Lutte contre la Traite et les pires formes de Travail des Enfants
La Première Dame Dominique Ouattara échange avec une délégation de l'USDOL
Présidence - Publié le: 07-09-2016 - Mise-à-jour le: 07-09-2016 - Auteur: Présidence
La Première Dame Dominique Ouattara échange avec une délégation de l'USDOL
La Première Dame, Dominique Ouattara par ailleurs, Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l'Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) a reçu en audience une délégation de l'USDOL, le département du Travail des Etats-Unis d'Amérique, le mercredi 07 septembre 2016 à son cabinet à Cocody.  La délégation du Département du Travail des Etats Unis était conduite par Monsieur Kevin Wilcutts, Directeur Adjoint du bureau du Travail des Enfants, du travail forcé et de la traite des personnes.
En Côte d'Ivoire dans le cadre de la consultation sous régional relative à l'alliance 8.7 des objectifs du Développement Durable organisée les 8 et 9 septembre 2016, la délégation de l'USDOL a tenu à rencontrer la Première Dame, Dominique Ouattara aux fins d'échanger sur les prochaines mesures de remédiation du phénomène de traite et de pires formes de Travail des Enfants. 
A ce sujet, deux (02) points ont été à l'ordre du jour, lors de cette rencontre. En effet, les échanges ont porté premièrement sur la prochaine enquête qui sera menée par l'Université de Chicago en Côte d'Ivoire,  sur la traite et les pires formes de travail dans la cacaoculture.  Madame Dominique Ouattara a mis en relief l'exigence de la création d'un cadre de travail entre l'Université de Chicago et la Côte d'Ivoire pour la validation de la méthodologie de l'enquête. Un préalable qui a été accepté non seulement par le Ministre du Travail Américain, Monsieur Thomas Perez, à travers un courrier que le chef de  délégation de l'USDOL, Monsieur Kevin Wilcutts a transmis à la Première Dame.
Le second point des échanges a porté sur la prochaine réunion annuelle du Groupe de coordination des actions de lutte contre le Travail des Enfants (CLCCG). Ainsi, cette rencontre de haut niveau sur la question du Travail des Enfants a lieu chaque année à Washington DC. Pour la prochaine rencontre, la délégation de l'USDOL a choisi la Côte d'Ivoire pour son leadership affiché dans le cadre de la lutte contre la Traite et les pires formes de Travail des Enfants. Le second trimestre de 2017 a été retenu comme date indicative pour l'organisation de cet important événement.
Les deux (02) partis ont réaffirmé leur volonté de mutualiser leurs efforts pour éradiquer les phénomènes de traite et de travail des Enfants.
 
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mercredi 7 Septembre 2016
Une enquête sur un phénomène aussi méprisable et illicite que le (pire) travail des enfants ne peut réussir que si elle est inopinée et discrète. L'annoncer à l'avance avec beaucoup de bruit médiatique, c'est annoncer son échec. Les gens vont aller sur le terrain et il n'y aura rien.