Ado , ce père Noël qui « gâte » les fêtes des éternels ministres, les attentes des ivoiriens
lebanco.net - Publié le: 27-12-2015 - Mise-à-jour le: 27-12-2015 - Auteur: Adam's Régis Souaga
Ado , ce père Noël qui « gâte » les fêtes des éternels ministres, les attentes des ivoiriens
L'information est tombée au moment où l'on s'y attendait le moins ! Le mercredi 23 décembre dernier, sur le coup de 16h30, la nouvelle de la dissolution du gouvernement et plus tard d'un remaniement après les fêtes de fin d'année tombait. Avec l'assurance donnée à ces ivoiriens, éternels ministres depuis les Accords de Linas-Marcoussis par le Président Alassane Ouattara, peu après son sacre à l'élection présidentielle du 25 octobre dernier, nul ne croyait à ce qui apparaissait comme un canular. Un mauvais son de Noël. Mais, au fil des dépêches et autres bruits de couloir du palais présidentiel du plateau qui parvenait aux oreilles avisées, on s'est vite rendu compte que cette fois-ci serait la bonne. Car, les compatriotes d'Alassane Ouattara exigeaient à leur cher président une purge en bonne et due forme de son gouvernement qui, selon certains, n'avait aucune présence justifiée car le travail était abattu par le Président lui-même. En partageant des pans de son programme à des ministres sensés épouser son esprit de travail et sa ferme volonté de contribuer à l'amélioration des conditions de vie de ses compatriotes, Alassane Ouattara avait cru bien faire. Au final, des ministres ont démontré un talent d'affairisme et de manque d'initiative. Ce n'est pas le secteur du transport routier où l'on a fait du coq-à-l'âne avec une incapacité notoire à mettre à exécution la reforme du secteur avant de tomber sur la construction d'une gare internationale bien enherbée à Adjamé qui sont des signes rassurants. Face aux difficultés à appliquer la politique annoncée, le ministre Gaoussou Touré a sauté sur les pistes d'atterrissage de l'aéroport Félix Houphouët-Boigny. Là encore, échec et mât avec une certification de cet aéroport comme une vue de l'esprit. La mafia qui règne en maître absolu sous le vocable de « syndicat » a toujours pignon sur rue dans les gares routières du pays. Et dire que dès son arrivée à la tête de ce ministère, Gaoussou Touré faisait savoir de façon retentissante sa ferme volonté à ne pas être l'interlocuteur des « syndicats ». Si avec Touré Adama dont les « petits » extorquent 100F aux passagers des taxis qui sortent du « gbèba », ce n'est pas le grand amour, avec Diaby Ibrahim, reconverti en soutien de l'ex-candidat Ado, il y a une fluidité de vue. Au moins les « gnambros » et autres gares sauvages alimentées par des véhicules banalisés (woro-woro) ont un blanc seing de survie ! En juillet 2013, le président Alassane Ouattara effectuait une visite présidentielle dans la région de Gbèkè (Bouaké). La deuxième ville ivoirienne dont le père de la Nation, Félix Houphouët-Boigny avait rêvé le développement comme ville industrielle n'est plus que l'ombre d'elle-même. Et la liste est longue ! Vrai ou faux, les ivoiriens dénoncent la concurrence déloyale que leur impose des ministres qui ont créé des entreprises et se retrouvent dans tous les compartiments économiques. Même le transport du sable de construction ! Jusque là, le président Ouattara, soucieux de préserver une unité gouvernementale de fait a toujours répondu aux ivoiriens que « ce gouvernement fait du bon travail » sans que sur le terrain, ils le ressentent. Face à l'extinction des voix, il a enfin décidé de donner suite à la récrimination des ivoiriens, dès ce début d'année 2016. Véritable cadeau de « bonne année » !
 
 
Femmes et jeunes pour le changement, la curiosité des  ivoiriens reste tout de même entière.
Il est annoncé l'entrée de jeunes technocrates et de femmes (respect et promotion du genre oblige) dans le gouvernement du dernier mandat sensé conduire la Côte d'Ivoire vers l'émergence. Les ivoiriens qui croient en leur président qui fait ce qu'il dit sont devenus de véritables saints Thomas. Ils voudraient que le président qu'ils ont élu en toute conscience sur la base de son programme de société, se libère des Accords politiques afin de travailler en toute liberté. Et ainsi, s'affranchir des chantages à n'en point finir. Avec le Président Ouattara, point de crainte de déviation des technocrates qui souvent connaissent mal les réalités locales. Si le Dr Ouattara concrétisait cette volonté de changement tel qu'envisagé, il confortera les ivoiriens qui savent qu'il est un homme d'engagement respecté, sur son option ; l'émergence de la Côte d'Ivoire. Dans le pays, le mécontentement dans le suivi de certains dossiers est perceptible. Des signes probants de ce coaching gagnant sont perceptibles avec les ministres, nouveaux venus, Abdourahamane Cissé et Sidi Touré. Pour les ministres devenus chefs de terre, car présents dans les loges depuis les Accords de Linas Marcoussis, il est vraiment grand temps de se faire oublier. Les neurones ne suivent plus les propos et les jambes se font lourdes. Comme on le dit au pays, « ils ont trop mangé ». La preuve de la léthargie qui gagne ceux à qui le Dr Ouattara a confié des pans de sa gouvernance, la gestion scabreuse de l'affaire des écoutes téléphoniques entre Soro et Bassolé. Face à l'inertie du ministre de la Justice, des Affaires Etrangères et d'autres,  chacun en ce qui le concerne dans cette affaire, le président Alassane Ouattara est lui-même monté au créneau dès son retour au pays. Il s'est engagé à régler cette affaire avec les nouvelles autorités burkinabè. L'occupation anarchique des trottoirs, politique d'hygiène publique ignorée par l'institut national d'hygiène publique restreinte à la délivrance des certificats aux hôtels, interdiction de fumer dans les espaces publics, de téléphoner au volant, violées ! Corruption dans les concours administratifs, en forte progression ! Le racket des forces de l'ordre, continu sur les routes secondaires où aucune autorité ni élu ne s'arrête pour comprendre pourquoi des véhicules sont alignés à un corridor. Pour la « bonne année » du Dr Ouattara, les ivoiriens voudraient croire que tous ceux qui sont assis en face ou à côté de lui depuis 2003 devraient se reposer. Qu'ils soient militants du Rdr, du Pdci, du Mfa ou autre, ils devraient comprendre que le gouvernement n'est pas le seul cadre où l'on peut mettre son savoir-faire au bénéfice des populations. Comme ils ont bien travaillé, qu'ils viennent appliquer la politique du Président Ouattara auprès des collectivités locales !
Adam's Régis Souaga
Rédigé par: Bismark   le: Mardi 29 Décembre 2015
Allons y seulement, 2020 pour émergence c'est dans quatre ans. gagagagagagagagagag on en viendra au bilan. QUE DIEU NOUS AIDE
Rédigé par: Pourlapaix   le: Lundi 28 Décembre 2015
Quelques soient les changements que le PRADO va faire,il se trouvera toujours des gens qui ne seront jamais satisfaits parce que nous sommes tous des éternels insatisfaits depuis la nuit des temps.Par conséquent,je souhaite que le PRADO aille à l'essentiel avec le sens des responsabilités qu'on lui connaît avec les conseils avisés de son aîné le très sage président AIME HENRI KONAN BEDIE.Nous voulons la paix pour toujours pour notre beau pays.BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2016 À TOUS CEUX QUI VIVENT EN CÔTE D'IVOIRE.
Rédigé par: Koro Kemoko   le: Lundi 28 Décembre 2015
Il est grand temps de mettre les interets de la CI au dessus de tout. Que 2016 nous apporte enfin ce changement qui devrait nous conduire aux portes de l'emergence en 2020! AMEN!!!
Rédigé par: mammian   le: Lundi 28 Décembre 2015
l'État doit être géré comme une entreprise privée. Des contrats d'objectifs attribués aux responsables. Notamment aux ministres. Ils doivent être évalués. Si les objectifs ne sont pas atteints, qu'ils dégagent tout simplement. Nos ministres sont dans les apparats,cherchent à se faire voir à la télé, dans les journaux, sur internet pour qu'on dise qu'il travaillent. Du n'importe quoi à la fin!!!! Le PRADO à vous de jouer très franchement. Mettez fin aux filleuls, aux bons petits, aux parrains, aux marraines, à mon fils, à ma fille, aux intouchables.sinon, vous allez "gâter" votre nom pour toujours....
Rédigé par: Brou   le: Lundi 28 Décembre 2015
La situation devient inquiétante pour prétendre être émergent d'ici 2020. Si le DR Ouattara par des faux-fuyant nous dit que son équipe travaille or sur le terrain la population se rendre compte que ça bouge peu par l'incompétence de certains Ministres.Être proche depuis les premières heures et être incapable et incompétent d'accomplir la mission qui vous est confiée, soyez honnête de ne pas continuer d'abuser les contribuables.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Lundi 28 Décembre 2015
Si c'est pour remplacer des incompétents par des nouveaux, encore plus incompétents, ça ne nous intéresse pas. Ce n'est pas avec des gouvernements de copains-coquins qu'on "émerge" (eux, ils "émargent")! Trouvez-nous plutôt des bons techniciens aguerris dans chacun des domaines concernée en évitant les nominations "politiques" et les mafias des polytechniciens et autres "grand-écoliers" qui croient tout savoir mais ne savent rien faire.
Rédigé par: Mahmoud   le: Lundi 28 Décembre 2015
Monsieur le president, je le repete nous n'avons pas besoin que de remaniement mais d'un nouveau pacte social. Car si vraiment vous voulez une Cote d'Ivoire emergente en 2020, il vous faudra resoudre certains problemes comme: 1-L'idee qu'on vient en politique pour s'enrichir; en menant une veritable guerre contre la corruption et system qui imposera la peur de fauter.Ex: Une forte prime pour quelqu'un qui denonce 2-La preparation de la retraite de tous ces vieux politiciens qui ont faire eclipser plusieurs generations avec un veritable plan consensuel.Ils doivent aller creer des entreprises pour donner du travail aux jeunes. 3-La restructuration de tous les partis politiques pour qu'ils cadrent mieux a la democratie. Nb: Quand les regles sont bien etablies des le depart tout le monde sait a quoi s'attendre. 4-Pourquoi pas l'amnistie car votre travail est sabote par une frange importante de la population qui ne se sent pas concerne car leurs parents ou cadres sont en prison.
Rédigé par: Mahmoud   le: Lundi 28 Décembre 2015
Moi je ne comprends pas comment fonctionnent les partis politiques en Afrique et puis quelqu'un vient passer plus de 10 ans en tant que ministre. Comment voudrait on que les autres soient content, quand la politique meme par definition est le jeu des interets. Regarder par exemple comment en moins de cinq ans l'ONU et la banque mondiale ont echange leur representant en Cote d'ivoire. Ce n'est pas seulement d'un remaniement dont nous avons besoin mais un veritable systeme pour contraindre les gens a changer de comportement et de mentalite. Donc je crois meme l'idee d'Affi de faire les etats generaux de la societe doit etre reconsideree mais pas pour un compromis politique mais pour trouver un pacte social a meme de reussir l'mergence. L'emergence 2020 c'est possible a moins de ne pas laisser les gens faire ce qu'ils veulent.
Rédigé par: Malick Deme   le: Lundi 28 Décembre 2015
Un Ministre doit etre le serviteur devoue de l'Interet Public dans le Cadre de l'Etat: Il fait ce que son chef lui ordonne, il ferme sa gueule ou il demissionne. Il se respecte et ne se comporte pas comme souvent dans l'Univers Francophone,en heritier putatif de la noblesse.
Rédigé par: Akissi Delta   le: Dimanche 27 Décembre 2015
Il y a aussi le gars de la défense qui ne vaut rien et Toungara qu'il faut changer en plus de tous les autres cités tels qu'Achi, Diby, ainsi qu'Allah et les autres...(transports, environnement, santé, salubrité publique, Adjoumani...
Rédigé par: Tiemk   le: Dimanche 27 Décembre 2015
Vivement que tout cela change rapidement!!!! Surtout les coucous qu'on continue de payer (semble-t-il )
Rédigé par: Brahima   le: Dimanche 27 Décembre 2015
Qu'est ce que le Prado espérait en ne cessant de les féliciter , de les encenser ? Il n'a fait que les encourager à ne plus travailler , à ne plus se remettre en question , à ne plus chercher à s'améliorer ..Il a encouragé certains à être de plus en plus arrogants . A ne plus accepter et écouter les remarques et /ou suggestions de leurs conseillers techniques . Le PRADO doit s'en prendre à lui même . C'est vraiment dommage pour lui .
Rédigé par: peggy   le: Dimanche 27 Décembre 2015
Changer de ministres de façon périodique, c'est redistribuer de façon périodique les richesses du pays entre les familles et les régions: c'est vrai: mais que ces ministres soient compétents et honnêtes. Eviter surtout la version du père de la nation paix à son âme qui disait qu'on ne regarde pas dans la bouche d'une personne qui grille des arachides. Quand un ministre de l'éducation nationale s'offre un avion privé. Est ce cela redistribuer la richesse? Que Dieu bénisse la Côte d'Ivoire et son président.
Rédigé par: DjeliTche   le: Dimanche 27 Décembre 2015
Moi j'ai dit et je continuerai de le dire: Je Respecte Mr Ouattara parce qu'il sait etre Realiste, Pragmatiste et Raisonable quand il le faut. Et j'ajoute, autant je l'ai dit pour Koudou, si Mr Ouattara Reussit, c'est LUI et SEULEMENT LUI. Si Mr Ouattara echoue, c'est LUI et SEULEMENT LUI. Ceci etant dit, j'ai deja dit ici que le PROBPLEME de Mr Ouattara de REALISER son PROJET d'EMERGENCE ne sera nullement parce quel'homme n'en a pas les moyens Intellectuels, Techniques, Technogiques, auquels s'ajoute un caractere d'humanisme deja demontre. Mais que le PROBLEME sera plutot, QU'IL DOIT REALISER CE PROJET POUR LE NEZGROS. Alors que nous savons tous, hypocrisie et malhonnetete mise de cote, qu'indiscutablement LE NEZGROS REFUSE LE DEVELOPMENT. Sinon, faisons la fiction suivante: Deplacons les ivoiriens en Core du Sud, puis les Sud-coreens en Cote d'Ivoire, puis redonnons encore DEUX MANDATS A Mr Ouattara . Le resultat ne sera autre que dans DIX ANS, LA COTE D'IVOIRE VA, a coup sur, DEVENIR EMERGENTE, pendant que la COREE DU SUD VA DEVENIR CE QUE LA COTE D'IVOIRE ETAIT JUSTE AVANT LE 11 AVRIL 2011. Le drame est que la situation est juste comme une reaction de FISSION: des que vous remplacez les mauvais grains, les nouveaux grains deviennent plus mauvais, se multipilant en plusieurs, que les anciens grains. UNE VRAIE GANGRAINE CANCERIGENE. En tout cas mon conseil a Mr OIuattara est ceci: FAITES CE QUE VOUS POUVEZ ET POURREZ FAIRE. FAITES VOS DEUX MANDATS, PRENEZ FANTA GBEH MA BELLE BELLE SOEUR, ET ALLEZ VOUS REPOSEZ LOIN DE TOUT CA. CAR, NOUS NE CHANGERONS. Plus qu'une maladie, c'est un Mal. DjeliTche KoumanTigui
Rédigé par: Lago Tape   le: Dimanche 27 Décembre 2015
Certains ministres ont trop duré et ils ont atteint puis dépassé leur seuil d'incompétence: Le ministre des infrastructures économiques, des affaires étrangères... et consorts... . Certains autres ministres sont carrément incompétents: le ministre de l'environnement, le ministre des transports, celui en charge de la salubrité publique....et puis aussi la ministre de la santé (Les scandales se multiplient aux urgences et dans les maternités .. Nos hôpitaux publics sont des mouroirs et pire, le taux de vaccination en CI est en recul, inférieur à celui de pays tels que le Bénin ou le Burkina qui disposent de moins de moyens financiers et humains que la Côte d'Ivoire... (En effet, la CI a plus de médecins et pharmaciens ainsi que de professeurs de médecine que si on additionne les personnels de sante de ces 2 pays frères... Bref, il est grand temps d'avoir un autre gouvernement pour aller (plus vite) vers l'émergence!
Rédigé par: Akobla   le: Dimanche 27 Décembre 2015
C'est au contraire une bonne fête de fin d'année, enfin le président A ENTENDU le peuple qui crie depuis des lustres qu'il veut DU CHANGEMENT et pas de l'arrangement... Espérons que ce futur remaniement n'accouchera pas d'une souris car rien n'est moins sûr chez nous ... Du sang neuf on a besoin et des COMPÉTENTS, sinon cela sert à quoi d'avoir des ministres quand le président doit tout faire seul et être au four et au moulin ? Toujours les mêmes qui profitent sur le dos des populations qui souffrent et après on s'étonne du peu d'engouement pour des élections dont le résultat était connue d'avance sans aucune gloire mais qui s'annonçait pourtant au son de toutes les vuvuzelas comme on a pu le constater. Déplorable tout ça ! Il faut vraiment que ça CHANGE MR LE PRESIDENT. Nous ne voulons plus de ministres qui s'affairent à tout sauf au travail pour lequel ils sont choisis et qui font les intéressants et qui SNOBENT A TOUT VA TOUS LES CITOYENS IVOIRIENS QUE NOUS SOMMES AVEC LE PLUS GRAND MÉPRIS. Tellement ils se disent que c'est eux et qu'ils pensent qu'ils ont la richesse et le pouvoir dans leurs mains à eux seuls... Akobla
Rédigé par: Vévé Vérité   le: Dimanche 27 Décembre 2015
Il y en a qui sont là depuis Robert Guéi, Laurent Gbagbo et encore sous Ouattara. Plus de 10 ans, voire 15 ans pour certains, c'est trop. On devrait faire un remaniement chaque année, reconduire les ministres qui ont fait ce qu'ils devaient, et remplacer ceux qui ne travaillent pas comme il se doit. Et puis après un mandat de 5 ans, tout le monde devrait être mis à la touche pour un gouvernement avec du sang neuf. Sinon, les compétences, il y en en Côte d'Ivoire. Ce n'est pas normal qu'un individu passe plus de 3 ans à la tête d'un ministères. Changer les ministres de façon périodique, c'est redistibuer de façon périodique les richesses du pays entre les familles et les régions.
Rédigé par: amazone   le: Dimanche 27 Décembre 2015
Des dysfonctionnements partout,' ministère de la construction, des infrastructures , de la santé , de la défense..... Il faut que ça change !