Côte d'Ivoire - Zida lève les derniers doutes sur les enregistrements Soro-Bassolé « c'est authentique »
Burkina24 - Publié le: 28-12-2015 - Mise-à-jour le: 28-12-2015 - Auteur: Burkina24
Côte d'Ivoire - Zida lève les derniers doutes sur les enregistrements Soro-Bassolé « c'est authentique »
La Transition burkinabè tire à sa fin. Le Premier ministre Zida a répondu lors d'un point de presse le 27 décembre à plusieurs questions dont l'affaire de la putschtape Soro-Bassolé.
Isaac Zida est revenu sur le sujet des écoutes téléphoniques entre le Général Djibrill Bassolé et le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, par la force des questions des journalistes. Et il ne s'est pas dédit sur leur authenticité. Au contraire, il ajoute d'autres informations quant aux moyens qui ont été utilisés pour ces écoutes :
«C'est authentique parce que nous avons obtenu ces écoutes à partir de moyens techniques et scientifiques. Pourquoi quand Angela Merkel dit que Obama l'écoute vous ne dites pas que c'est faux ? On a acheté ces outils avec l'argent du contribuable burkinabè, c'est pour que ça serve à sa sécurité ».
Sur un autre plan, interrogé quant à ses relations avec certaines organisations de la société civile qu'il financerait pour le soutenir, Isaac Zida a précisé qu'il n'a connu ces OSC que le 30 octobre 2014 au sein de l'état-major des armées avant d'aller déclarer que le Président Compaoré démissionnait. « Qui les finançait en ce temps ?», a demandé Zida en souhaitant que le niveau du débat soit élevé.
Pour le reste, à savoir le bilan de la transition, il estime que l'exécutif a fait ce dont il était capable (il fait la confidence qu'il a des trous de mémoire après avoir passé « 13 mois sans weekend » à la tête de l'exécutif) et a fait de son mieux pour laisser aux nouveaux gouvernants un pays assez bien en point.
Un audit de la transition ? Isaac Zida n'y voit aucun inconvénient, d'autant plus qu'à son arrivée, il a réclamé cela pour les départements ministériels du régime de Blaise Compaoré.
« Je suis très favorable et je pense que c'est même incontournable. Il est inadmissible que l'Autorité supérieure de contrôle d'Etat passe sans faire l'audit de la transition. Nous encourageons fortement cet audit ».
Et si jamais il était mêlé à un dossier judiciaire, « c'est avec plaisir » qu'il ira répondre devant la justice. En attendant, que sera son prochain point de chute après la Primature ? Ambassadeur aux Etats-Unis comme cela se susurre ? Réponse :
« Oui, j'ai été consulté pour être ambassadeur. Mais l'ambassadeur représente le Chef de l'Etat. Au Burkina, nous sommes dans une phase où je ne pouvais pas abandonner mon poste plus tôt. Quand je vais terminer la transition, ce sera un autre chef d'Etat. Avoir été consulté par un Chef d'Etat pour représenter un autre chef d'Etat, ça fait dans la bizarrerie. Nous n'aimons pas les choses bizarres, c'est pour cela que nous mettons ce sujet de côté ».
Si tant est que cela est une « bizarrerie » d'être nommé ambassadeur par Michel Kafando pour le compte de Roch Marc Christian Kaboré, pourquoi Amina Billa, Moussa Nébié et Jacob Pasgo l'ont-ils alors été lors de l'avant-dernier conseil des ministres ? Le Premier ministre a une réponse :
« En dehors de la ministre Billa, les autres étaient déjà ambassadeurs. C'est la transition qui les a appelés au regard de leurs compétences. Ils auraient pu refuser. (.) Il est bon que vous compreniez qu'à la fin de la transition, ce ne serait que justice de les renvoyer là où ils étaient ».
Le lieutenant-colonel Isaac Zida est désormais Général de division. Une nomination qui est au centre de débat dans l'opinion nationale, mais aussi dans l'armée, selon certaines informations. Mais pour le concerné, cela n'est pas un problème. « Ce n'est pas la première fois qu'on nomme un Général dans l'armée burkinabè. Pourquoi ça va poser un problème à l'armée ? », questionne-t-il.
Du reste, il estime que retourner lieutenant-colonel au sein de l'armée pourrait gêner aux entournures ses frères d'armes :
«Après avoir assumé les fonctions de Président du Faso, Premier ministre, ministre de la défense, ça ne me gênerait pas de retourner dans l'armée lieutenant-colonel, mais je pense que ça va gêner l'armée que j'y retourne lieutenant-colonel ».
Abdou ZOURE

 
Rédigé par: ka   le: Mercredi 30 Décembre 2015
Mes soeurs et frères, au début de cette affaire d'écoute, AKOBLA avait la bonne solution pour SORO. Le même SORO sait qu'à l'ancienne RSP, Zida était le responsable technique de la sécurité présidentiel qui est aussi le centre de tout. Alors il sait ce qu'il affirme. Le Burkina n'a rien contre SORO, sauf que dans cette affaire, il sera mal vu par ceux qui ne l'aiment pas. Djibril Bassolé sait très bien ce qu'il a fait, et compte sur ses plusieurs avocats pour une indulgence. Je demande à ceux qui estiment SORO comme l'homme de l'espoir, de cesser d'écrire de n'importe quoi, car ils se ridiculisent. Zida qui connait son système après l'avoir développé sait ce qu'il dit, demandez-vous comment Blaise a fait pour traquer ses compatriotes pendant 27 ans ? Le Système d'écoute avec de la technologie moderne existe et réelle dans tous états, et SORO dont je voyais les deux en bons amis dans les rues de Ouagadougou sait que son ami Zida ne ment pas, seulement son manque de diplomatie comme tous les militaires fait défaut. La diplomatie et le soutient d'ADO fera le reste, mais pour combien de temps. Prions Dieu.
Rédigé par: Bismark   le: Mercredi 30 Décembre 2015
@Sauvy Merci frère. Tu sais que peut-on faire voir à celui qui ne veut pas voir? C'est à ce difficile exercice que toi et moi et les autres qui sont de notre avis nous essayons. Voici des gens qui accusent un Premier Ministre d'un pays de faire du zèle pour son pays qui a échappé par micracle à ce qui arrive au Mali, au Nigeria, à la Centrafrique, à la Libye....Que pouvons nous dire encore? Voici le Président de notre Assemblée Nationale qui est "faussement et traitresement diffamé" c'est selon lui-même, mais qui refuse de porter plainte et laisse l'affaire à son Président de gerer. Qui meiux que Zida connaît Soro et sa voix. Ce que les gens oublie que Zida est membre de la RSP qui est chargé des renseignements et que les Service de renseignement des Etat peuvent écouter n'importe lequel des habitant du pays et que certains élement de cette unité sont fidèle à Zida et donc dès que leur unité a été dissoute, ils sont allés faire allégence pour continuer à "manger" et ont donné en échange de leur bonne foi de loyauté les informations qu'ils pensaient susceptibles de se faire accepter par la Transition. POURQUOI NE PAS DEMANDER A SORO DE PORTER PLAINTE. IL Y A DES PLAINTE CONTRE LUI. POUR UNE FOIS QU'ON LUI DEMANDE D'ETRE L'INITIATEUR IL NE VEUT PAS SE CONTENTANT DE "ON VEUT ME NUIRE" Ou bien nous somme dans un pays amorphe. Quelqu'un charche à nuire la 2èeme personnalité du pays et personne ni même le Gouvernement et son chef ne reagissent. Qu'en sera-t-il alors s'il s'agit de moi l'anonyme. Vraiment on n'est pas en sécurité en Côte d'Ivoire. Si on peut nuire impunement la 2éme personalité...QUE DIEU NOUS GARDE.
Rédigé par: Lago Tape   le: Mercredi 30 Décembre 2015
Le lieutenant-colonel Zida n'est plus le premier-ministre du Burkina depuis le 29 décembre 2015. Il a été promu au grade de général de division et il a porté son tout nouvel uniforme de général lors de la cérémonie d'intronisation/ d'assermentation du nouveau PR élu du Burkina... On ne devrait donc plus l'entendre sur ce dossier (en principe)!
Rédigé par: dicko   le: Mercredi 30 Décembre 2015
Tellement que cette affaire de bande sonore S'avère vraie, le gouvernement ivoirien est resté muet et prudent pour ne pas tomber dans le ridicule. Regarde tous les amis de soro , a part son conseiller alimentaire franklin nyamsi, personne n'est venu le défendre. Meme son ami fidèle Sidiki konaté qui le défendait dans d'autres affaires est resté dans son coin. Regardez les cadres du RDR comme mamandou touré,soro Alphonse,amadou Soumahoro,amadou gon, cissé bacongo,koné bruno, Ahmed Bakayoko et Coulibaly gnazema. Tous ces cadres rdr n'ont pas la langue dans leurs poches mais s'ils sont restés muets comme des tortues c'est parcequ'ils connaissent bien soro et ils savent qu'il est capable de faire ces genres de choses.Et par sagesse comme ils ne veulent gâter leurs noms devant les autorités burkinabés ils préfèrent garder le silence.D'ici quelques temps la justice militaire burkinabé va confirmer les bandes et le debat sera clos.
Rédigé par: dicko   le: Mercredi 30 Décembre 2015
koro kemoko , a t'entendre c'est comme tu connais soro mieux que zida .comme je t'ai mentionné Zida etait le chef adjoint de la garde presidentielle de compaoré.Et puis il a été president quelque temps avant de donner le pouvoir a kafando et premier ministre.IL DETIENT TOUS LES OUTILS POUR AUTHENTIFIER CETTE BANDE SONORE.ZIDA A ÉTÉ PENDANT PLUSIEURS ANNÉÉS l' UN DES HOMMES PUISSANTS QUI DETENAIT L'APPAREIL SECURITAIRE DU BURKINA..je peux comprendre que tu n'aimes pas zida parcequ'il a mit le cul de soro au dehors mais il a tous les moyens techniques et scientifiques du burkina entre les mains pour valider la communication entre soro et bassolé.Maintenant si pour vous les supporteurs de soro si vous trouvez que la bande est fausse, envoyez nous les preuves, donnez nous les noms des artistes comédiens qui ont imité les voix.
Rédigé par: Sauvy   le: Mercredi 30 Décembre 2015
@ Forestier de Lahou et Koro Kemoko, je suis un panafricaniste à la Kwamé Nkruma, à la Julius Nyréré.... mais j'avoue que je n'ai pas besoin d'une expertise en authentification pour savoir que l'un des intervenants de la "tapegate" est Bogota. Le monde change et nous devons changer avec. Comme le souligne bien Dicko, "dans le gouvernement ivoirien il y'a une multitude de noms, pourquoi c'est seul le nom de Soro qui a été cité dans cette affaire". Je dirai mieux, en Côte-d'ivoire, il y a bien d'autres personnes, plus fragile que sensible mieux que Soro que les responsables de la transition au Burkina peuvent "faussement" accuser, pourquoi c'est Soro qui serait choisis? Regardons la vérité en face. Ni Zida, ni Kafando n'ont intérêt à voir les relations entre la RCI et le BF se détériorer. Dans cette affaire, disons le tout cru, Bogota a été imprudent, et malheureusement sa cellule de communication a géré et gère très mal ce dossier comme nous le rappelle bien Affidoskas. Je suggère fortement à Bogota d'écouter Akobla quand elle lui conseille de "jouer moins fort et moins cacophonique". Merci @ Bismark pour la pertinence de ton analyse.
Rédigé par: Koro Kemoko   le: Mardi 29 Décembre 2015
A ce que je sache, l'authentification de bandes sonores ne fait pas partie des qualifications de Zida, ce qui rend son :«C'est authentique .... » est simplement ridicule. Mais cette maniere d'agir est tres typique du militaire qui saute les pieds joints dans la politique. C'est lui qui donne les ordres, et le contredire est puni des pompes. Sauf que dans le cas present, il ne peut ordonner a qui que ce soit des pompes. Lisez un poeu comment Zida croit avoir prouve qu'il est un expert en authentification de voix sur une bande sonore: «C'est authentique parce que nous avons obtenu ces écoutes à partir de moyens techniques et scientifiques. Pourquoi quand Angela Merkel dit que Obama l'écoute vous ne dites pas que c'est faux ? On a acheté ces outils avec l'argent du contribuable burkinabè, c'est pour que ça serve à sa sécurité » Si ceci vous convainc, c'est que vous etes un "panafricaniste" du type pro-Gbagbo, pro-Revolution africain de l'Ouest ou du Cameroun.
Rédigé par: dicko   le: Mardi 29 Décembre 2015
Arrêtez de jouer aux avocats du diable. Dans le gouvernement ivoirien il y'a une multitude de noms , pourquoi c'est seul le nom de soro qui a été cité dans cette affaire.Soro en niant les faits c'est comme s'il mettait tout l'appareil sécuritaire d'un pays en doute .C'est la raison pour laquelle ZIDA est encore monté au créneau pour l'enfoncer une deuxieme fois en confirmant que la bande sonore est bel et bien authentique. Zida qu'on l'aime ou pas n'est pas n'importe qui, il a été l'adjoint de gilbert dienderé et ensuite president et premier ministre de la transition, il sait de quoi il parle ,il détient l'appareil sécuritaire du burkina dans les mains. En plus il connaît très bien soro qui fut un des proches. C'est l'un de ceux qui ont aidé la rebellion de soro,il connaît très bien sa voix de et ses tics .Arretez de vous ridiculiser et de vous souiller car en défendant un criminel de l'espece de soro, vous etez en train de prendre des pechés inutiles. A bon entendeur, salut.
Rédigé par: Bismark   le: Mardi 29 Décembre 2015
@Lago Tapé, donc cette authentification viendra quand? La réalité est que le Burkina a fini le travail, mais certainement subi des pressions de toute part de ceux qui savent que si Soro tombe, ils tombent, comme le dirait GBAGBO. Soro est un sachant, un homme de mission, c'est une gorge profonde. Beaucoup de personnes voire de pays n'ont pas intérêt qu'il passe devant les Tribunaux. Sinon, la 2ème personalité du pays est diffamé, dans une affaire d'une si grande gravité qu'est le recrutement de terroristes pour attaquer un pays (avec les morts qui s'en seraient suivis et le choas. Si le Burkina est dans la main des djihadistes, comment la Côte d'Ivoire pourra vivre en paix, ce serait le terrorisme à nos portes et bientôt chez nous. Alors l'affaire est très grave et si Soro ne se reproche rien, il importe de saisir la justice et même si on était dans un Etat normal, le procureur de la République se serait autosaisi de l'affaire eu égard à sa gravité. L'Assemblée Nationale aurait mis sur pied une commission d'enquête parlementaire. Je lis ici des gens qui trouvent que Zida fait du zèle, mais, a-t-on vraiment compris la gravité de l'affaire? La Côte d'Ivoire a passé 11 ans dans ce type de scénario monté par la même personne. Regardez ce qui se passe en Libye, au Mali, au Nigeria en Centrafrique. Combien de morts enregistrons nous quotidiennement? Une telle affaire ne doit pas être passée sous silence. Tous les jours, le Burkina doit revenir dessus pour que la vérité se sache. Le contraire serait surprenant. C'est comme quelqu'un decide de te tuer et par un miracle tu échappe et puis tu dis ce n'est rien. Mais la même personne est là. Tant que l'affaire restera entre vous deux, ils est toujours dangereux parce que s'il parvient à te tuer, on ne saura jamais la vérité. C'est le jeu auquel s'est livré GBAGBO qui voyait le dos du nageur mais ne l'a jamais dénoncé. Il a fallu que le pays soit attaqué pour qu'il cite des noms. Mais c'était trop tard pour qu'on le croit.
Rédigé par: Beugré Julien   le: Mardi 29 Décembre 2015
Du zèle, beaucoup de zèles. Le Burkina n'a-t-il pas de justice pour que ce Zida se comporte comme un juge suprême?
Rédigé par: Affidoskas   le: Mardi 29 Décembre 2015
Cette histoire est loin d'être réglée. A ce stade les dénégations sont inutiles. On verra clair uniquement en soumettant ces enregistrements à une expertise indépendante. Il est regrettable que la communication du PAN sur cette question ait été en dessous de la ceinture. Elle a fait bien peu pour dissiper le doute. Le Pan a choisi un « conseiller » qui s'égare scandaleusement dans l'invective et le griotisme qui a cru bien faire en s'en prenant à ceux qui ont fait les enregistrements ou à ceux qui les ont diffusés et n'a jamais pu établir que les tapes ne sont pas authentiques. S'il est acceptable de solliciter des compétences extérieures quand l'expertise nationale fait défaut, il est vraiment incompréhensible qu'une fonction comme celle de conseiller soit attribuée à un féru de verbiage à l'insulte facile dont les frasques déshonorent une haute institution de l'Etat. Et cela, le PAN devrait le savoir. La scène politique ivoirienne n'est pas un caniveau où viennent patauger des gens dont le pays est loin d'être un modèle de démocratie. Ce serait bien qu'ils aillent jouer les intellos engagés là où leurs « compétences » serviraient leur pays. La charité bien ordonnée ne commence -t-elle pas par soi-même, chez soi ? Le PAN doit s'attacher à préserver l'honorabilité de l'institution qu'il sert par une communication exemplaire au lieu de laisser son site se transformer en lieu de propagation d'un griotisme ridicule. Le temps du culte de la personnalité est révolu. Un dirigeant élu n'est pas un « homme de mission ». C'est un entrepreneur politique qui veut gouverner en échange de prestation promises aux électeurs.
Rédigé par: Lago Tape   le: Lundi 28 Décembre 2015
le directeur de la justice militaire du Burkina Faso contredit les propos de Zida. "La procédure d'authentification n'a pas encore commencé (...) Il faut saisir un expert agréé par les juridictions en reconnaissance vocale pour faire cette authentification et ça le sera". Tels sont les propos du colonel Sita Sangaré, le directeur de la justice militaire qui s'est prononcé le 23 décembre, à Ouagadougou, sur les présumés enregistrements téléphoniques entre l'ancien ministre des Affaires étrangères du Burkina, Djibril Bassolé et le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro . Trois documents sonores circulent sur les sites internet et réseaux sociaux. Se prononçant sur cette affaire, le premier ministre burkinabè Yacouba Isaac Zida avait affirmé sur une radio locale à Ouaga que les présumés enregistrements téléphoniques étaient authentiques sans aucune autre précision. Alors que la justice militaire prétend actuellement que la procédure d'authentification n'a pas encore commencé.
Rédigé par: Abou Touré   le: Lundi 28 Décembre 2015
Authentique ou pas, tic tac! tic tac! Allons seulement. Le rouleau compresseur est en marche. Il écrase tout ce qu'il trouvera en chemin. Ce ne sont pas les hurlement d'un singe ébolisé, qui changeront le sort reservé à Bogota. Allons seulement!
Rédigé par: Filleule   le: Lundi 28 Décembre 2015
Zida nous emmerde royalement maintenant..c'est vrai qu'avec la fin de la transition lui ne doit plus avoir gd chose a faire...
Rédigé par: Akobla   le: Lundi 28 Décembre 2015
Mr Zida doit partir avec les honneurs alors il se fait remarquer avant départ, cela se comprend après 13 mois dans la lumière repasser de l'autre côté n'est pas toujours aussi évident non plus même s'il déclare être prêt. Cependant, je pense que si de son côté Soro l'avait joué moins fort et moins cacophonique nous n'en serions pas là non plus. Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets et il aurait dû le savoir surtout lui... Le profil bas et le silence valent mieux parfois que nombreuses paroles surtout de son fameux conseiller... On va maintenant rentrer dans une phase de bras de force entre les deux pays mais à la longue je l'espère cela finira par trouver une solution la meilleure possible. Tout ce gâchis est vraiment dommage pour les relations bilatérales entre nos deux pays frères. Akobla
Rédigé par: Abou Touré   le: Lundi 28 Décembre 2015
Authentique ou pas, tic tac! tic tac! Allons seulement. Le rouleau compresseur est en marche. Il écrase tout ce qu'il trouvera en chemin. Ce ne sont pas les hurlement d'un singe ébolisé, qui changeront le sort reservé à Bogota.a
Rédigé par: Kacou-Mata'Hary-Ananzé   le: Lundi 28 Décembre 2015
«C'est authentique parce que nous avons obtenu ces écoutes à partir de moyens techniques et scientifiques. Pourquoi quand Angela Merkel dit que Obama l'écoute vous ne dites pas que c'est faux ? On a acheté ces outils avec l'argent du contribuable burkinabè, c'est pour que ça serve à sa sécurité ».... Zida raconte des bobards!... Ces écoutes ont été effectuées par les Grandes Oreilles d'une Puissance occidentale à qui rien n'échappe en Afrique!.. On lui a simplement remis les "tapes",qu'il s'amuse à balancer sur le "NET"!...L'histoire révélera un jour,comment Zida,s'est fait "retourner" par les Barbouzes de cette grande Puissance!... La rumeur circule,qu'il(Zida),pourrait être nommé Ambassadeur du Burkina quelque part!...Suivez mon regard!...
Rédigé par: Loethiers Mackan   le: Lundi 28 Décembre 2015
Deux complices, et non des moindres, deux hautes autorités de leurs pays respectifs, se livrent à cette cabale diabolique et nous perdons le temps dans la diversion: ceux qui ont publié ces conversations avaient-ils le droit de le faire? Quel juge d'instruction leur a donné mandat pour pour le faire? Mais diantre au nom de quoi et de qui ces deux présumés se livrent-ils à une telle entreprise absolument nocive? C'est vraiment eux ou c'est une imitation parfaite? Zida dit des choses précises que personne ne contredit. Il dit même que lorsqu'il conversait avec Soro, ces enregistrements existaient déjà et qu'il en avait connaissance. Sûrement enregistré aussi. Il convient de laisser la justice faire le droit.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Lundi 28 Décembre 2015
Les explications sur l'enregistrement ne tiennent pas debout. Quand on a un dispositif d'écoutes coûteux financé sur le budget de l'Etat, on ne vient pas s'en vanter, et surtout faire sortir sur les réseaux sociaux les meilleurs produits de ces écoutes. C'est du travail de "services secrets", et, comme leur nom l'indique, ça se fait normalement en toutes discrétion. Idem, si cela était destiné à une procédure judiciaire, une écoute qui n'aurait pas été commanditée par un juge n'a aucune valeur et les procédures ne s'étalent pas sur les réseaux sociaux. Zida ne lève pas le doute, il ne fait que l'amplifier. Tout ça n'a ni queue ni tête et il n'y a que des têtes brûlées comme "Mackjavel" pour tomber dans le panneau.
Rédigé par: ALAIN   le: Lundi 28 Décembre 2015
Le pouvoir ivoirien a été capable de livrer deux citoyens Ivoiriens, non des moindres à la CPI au nom de l'impunité dit-on . Il est indispensable de livrer Mr Blaise COMPAORE qui a la chance d'être réclamé, lui au moins , par son peuple. Ne pas le faire sera considéré comme une injure au peuple de Côte d'Ivoire .
Rédigé par: NAABA   le: Lundi 28 Décembre 2015
N'en fait-il pas un peu trop, le PM borkinabé avec trop de déclarations intempestives? Heureusement qu'il n'était qu'intérimaire car à la longue, diplomatiquement il pourrait conduire son pays vers des situations imprévisibles, donc pas forcement à l'avantage de son pays! Ce n'est qu'un simple point de vue!!
Rédigé par: Mackjavel   le: Lundi 28 Décembre 2015
IL ne pouvait en etre autrement et l'autre qui protege Soro et Compaore' devra un jour livrer ces eux lascars ou couler avec eux.