Burkina : Roch Marc Christian Kaboré installé dans sa fonction de président
lebanco.net - Publié le: 29-12-2015 - Mise-à-jour le: 29-12-2015 - Auteur: Jean Modeste Tarpaga
Burkina : Roch Marc Christian Kaboré installé dans sa fonction de président
C'est officiel ! Le président du Faso s'appelle désormais Roch Marc Christian Kaboré. La cérémonie de son investiture a eu lieu ce mardi 29 décembre 2015 à Ouagadougou en présence de nombreux chefs d'Etat de la sous-région.
Dans son premier discours à la Nation, Roch Marc Christian Kaboré a énoncé ses premiers chantiers qui sont la vérité et la justice pour aboutir à la réconciliation nationale. Pour lui, ce sont les préalables. Le président du Faso a affirmé qu'en toute responsabilité, « chacun doit assumer sa part de responsabilité et éviter toute fuite en avant ». Le deuxième chantier pour le président du Faso est la restauration de l'autorité de l'Etat. Roch Marc Christian Kaboré a appelé les Burkinabè à « reconnaître à l'Etat son autorité, toute son autorité et à contenir nos égoïsmes personnels ». La troisième et dernière priorité, c'est la réforme des institutions. Il indique vouloir tenir à la promesse de passer à une cinquième république, car pour lui, « la quatrième république a vécu ». Cette cérémonie a connu la participation de plusieurs chefs d'Etat de la sous-région : Alpha Condé de la Guinée, Mahamoudou Issoufou du Niger, Alassane Dramane Ouattara de la Côte d'Ivoire,  Macky Sall du Sénégal, Yayi Boni du Bénin, Faure Gnassingbé du Togo, John Dramani du Ghana, Ali Bongo du Gabon et Ibrahim Boubacar Kéïta du Mali. D'anciens chefs d'Etat étaient également présents. Il s'agit d'Olosegun Obasanjo du Nigéria,  Jerry Rawlings du Ghana et Salou Dbjibo du Niger.
Jean Modeste Tarpaga
 
Rédigé par: Abou Touré   le: Dimanche 3 Janvier 2016
@Fognon, je ne suis guère préoccupé par ce qui pourrait arriver à ces deux criminels, encore moins d'une médiation qui marcherait à leur profit. Ils doivent être enfermés à deux tours pour ne plus nuire à des hommes de meilleur valeur que ces deux individus réclamés pas la justice Fasobenne.
Rédigé par: Fognon   le: Vendredi 1 Janvier 2016
@ ABOU TOURE ! Tu etais temoin quand les deux prez ont eu leur tete-a- tete ou bien tu avais un espion dans le groupe qui t'a informer des entretiens? Etait-ce le moment propice de parler de contingents entre les deux pays? Ce dossier, pouvait-il etre confie a un tier comme le NAABA ou toute autre personne de poids? Ne crois-tu pas que la diplomatie est le meilleur chemin? Le Monsieur vient d'etre assis, donnez-lui le temps d'etre confortable dans son fauteuil. A+
Rédigé par: BOUABRE   le: Mercredi 30 Décembre 2015
''A'' Loethiers Mackan, je te taquine, mais sache une seule chose, entre le Burkina et la Cote d'Ivoire, il n'y a jamais eu une question d'exile, ou d'asile politique. On est accueilli en amitié. Même si GBAGBO n'a pas fait plus de cinq mois au Burkina, il a été accueilli en amitié par Blaise en ami, comme le cas de SORO : J'ai été accueilli par un ami Burkinabé, et je ne me suis jamais senti en exil. Au Ghana, ça sera autrement. Mais le Burkina on est frère sans tabou. Parler d'asile politique, c'est une autre chose, mais exile non. Ici au Burkina nous sommes Chez nous. Ou bien des immigrés avec des cartes consulaires. BOUABRE
Rédigé par: Abou Touré   le: Mercredi 30 Décembre 2015
Au fait, j'ai l'impression que notre Bravetchè a mouillé, alors qu'il avait promis aller traité certaines questions concernant Soro et Blaise, avec Roch. Voyant que la situation a gravement changé, il est allé se réfugier chez le Mogho Naaba, au lieu de prendre part à la photo de famille de tous les Présidents. Vraiment ça va chauffer dêh! Allons seulement!
Rédigé par: BOUABRE   le: Mercredi 30 Décembre 2015
''A'' Loethiers Mackan, c'est toi qui se trompe, j'ai mentionné le nom de GBAGBO, mais jamais d'exilé. A ma connaissance, ni Soro, ni Compaoré n'ont jamais demandé un statut d'exilé ! SORO était accueilli en tant qu'un ami au Burkina : Blaise Compaoré est accueilli comme beau-fils de la Côte Ivoire et ami d'ADO. GBAGBO a demandé l'exil en France avec un passeport Burkinabé, est ce que tu le savais? Que le monde est petit, aujourd'hui à la salle d'sport de Ouagadougou j'étais assied pas loin d'AFFI NGUESSAN, qui l'aurai cru il y a quelques année, quand ces derniers pourchassaient à la machette les Burkinabé, y compris leurs propre frères. Que Dieu bénisse l'amitié Ivoiro-Burkinabé. BOUABRE
Rédigé par: Loethiers Mackan   le: Mardi 29 Décembre 2015
Bouabré arrête de raconter des choses inexactes. Gbagbo n'a jamais été en exil au Burkina. Lorsque le PDCI le persécutait et qu'à un moment donné sa vie était vraiment en danger, Compaoré lui a donné un passeport burkinabè pour lui permettre d'entrer en France où il a ensuite obtenu le statut d'exilé politique. C'est une histoire officielle.S'il s'était refugié au Burkina Houphouet aurait contraint Compaoré à le livrer.De toutes façons ni lui ni Soro ne faisaient l'objet d'aucun mandat d'arrêt international. C'est contre Ouattara que son grand-frère Bédié a émis un mandat, lequel mandat est resté sans effet parce que Ouattara se déplaçait sans inquiétude en Europe protégé par la police française.Blaise Compaoré fera-t-il autant?Il n'y a pas à en être fier, cela signifie seulement que la volonté politique des parrains blancs est supérieure à l'autorité de nos institutions d'Etat. C'est le deuxième chantier annoncé par Roch Kaboré, savoir, reconnaître à l'etat toute son autorité. Lisez bien ce que les gens disent.
Rédigé par: Abou Touré   le: Mardi 29 Décembre 2015
Bon vent Mr le Président. Gardez le cap sur vos principaux engagements, car la maturité du peuple intègre ne toléra pas une gouvernance façon ivoirienne.
Rédigé par: BOUABRE   le: Mardi 29 Décembre 2015
Le peuple Burkinabé est intègre : Les Ivoiriennes et ivoiriens résidents au Burkina et leurs sours et frères Burkinabé ont accueillis Ouattara Alassane président de tout le peuple Ivoirien, et frère du peuple Burkinabé. J'étais à l'aéroport et a eu la chance d'être à l'intérieur de la salle d'sport, et à la salle des banquets pour l'investiture du président Roch Kaborè, grâce à notre vieux Ka, ami de la Cote d'Ivoire : Que ceux qui le connaissent lisent ce qu'il a écrit à chaud sur Facebook. Les Ivoiriennes et les Ivoiriens vivants au pays des hommes intègres sont solidaires, et ce ne pas ADO qui le contredira. Que les aigris sur le net contre les responsables Burkinabé s'abstiennent, et laisser la diplomatie et la justice faire son travail. Le président ADO a fait un grand honneur au Burkina et son peuple : Même recevoir Blaise Compaoré sur notre territoire, était aussi normal : Car Zida et Kafando le savaient, le Burkina a accueilli aussi GBAGBO et SORO. Blaise Compaoré ou Soro sont censés de répondre à la justice, ce sont les responsables des deux pays et leur justice d'en décider : Surtout qu'ADO est contre l'impunité et l'injustice en envoyant GBAGBO a la CPI, C'est à Roch Kaboré d'envoyer Compaoré là où il mérite. Internautes aigris, arrêtez de mettre le feu aux relations des deux pays. BOUABRE
Rédigé par: Kamerou Niais   le: Mardi 29 Décembre 2015
Oui les Burkinabès ont montré l'exemple à toute l'Afrique. Puisse les camerounais s'en inspirer pour chasser le dictateur Biya (au lieu de s'immiscer dans les affaires ivoiriennes en insultant et bavardant et en laissant de coté leur Cameroun natal!).
Rédigé par: Shan Djyt   le: Mardi 29 Décembre 2015
Rions un peu : Radio Monte Carlo Kaboré./ RMC Kaboré Bonne chance à Mr Le PRESIDENT Roch Marc Christian Kaboré