'accorde de l'importance lorsqu'une femme sait qu'elle vaut de l'or sans EGO.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 24 Décembre 2016
De grâce, laissez votre "Dieu" tranquille, il n'a rien à voir dans tout cela et ce n'est pas lui qui va vous tirer de vos problèmes d'égo ou existentiels.
Rédigé par: DjeliTche   le: Samedi 24 Décembre 2016
En tout cas, c'est pas beau ca deh!!! Finir Vieille fille, ca c'est la pire des choses pour une femme. Il faut eviter cela. C'est pour cela, avec mon Realisme et ma Raison, a bien reflechir, je me pose la question s'il ne serait pas mieux de reconsiderer a LEGALISER LA POLYGAMIE dans une certasine mesure. AVEC DES REGLES BIEN DEFINIES PAR LA LOI. A mon humble sens, cela reduirait le lot des maitresses, des filles sans mari et les brisures de foyers a n'en popint finir. Et puis une autre raison de reconsiderer a institutuer la Polygamie est que cela diminuerait la trop suffisance et les abus des femmes mariees legalement dans le foyer, qui pensant avoir deja eu leur place a elle seule definie et protegee par la Loi, se mettent a "chier" (je m'excuse du termer) sur la tete du pauvre mari. Pour moi, avec tout le Respect que j'ai pour les femmes, il est totalement INJUSTE d'IMPOSER UNE SEULE FEMME A QUELQU'UN QUI SOUHAITE EN MARIER UNE DEUXIEME A ETRE AUTORISE ET RECONNUE PAR LA LOI. Il faut revoir les choses, Car l'EQUILIBRE DE LA SOCIETE EN DEPEND A LONG TERME. DjeliTche KoumanTigui
Rédigé par: Caroline Kone   le: Vendredi 23 Décembre 2016
Traitées de « méchantes » briseuses de foyer et au-delà du choix qu'elles opèrent, pour les maitresses, s'attacher avec un homme marié n'est pas toujours synonyme d'une vie rose tant ces femmes vivent dans la détresse d'une solitude sachant qu'elles partagent « leur » homme avec une autre femme qui, elle aussi, connaît la souffrance de femme trompée.
Rédigé par: Aya de Yopougon   le: Vendredi 23 Décembre 2016
Ma s0eur "femme de l'ombre", ressaisis-toi. Tu as cru à une information qui a finit par devenir une vérité dans ta vie. Les cachotteries n'ont rien à voir avec la discrétion. TU VAUX PLUS QUE CE QUE TU AS ACCEPTÉ. (Ce statut de 2e bureau). Souvent, les choses qu'on accepte, les choses dont on se contente ne sont pas les meilleures choses que Dieu avait préparé pour nous. Ne t'attribue plus le rôle de ROUE DE SECOURS dans la vie d'un homme. Au yeux de Dieu, tu es AIMÉE, CHÉRIE, COURTISÉE, ACCEPTÉE, COMBLÉE...
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Vendredi 23 Décembre 2016
La Parole de Dieu (selon la Torah et la Bible) nous dit que "Celui qui trouve une femme trouve le bonheur; C'est une grâce qu'il obtient de l'Eternel." (Proverbes 18:22) Une GRÂCE... Être la première, deuxième, troisième, ce n'est pas une grâce. C'est un enfer. Tu devrais être la SEULE et l'UNIQUE. En toi, il doit pouvoir trouver le BONHEUR, la femme vertueuse qui lui fera du bien et non du mal tous les jours de sa vie. Pourquoi se contenter d'une partie du coeur de quelqu'un quand on peut avoir le coeur entier de quelqu'un d'autre ? Ce ne sont pas toujours les hommes. Le cycle se répète continuellement parce que certains hommes ne savent pas ce qu'ils veulent et tombent sur des femmes qui ne savent pas ce qu'elles valent. Je tiens à te rassurer, il reste encore des bons hommes et des bonnes femmes dans ce monde. Peut importe qui t'a menti, blessé, trahi, jugé... sur 7 milliards d'habitants il y a encore quelqu'un pour TOI, qui va t'aimer et grandir dans l'amour avec toi, inconditionnellement, comme Christ aime son Église. Mes amis, cessons de nous balader avec des coeurs meurtris en espérant trouver le bonheur.
Rédigé par: Tata Keletiki   le: Vendredi 23 Décembre 2016
Peut importe ce qu'on nous montre à la télé, ce qu'on véhicule dans les magazines et combien tu aimes Scandal, vas-tu vraiment attendre toute ta vie après quelqu'un qui ne va jamais t'épouser ? Pourquoi être dans une relation oû le mariage n'est pas le but ultime ? C'est une perte de temps. La passion et le désir sont peut-être présents dans cette relation que tu entretiens, mais ça ne prend pas 10 ans à un homme pour savoir si tu es une femme qu'il peut épouser. Ça lui prend quelques minutes, tout au plus. Tu es donc assez bonne pour coucher avec, assez bonne pour manger avec, assez bonne pour se cacher, mais tu n'es pas assez bonne pour s'afficher ? ...Alors, pourquoi devrait-il lâcher la ou les deux premières si tu lui as déjà montré que tu peux être un paillasson, que peut importe ce qu'il fait tu vas rester là, qu'il peut sortir et coucher avec n'importe qu'elle femme tout en sachant que tu es au courant et que ça ne te dérange pas ? Peut être que ça te dérange. Mais il continuera de le faire jusqu'à ce que tu dise STOP, trop c'est trop, je ne suis pas faite pour être un 2ème ou un 3ème bureau. JE NE SUIS MÊME PAS FAITE POUR ÊTRE L'UN DE SES BUREAUX. Je dois être la SEULE ET L'UNIQUE, et un homme qui m'aime ne me qualifiera même pas de BUREAU. Je suis la FUTURE FEMME DE QUELQU'UN. Ne te laisse JAMAIS TRAITER COMME UNE OPTION dans la vie de quelqu'un. Si un homme ne peut pas t'aimer et te respecter comme tu le voudrais, METS LE DEHORS. L'AMOUR bien ordonné COMMENCE PAR SOI-MÊME. Ceci n'est pas de la LOYAUTÉ, c'est une FAIBLESSE. Appelons donc un chat par son nom ! De ce fait, QUE FAIS-TU AVEC UN HOMME QUI EST DÉJÀ MARIÉ ou qui a DÉJÀ UNE COPINE ? De un, il te montre qu'il ne VALORISE même pas son propre (futur) mariage. Quand bien même tu prendrais la 1ère place, le même sort t'es réservé. QUI A DIT QU'ON VIVRA HEUREUX ET QU'ON AURA BEAUCOUP D'ENFANTS avec un homme qui ne nous appartient pas ?
Rédigé par: Neneh Jalloh   le: Vendredi 23 Décembre 2016
Aujourd'hui encore, beaucoup de femmes se sont RÉSIGNÉES au statut de second ou de troisième bureau. Les raisons ? La crainte, le confort. Chaque jour j'entends et je lis des choses incroyables, et je me dis WOAW, les femmes d'aujourd'hui vivent littéralement dans la PEUR. La peur de finir seules, d'atteindre 30 ans sans être mariées, peur de la QUALITÉ d'hommes qu'elles voient ici dehors. Peur de ne plus pouvoir attirer un homme, de ne pas avoir de statut, de vieillir seules, avec des toiles d'araignées dans le bas-ventre. Et ma soeur, tu sais quoi ? JE TE COMPRENDS. Je comprends que tu ai besoin d'attention. Je comprends que tu te sente seule. Je comprends que lorsque tu l'as rencontré, tu n'aurais jamais pu deviner qu'il était déjà en couple ou marié. Je comprends que maintenant, tu es attachée à lui, tu t'es donnée CORPS ET ÂME et tu ne sais plus comment laisser cette relation. Je comprends que tu souffres et que tout ce que tu demande c'est qu'il t'aime, qu'il laisse la 1ère ou la 2è pour être dans une relation EXCLUSIVE avec toi. Je comprends qu'il te mette à l'aise financièrement, qu'il te fasse te sentir en sécurité sur beaucoup de points. Mais... tu as cru à un MENSONGE qui est devenu réalité dans ta vie. Ça ne finit jamais aussi bien que tu ne le pense, et la preuve, tu en as fait les frais à plusieurs reprises dans ta vie...
Rédigé par: Lily Kouakou   le: Vendredi 23 Décembre 2016
Le mythe veut qu'on accepte d'être le 2ème, 3ème et même 4ème bureau, parce qu'il y a plus de femmes que d'hommes dans le monde. La polygamie "urbaine" sera donc tout à fait normale pour beaucoup d'hommes et acceptée par plusieurs femmes, qui se battent souvent pour avoir la 1ère place, celle qu'on réserve au 1er bureau. J'en sais quelque chose, moi qui me suis souvent retrouvée à la place du 2ème, 3ème et même 4ème bureau. Qui l'aurait cru ? Pas même moi, qui a une époque acceptait ce "statut" avec plaisir quoi qu'avec honte, et ce au nom de l'amour. Je me retrouvais toujours en couple avec des hommes ayant une ou plusieurs copines. Et c'était ce dont je me contentais parce que je ne PENSAIS PAS VALOIR PLUS QUE ÇA. Pour moi, je ne pouvais jamais être la seule et l'unique d'un homme, c'était inconcevable. Je n'ÉTAIS pas assez, je n'AVAIS pas assez pour ça ! Qu'est-ce qu'on ne ferait pas lorsqu'on manque de confiance en soi, d'estime de soi, d'amour propre, de jugeote, bref de tout quoi. Loin de moi l'idée de juger, car je n'en pas simplement été victime, je l'ai ACCEPTÉ. Vous pouvez trainer ce genre de mentalités depuis l'enfance, et elles peuvent vous suivre toute votre vie si vous ne faites pas attention, si vous ne guérissez pas et si vous ne laissez pas DIEU vous donner une nouvelle identité.