Pourquoi je vote Non ?
Geoffroy-Julien Kouao - Publié le: 23-10-2016 - Mise-à-jour le: 23-10-2016 - Auteur: Geoffroy-Julien Kouao
Pourquoi je vote Non ?
A l'observation, le 30 octobre prochain, le corps électoral est invité à se prononcer sur la loi constitutionnelle proposée par le chef de l'exécutif avec la bénédiction de l'Assemblée nationale.
Nous étions dans le cadre d'une révision constitutionnelle que la procédure serait constitutionnelle et démocratique. Le hic, c'est qu'il s'agit d'un référendum visant à doter notre pays d'une nouvelle constitution. Dans l'espèce, seul le propriétaire de la constitution (le Peuple) est compétent, exclusion faite de l'exécutif et du parlement, pour écrire et adopter le projet de constitution. J'ai, à cet effet, produit plusieurs tribunes, accordé une kyrielle d'interviews à la presse nationale et internationale, animé de nombreuses conférences publiques à travers le pays, écrit un livre intitulé « côte d'ivoire : La troisième république est mal partie ».
 A la lecture des 184 articles de la loi constitutionnelle, ses auteurs et rédacteurs  ont fait le choix du recul démocratique, de la mise en parenthèse du principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs et de  la déconstruction  des valeurs républicaines au profit d'une seule institution : le Président de la République. L'exaltation du régime présidentialiste est caractérisée, dans cette loi constitutionnelle, par la primauté et le dirigisme présidentiel.
De ce qui précède, parce que l'intellectuel meurt en tous ceux qui se taisent devant les postures antidémocratiques, j'ai décidé, le 30 octobre 2016, de me rendre à mon bureau de vote afin d'exprimer mon désaccord total, en introduisant dans l'urne, le bulletin rouge, celui du NON. L'échec du meeting des partisans du oui au stade Houphouët-Boigny, le samedi 22 octobre 2016 d'une part, l'indifférence générale des populations d'autre part,  sont symptomatiques de la victoire du NON. Car,  un homme propose, le Peuple dispose.
Geoffroy-Julien Kouao
Juriste-constitutionnaliste, Ecrivain et Analyste politique.
Rédigé par: Bonébo   le: Mercredi 2 Novembre 2016
Il y a la procédure et la teneur des textes. Au finish, c'est le texte qui importe. Kouao aurait pu mieux nous instruire. Cela dit, autant il prononce l'échec du meeting au stade Houphouet, autant il ne mentionne point le succès d'un meeting en faveur du NON. Tous comptes faits, il y a la constitution certes, mais il y a surtout les hommes qui l'animent. gbagbo, fpi/lmp avaient bien la constitution de l'an 2000( à laquelle les rescapés frontistes s'accrochent avec désespoir), La constitution de 2000 était la meilleure que le monde ait connue, mais a-t-elle servi aux frontistes pour nous éviter les années tragiques 2000-2011. La constitution 2016 a vocation a tirer profit des enseignements des crises que le pays connaît depuis. Tout se jouera à la dextérité des hommes qui auront la charge de ce pays. Ce que l(on peut saluer déjà, c'est le bon ton, le sérieux et le respect qu'affichent le Président do, le PM Duncan et le PAN Soro. Attitudes diamétralement opposées à celles des petits voyous frontistes. Notre pays est respecté depuis, son blason se redore d'année en année depuis 2011 !
Rédigé par: Nicaise   le: Mardi 25 Octobre 2016
Pourquoi je voterai OUI ? Cette nouvelle constitution est expurgée des articles confligènes pour briguer un mandat présidentiel. Elle nous évite des errements en cas de vacance du pouvoir avec un vice-président précédemment en harmonie avec le président et son gouvernement. Or avec l'ancienne constitution, en cas de cohabitation, si le président décède, c'est un opposant qui lui succède même s'il doit organiser des élections dans les 3 mois (presque impossible sans bricolage pouvant déboucher sur des conflits). Cette nouvelle constitution intègre l'école obligatoire pour les enfants et l'égalité entre hommes et femmes concernant leur représentation dans les postes administratifs. Je pense qu'il y a une avancée. Ceux qui n'en veulent pas n'argumentent pas sur le fonds. Ils s'égosillent sur leur idée de Constituante alors qu'en 2000 il n'y en a pas eu mais la constitution a été votée...