Les insultes du «philosophe» unanimement saluées par les internautes sur «lebanco.net»
Elephant Dechainé - Publié le: 11-12-2015 - Mise-à-jour le: 11-12-2015 - Auteur: Elephant Dechainé
Les insultes du «philosophe» unanimement saluées par les internautes sur «lebanco.net»
 Les insultes de Franklin Nyamsi contre le fondateur de «L'Eléphant Déchaîné» ont été unanimement «saluées» par les internautes. Il faut dire qu'il est rare qu'un insulteur public fasse l'objet d'autant de soutiens de la part de ceux qui lisent ses surprenantes productions intellectuelles qui devraient être enseignées dans les lycées et Universités de référence que compte l'Afrique et particulièrement la Côte d'Ivoire où l'on voit chaque jour les effets bénéfiques de ses conseils prodigués au président de l'Assemblée Nationale. Par respect pour le «philosophe» des temps nouveaux, Franklin Nyamsi même si lui, n'a aucun sens du respect pour les personnes qu'il attaque - nous ne publions que les réactions les moins violentes et nous avons volontairement supprimé les passages les plus injurieux dans lesdites réactions. Histoire de montrer à cet homme que la dignité, la vraie, ne se proclame pas mais qu'elle est une attitude.
1/ «Soro gagnerait à engager des professionnels» Lago T: «Cet opportuniste Camerounais vantard et bavard qui se répand partout dans la presse à tel point qu'on l'a surnommé le "répondeur automatique" de Soro, c'est une "erreur" de la part de Soro. Soro gagnerait à engager des personnes professionnelles plus compétentes et expérimentées, en matière de communication et de relations publiques. Les responsabilités du Conseil en Communication : La communication est sans aucun doute le vocable qui, malgré tout l'intérêt dont il jouit, demeure tout de même un concept qui souffre de beaucoup trop d'incompréhensions. Ainsi, elle est largement perçue comme un art surabondamment chargé avec son lot d'effet boule de neige. Pourtant communication n'est pas synonyme de pédanterie, ni d'insultes. En effet, certains acteurs du débat politique notamment les partis, par ignorance coupable, collent des attributs que ne devrait porter aucun conseiller en communication. Auquel cas, le conseiller en communication devra se substituer au militant. Ce qui n'est pas son rôle. Par exemple faire intervenir le conseiller en communication du Président Soro de l'assemblée Nationale de Côte d'Ivoire sur des questions politiques telles que le bilan de Soro par exemple, c'est lui commander une posture à travers laquelle il ne devrait apparaître en tant que conseiller en communication. Au mieux, qu'il puisse servir le Président Soro, le conseiller en communication " Franklin Nyamssi" devrait rester un militant "fantôme", « partout présent mais visible nulle part ». Sa fonction étant « strictement technique », doit tourner autour d'élaborations de formats communicationnels "adéquats" avec une utilisation autant variée que maîtrisée des canaux et supports de communication. La mission du conseiller en communication "Nyamssi" (même s'il ne le sait pas encore) englobe également d'autres compétences. Il se doit (par exemple) de pouvoir répondre aux questions du quoi faire/dire, pourquoi, quand, comment, avec qui, pour qui et avec quel (s) effet (s). Pour des raisons purement stratégiques, ces déclinaisons ont lieu dans le secret du Cabinet du Président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire et non pas sur la place publique, comme c'est bien trop souvent le cas, avec ce bavard "pédant" de Nyamssi. La communication a horreur de l'espace public.
D'excès tout comme d'insuffisance d'actes ou de parole. Son ton est mesuré. Aujourd'hui donc, on peut s'étonner que les axes de communication du Président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire soient souvent révélés à travers les médias et de façon intempestive et improvisée sur internet, toutes les fois que le "pédant" Nyamssi se répand en insultes et joue au "répondeur automatique" de Soro.»
2/ «Pourquoi Soro s'entoure d'un «médiocre»? Akissi D: «Le fait que la presse ait, de manière générale, plus envie de parler de faits divers notamment, de ces « trains qui n'arrivent pas à l'heure» est un "piège" dans lequel le "répondeur automatique camerounais" de Soro ne devrait pas tomber non plus... Par souci d'existence et d'écoulement de ses produits, la presse pense devoir mettre en avant ces « faits divers » qui se vendent mieux, plutôt que de s'appesantir sur des réalisations gouvernementales avec comme corollaire des soupçons de complaisance envers le régime. Peut-on reprocher à la presse sa liberté éditoriale? Oui et non à la fois. Oui, parce que la presse joue un rôle de stabilisateur et doit veiller à apporter de la hauteur et de la sérénité dans les débats qu'elle suscite avec une couverture de l'actualité qui puisse tenir compte de tout cela. Non, parce que la presse joue essentiellement un rôle de contre pouvoir. Par conséquent, prolonger l'actualité autour de ces « faits divers » poussera les gouvernés à constater, en toute objectivité, l'insuffisance des ruptures annoncées. De la même manière on ne saurait reprocher à la Cellule de Communication du Président de l'Assemblee Nationale, Soro, le fait de n'avoir pas réussi à faire l'actualité autour des réalisations du gouvernement et du parlement ivoirien. L'honneur de faire l'actualité revient, à mon humble avis, plutôt à la presse qui malheureusement n'en fait pas toujours bon usage. Il est donc erroné de penser que c'est le peuple qui commande l'actualité. Il la subit pour la plupart. Le peuple ivoirien, que je sache, n'a donné aucune indication pour qu'on mette au devant de la scène « un mandat d'amener ou des écoutes téléphoniques »... La presse a voulu en faire un cas et il en est devenu un. Si l'attitude de la presse était de les reléguer au second plan, le débat se situerait à un autre niveau, toujours voulu par la presse. Ce qui est surprenant est la réaction de Nyamssi qui insulte le premier ministre d'un pays frère et entretient « le cirque Soro ». On l'a surnommé le "répondeur automatique" de Soro. Question: Pourquoi est-ce que Soro s'entoure d'un "médiocre" alors qu'il a les moyens de se payer (en tant que Président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire) de bien meilleurs conseillers en communication et relation publique? That is the question???»
3/ «Il manque à Nyamsi, les deux pieds d'une bonne Communication» Aya L.M: «En définitive, la communication est un art dont l'utilisation demeure encore un chantier dans notre pays. Surtout si "nos dirigeants" s'entourent d'aventuriers camerounais pédants, alors que le potentiel communicant de la Côte d'Ivoire reste tout de même intact grâce à (l'ESCA de l'INP FHB de Yamoussoukro, et à l'INSTITUT Polytechnique DES SCIENCES & TECHNIQUES DE LA COMMUNICATION d'Abidjan, ainsi que le département de communication de
l'université FHB de Cocody à Abidjan,) qui ont formé et continuent de former des professionnels de communication aguerris. On retrouve ainsi des anciens de l'ESCA qui font de la communication ( professionnelle et de haut niveau) dans toutes les grandes sociétés de la place et au sein de beaucoup d'agences spécialisées des Nations Unies...(L'agence de publicité Vodoo (par exemple) a été fondée par un ancien de l'ESCA). Le seul handicap qui résiste au développement de la communication "politique" en Côte d'Ivoire se situe à son utilisation quelque peu bancale. Une bonne communication marche avec deux pieds. Le premier pied relève du savoir, savoir-faire et savoirêtre. Tandis que le second pied prend en compte la liberté et l'intelligence du communicant, et non pas son zèle de "militant", comme on le voit avec le camerounais Nyamsi, "philosophe pédant", qui s'improvise "communicant" auprès de Soro. Malheureusement, pour des raisons tristement politiques, des responsables en communication se sont vus « ôter » ce second pied. Dans le cas de Nyamsi, il lui manque les "deux pieds" pour être un bon "communicant". En effet, il n'y connait rien en communication et d'autre part, il n'est pas libre (intellectuellement) car c'est un indigent "bon flatteur" camerounais qui vit aux dépends de Soro, qu'il flatte, mais qu'il dés-sert!»
4/  «Que fait la Présidence?» Sauvy: «Je trouve cela triste. Si Soro n'a pas le courage de rectifier ses soit disants conseillers, que fait la présidence? Car c'est l'image du pays qui vole en éclats. S'il vous plaît arrêtez ces mercenaires de la plume. Ils ne rendent aucun service à Soro et à notre pays. S'il vous plait faites quelque chose avant qu'il ne soit trop tard" Please, c'est plus que de l'humiliation que ces mercenaires de la plume infligent à notre pays et pas seulement à Soro. Si eux les conseillers de Soro, ne savent pas qu'il faut plus qu'une dénonciation pour prouver l'innocence de leur chef, la majorité des africains est consciente que Soro est l'une des personnes que nous avons entendus sur la bande publiée.»
5/ «Si Soro ne licencie pas ce type» Loethiers M: «Si Soro ne licencie pas ce type peut-être (bardé) de hauts diplômes mais peu qualifié pour faire le conseiller, c'est lui qui en remettra en payant des honoraires salés. Car chaque fois que Soro est attaqué, Nyamsi ne sait que se démontrer arrogant, impulsif, déversant injures et infamies sur les autres. Visiblement, même le plus inculte lecteur découvre les limites du conseiller. Aucune analyse profonde et convaincante pour confondre les ennemis de Soro. Sincèrement que lui conseille-t-il?»
6/ «Soro doit savoir qu'il est à la tête d'une institution représentative.» Patrice A: «Le président de notre assemblée nationale doit savoir qu'il est à la tête d'une institution représentative, pas d'une obscure caba(n)e partisane. Il faut absolument ramener à la raison ce mal (. ) de la plume qu'est Nyamsi. Comment comprendre que le site du président de l'Assemblée Nationale soit devenu le dépotoir de toutes les pédantes âneries de Nyamsi ? La soi-disant tribune internationale est un espace ridicule où on lit n'importe quoi. Pendant une année, la prétendue tribune internationale a servi de plateforme pour une propagande en
courageant la modification de la constitution au Burkina Faso. Nyamsi et Djibo ne prenaient même pas la peine de masquer leur immixtion dans les affaires du Faso. Après les insultes vraiment sauvages de Nyamsi contre Konan Banny et Essy Amara, on a vu les insultes contre Kafando, Kaboré, puis Zida. De grâce, si M. Soro veut payer des insulteurs publics, au moins qu'ils  fassent leur sale boulot ailleurs avec des pseudonymes au lieu de le faire sur un site officiel de la seconde personnalité de l'Etat. Un sursaut républicain est nécessaire pour réduire ce Nyamsi au silence et le renvoyer dans son pays où le même président règne depuis 1982. Pourquoi faut-il que ce pseudo-intellectuel camerounais, un professeur agrégé de lycée avec des vacations à l'université vienne jouer les savants insulteurs chez nous ? Pourquoi faut-il qu'on soit ainsi humiliés par la (. ) de ce griot qui vient s'en mettre plein les poches ? On dirait qu'il a « gbassé » le président Soro. Le panafricanisme, je veux bien, mais un peu de décence, que Nyamsi aille donc insulter les personnalités de son pays. Nyamsi souffre d'un narcissisme profond. On dirait quelqu'un qui veut prendre une revanche sur la vie en se servant de notre pays. Je viens de visiter ses posts sur twitter. Partout, il s'agit de nombril, moi, moi, moi, moi ici, moi là-bas, moi partout. Il y a même des photos de lui donnant un cours au Mali. Cet exhibitionnisme est indécent et montre un individu bourré de complexes. Quel genre de professeur passe son temps à raconter sa vie professionnelle de façon aussi pitoyable ? Vraiment n'importe quoi.»
7/ «Nyamsi a déclaré que Soro a acheté une villa aux Etats-Unis pour Yacou Zida» S. Wilfried: «C'est quand même incroyable de la part d'un soi-disant professeur de philosophie. Le papier pour lequel il s'attaque au patron de l'éléphant déchaîné est signé JN et moi qui ait l'habitude de lire ce journal, je sais que Assalé Tiémoko ne signe jamais ses papiers de cette façon et le fait qu'il soit le patron de ce journal ne signifie pas que c'est lui qui a fait écrire ça. J'ail lu le journal de ce jour (mardi 8 décembre, ndlr), et j'ai vu qu'Assalé Tiémoko y a signé deux articles rédigés depuis Paris, ce qui veut dire qu'il n'est pas en ce moment en Côte d'Ivoire. Pourquoi alors Franklin Nyamsi s'en prend à sa personne au lieu d'attaquer le fond de ce billet? A-t-il au moins les preuves de ce qu'il affirme contre ce journaliste qui, de mon point de vue, est l'un des plus professionnels de la Côte d'Ivoire et qui écrit rarement sans avoir des preuves? Monsieur Franklin Nyamsi devrait surveiller ses réactions épidermiques. Il y a quelques jours, il déclarait, en réaction aux propos du premier ministre du Burkina au sujet des écoutes téléphoniques, que c'est Soro Guillaume qui acheté une villa aux Etats-Unis pour Yacouba Zida et que c'est le même Soro Guillaume qui a acheté son premier terrain au Burkina pour le même Yacouba Zida. Qu'est ce que les gens avaient à foutre de savoir ça dans une affaire d'écoutes téléphoniques? Et puis, où est ce que Soro Guillaume a-t-il trouvé l'argent pour acheter une villa aux Etats Unis pour Yacouba Zida et pour quels services rendus a-t-il posé cet acte pour un militaire burkinabé? Ce Franklin Nyamsi, à mon avis, devrait être éloigné, non pas de Soro Guillaume mais plutôt de la Côte d'Ivoire. Car, s'il n'est pas arrêté, cet
homme va créer de graves problèmes diplomatiques entre la Côte d'Ivoire et plusieurs pays voisins. Ce n'est pas seulement à Soro Guillaume qu'il fait du mal peut-être avec son accord mais plutôt à la Côte d'Ivoire. Franklin Nyamsi, s'en prendre à un journaliste de façon aussi gratuite, cela revèle votre petitesse d'esprit. C'est tout!»
8/ «Nyamsi n'est pas un conseiller.» Sawadogo J: «Franchement celui là n'est pas un conseiller. Et Soro qui est exigeant ne devait pas laisser ces soi-disants conseillers ternir son image.I l ne fait que qu'écorcher l'image de son employeur. Je ne pense pas que Soro puisse descendre à la dimension de ce (.) ?»
9/ «Il est temps pour Soro d'arrêter ces «camerou-niaiseries» Kamerou N: «Il est grand temps pour Soro d'arrêter ses "camerou-niaiseries" et de se séparer de cet "aventurier" camerounais de (.) pour engager de vrais professionnels de la communication et des relations publiques. (Il faut bien noter que ce "camer" n'insulte jamais Biya qu'il ménage avec respect et bienveillance, mais, par contre, au nom du "panafricanisme" (à la sauce camerounaise) Nyamssi s'ingère dans la politique ivoirienne et burkinabé et pense que cela lui donne le droit d'insulter entre autres, Essy Amara, Banny, Kafando, Kaboré, puis Zida...). De sa plume de "mercenaire", Nyamssi a déclaré (d'une part) être contre tout changement constitutionnel dans son Cameroun natal, qui prolongerait le mandat de Biya, mais le même Nyamssi (a d'autre part) soutenu le projet de changement constitutionnel (de Blaise Compaoré au Burkina. C'est dire donc que ce Nyamssi n'a aucune crédibilité (.)»
10/ Akobla: «Qui est le conseiller vestimentaire de Nyamsi?»
 
Dossier realisése par La redactIon de «L'elephant dechainé». source: «Lebanco.net»
 
 
Motion: «L'Eléphant», ce «torchon satirique» selon le mot de notre immense «philosophe» Nyamsi, demande au président de l'Assemblée Nationale de rappeler à l'ordre son «Conseiller». Qui ne dit rien étant consentant, si cet «intellectuel» que toutes les meilleures universités du monde recherchent mais qui préfère vadrouiller au nom d'un «panafricanisme» sonnant et trébuchant, se hasarde encore une fois-sous le prétexte de défendre Soro Guillaume qui est une personnalité politique ivoirienne que la presse ivoirienne a le droit de critiquer sans injures - à s'attaquer à toute l'équipe de «L'Eléphant» au lieu d'adresser un droit de réponse démontrant la hauteur d'esprit qu'on est en droit d'attendre de quelqu'un à qui on donne le titre d'Agrégé de lycées (heureusement.) C'est Soro Guillaume qui devra en tirer les conséquences. Nous encourageons donc vivement Franklin Nyamsi à rechercher déjà les preuves des accusations qu'il a portées contre le journal et son premier responsable. En grand intellectuel, il sait que le fait de sortir du contexte d'un article pour porter des accusations sans preuves contre une personne est un acte qui dans un pays civilisé comme la Côte d'Ivoire, est déféré à l'appréciation d'une institution comme la justice.
LA REDACTION
Rédigé par: WELAVA   le: Dimanche 13 Décembre 2015
A chacun,son camerounais n'est-ce pas? A l'époque Calixte Beyala. Aujoud'hui, les Nyamsi. On leur offre des contrats juteux...Ils ont de la chance ces gens-là. Et pourtant des Ivoiriens agrégés, il y'en a aussi ici. Ils peuvent être de bons et meilleurs conseillers, parce qu'ayant la formation et les compétences requises. Et puis un conseiller qui dévoile les arrangements de son employeur, moi je l'appelle, un fayot.
Rédigé par: Loethiers Mackan   le: Dimanche 13 Décembre 2015
Emettant ici une opinion, j'ai dit:l'Afrique est malade de ses intellectuels; lorsqu'ils entrent en politique, ils ne sont pas différents des pires dictateurs du passé.Lorsqu'ils mettent leur savoir au service des détenteurs du pouvoir, ils ne sont que d'ignobles courtisans. je me suis alors fait couvrir d'insultes parce que quelque ami internaute m'a pris pour un pro Gbagbo attaquant un intellectuel pro Ouattara. Est-ce qu'en vérité Nyamsi n'entre pas dans ces catégories?
Rédigé par: Patrice ABEKAN   le: Dimanche 13 Décembre 2015
@ Bonébo. Voici un post de nyamsi sur facebook : « A paraître bientôt, "GUILLAUME SORO, L'INCARNATION D'UNE GÉNÉRATION AFRICAINE", un essai politique du Professeur Franklin Nyamsi. De toute ma vie, j'ai rarement vu un homme faire autant preuve de sang-froid devant l'adversité comme le Président Soro Guillaume Kigbafori. Dans mon ouvrage à publier bientôt, " Guillaume Soro, l'incarnation d'une génération africaine", j'insisterai sur de nombreux épisodes exceptionnels et datés, vécus aux côtés de l'homme, qui illustreront à merveille ma conviction rationnelle, et pas seulement affective que la Côte d'Ivoire a en réserve, en Soro Guillaume Kigbafori, un grand homme d'Etat. Lectrices et lecteurs potentiels, chers amis, je sais que vous vous en imprégnerez, pour d'autres joies à venir... » Comment comprendre qu'un conseiller dont le travail est supposé être celui d'un expert se comporte comme quelqu'un qui est tombé en amour, comme on dit que Québec ? Dans son approche, il n'y a rien de critique au sens analytique. Il parle de « conviction rationnelle » ! Les convictions sont un acte de foi, pas forcément l'objet d'une déduction rationnelle. Voici donc un conseiller qui se spécialise en bavardage griotique. Le pan est un homme qui a prouvé qu'il est capable de prendre des risques. Mais ce n'est pas une raison de faire du culte de la personnalité. Nous ne sommes plus au temps des pères fondateurs ! GKS est un homme politique pas un messie. Or nyamsi rentre dans le culte de la personnalité en faisant croire qu'il est « l'incarnation d'une génération africaine ». Quelle génération ? personne n'est l'incarnation de rien !
Rédigé par: Loethiers Mackan   le: Samedi 12 Décembre 2015
Bonebo, nous n'avons pas la même approche. Il ne s'agit pas pour tout le monde d'un fans' club comme pour vous. Même si on n'est pas un adulateur de Soro et de Nyamsi comme vous, on ne peut rester indifférent à ce qui se passe. Soro est le Président de l'Assemblée nationale, la chambre des représentants du peuple depuis quelque temps pompeusement appelés honorables. Soro comme individu, ne vaut pas plus que vous et moi. Comme PAN, si et tout ce qu'il fait engage notre pays. C'est pourquoi s'il recrute un conseiller qui ne lui évite pas d'être traîné dans la boue, nous devons réagir. Le savez-vous que dans une vraie république démocratique, nous avons le devoir moral et citoyen de demander la démission de Soro? Nous ne sommes pas du tout tombés amoureux, au contraire nous sommes peinés.
Rédigé par: Dali Marcel   le: Samedi 12 Décembre 2015
@Patrice Abekan: Bravo et mille fois bravo pour ce commentaire concis comme sculpté au scalpel pour faire ressortir la laideur morale de ce goinfre sans scrupule qui salit le PAN. Il faut bien dire que pour s'attacher les services griotiques d'une telle mouche puante le PAN ne doit ne doit pas voir bien loin! On peut se poser des questions sur ses capacités d'homme d'Etat!
Rédigé par: Tougnantigui   le: Samedi 12 Décembre 2015
En effet cet article est très mal titré. Il devait lire: le philosophe de Soro unanimement insulté sur lebanco.net. Tel que titré, c'est comme si le philosophe insulte les gens, et tous, unaniment, saluent et agréent ses injures.
Rédigé par: Akobla   le: Samedi 12 Décembre 2015
Merci.... ôh @Bonébo ! Et bien c'est ce qu'on appelle une PROTESTATION VIGOUREUSE ! Un droit légitime somme toute et dans l'ère du PLURALISME CHER AU PRÉSIDENT DU FORUM LE BIEN Nommé BISMARK. Ce sera la première fois qu'on me traite d'anti ADO moi sa suiveuse FAVORITE chantre de l'invasion RDR entendez par là de la dioulaterie donc l'étrangère ivoirienne (paradoxe s'il en est) ... Donc une fois n'étant pas coutume JE SAVOURE MA NOUVELLE ÉTIQUETTE AVEC DÉLECTATION (même si je ne suis pas seule indexée ici, je dis pour moi). Supplication à le banconet ou l'éléphant en tout cas prochainement quand vous publiez vos affaires là faut prendre BONEBO, BISMARK EN PREMIER EXEQUO ! Leurs publications sont des mines d'or ... Entre les deux ah SORO SERA VRAIMENT GÂTÉ dêh ! LE YIN ET LE YANG DE SORO, Nyamsis ton compte à rebours à déjà commencé nouveaux conseillers SONT LA ÔH ! Akobla
Rédigé par: Bonébo   le: Samedi 12 Décembre 2015
C'est quand même dommage pour "l'éléphant déchaîné" de publier d'une part, les "contre Nyamsi" et de l'autre les "pour Nyamsi". Histoire de faire preuve de professionnalisme. Je note aussi que tous ces propos relayés sont pour la plupart des habitués à casser du Ado ou du Soro. Et comme par enchantement, ce sont eux qui donnent des conseils à Soro! Un amour soudain pour Soro ? Une repentance ? Plus regrettable encore est le fait qu'aucun ne propose des noms d'experts dignes d'assurer la communication de Soro, en lieu et place de Nyamsi ! Dans tous les cas, Et l'éléphant enchaîné et les auteurs des posts sélectionnés nous situent sur leur bas degré de jugeote, en prenant pour argent comptant un simple enregistrement téléphonique. On attaque Nyamsi, pas sur le fond de ses propos, mais sur son identité, ses qualifications, on divague. Il y a des mieux que ces insulteurs, ces professionnels diplômés du gbagbo-lisme qui ont du respect pour Nyamsi et c'est l'essentiel. Mille soutiens à SOro et mille encouragements à Nyamsi!
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 12 Décembre 2015
On a les conseillers qu'on mérite.
Rédigé par: Fognon   le: Vendredi 11 Décembre 2015
Tout kpakpato vit aux depends de celui qui consume ses gtboflotos. Nyamsi n'a pas tort. A+
Rédigé par: Bile   le: Vendredi 11 Décembre 2015
Ce monsieur est un danger pour Soro. Quand un "philosophe" se met a insulter, c'est qu'il n'a pas de substance a proposer. Pour moi Soro est un heros, un combatant courageux. Je suis son grand defenseur et a ce titre, j'attends des armes plutot solides pour le defendre au lieu d'injures. J'ai beau etre son admirateur, j'ai du mal a le defendre sur cet audio, tant il est dificile de dire que ce n'est pas sa voix. C'est la que j'ai besoin de l'aide de son conseiller pour me donner les preuves que c'est vraiment un montage contre Soro. Au lieu de faire du bruit nuisible a Soro en insultant, je te propose une solution facile qui resolvera tout le probleme: puisque notre defense est qu'il y a des logiciels un peu partout pour imiter facilement la voix de quelqu'un, pourquoi vous ne produirez pas la meme conversation avec la voix d'une emminente persone (Houphouet par exemple). Si vous arrivez a faire ca, alors "case closed", car la ou l'argument du montage cloche a mon niveau, c'est qu'il est techniquement difficile (pour ne pas dire impossible) d'imiter une voix aussi bien dans une conversation aussi longue sans laisser des empreintes.
Rédigé par: Patrice ABEKAN   le: Vendredi 11 Décembre 2015
@ Loethiers Mackan. Ah ! quelle précision de style, merci là-bas ! Quelle belle phrase: « remarque, concise, apparemment hors-jeu mais en réalité très efficace. Elle a fait ressortir un autre aspect du conseiller. Elle fait rimer l'extravagance verbale de l'agrégé avec ses choix vestimentaires ». Ah, j'aurais bien aimé sortir une tournure aussi belle. C'est cela la vraie élégance de style. On peut ridiculiser quelqu'un sans tomber dans la même boue que lui. Si l'habit ne fait pas le moine, c'est quand même à l'habit qu'on peut le reconnaitre. On reconnait vraiment ce qu'est nyamsi à travers son accoutrement bigarré aussi discordant que sa pensée confuse et chaotique. Sa tenue biscornue est révélatrice d'une âme tout aussi biscornue que les torrents d'injures qu'il déverse sur les ivoiriens en empochant l'argent des contribuables tandis qu'il ricane et grossit. La photo montre une bedaine naissante chez ce gringalet qui doit bien manger dans les hôtels cossus où le président Soro le loge. Il y a quelques jours, il a mis une photo dans une chambre d'hôtel à paris sur twitter avec un nouveau macbook sans doute acheté avec le butin griotique capturé auprès du PAN. Pauvre de nous.
Rédigé par: Akobla   le: Vendredi 11 Décembre 2015
@Loethers Mackan je salue surtout ton incroyable capacité à te mettre au dessus de tout et même face à une fofolle comme moi qu'il faudrait bâillonner, pieds et poings lier pour qu'elle soit enfin moins polluante et nocive sur ce forum ... Je suis tenue de m'incliner devant la superbe leçon d'objectivité que tu viens de me donner (même m'infliger mais gentiment je le concède)car je devrais prendre exemple sur toi ici et cessez de me comportez comme une vilaine chiffonnière que je suis parfois pour ne pas dire souvent.... En même temps je ne peux faire que du Akobla.... Mille EXCUSES pour t'avoir un peu griffé il n'y a pas si longtemps (sujet article sur MG c'était à cause de coq à l'âne bien envoyé de ta part que j'ai piqué la mouche... Indécrottable je suis.)Sincèrement MERCI. Akobla
Rédigé par: Patrice ABEKAN   le: Vendredi 11 Décembre 2015
Quand il y avait gbangban ici à Abidjan, ce « guerrier » de la plume était loin, bien au chaud. Il vient maintenant jouer au « révolutionnaire » en se déclarant pompeusement « compagnon de la révolution citoyenne ivoirienne ». Il était où quand on était sous les bombes. On veut la paix, pas des cours de gouaille truffés d'injures. Môssier le professeur agrégé en insultologie n'a qu'à aller chez lui. Bon, il va encore dire que c'est l'ivoirité. Et puis quoi encore ? A-t-on jamais vu des ivoiriens aller envahir les sites d'autres pays pour y déverser leurs opinions sur tout et rien ? Pas du tout. Donc, nyamsi, soit tu fais le conseiller dans la discrétion, soit tu restes dans ton lycée de province à rouen où tu enseignes. Il est normal d'admirer le PAN, mais lui soutirer des sous par le griotisme en racontant qu'il est un leader générationnel est un peu ridicule. C'est à nous en tant qu'ivoirien de l'apprécier ; ce n'est pas rôle d'un agrégé en insultes publiques. Nous on ne veut pas de de flatteurs. On a nos propres griots et nos sécheurs de linge au soleil comme Fologo. Paul Biya a besoin de griots, Il faut aller là-bas, monsieur l'insultologue. Tu as trop mangé ici. Tu as perdu au burkina, tu vas perdre bientôt à Abidjan. Trop c'est trop. Des potes camers m'ont dit que ce nyamsi s'est opposé à la modification de la constitution chez eux. Mais il est allé au Faso dire que Compaoré est un génie qui devait rester au pouvoir en modifiant la constitution. Nyamsi est un véritable danger public pour la démocratie.
Rédigé par: Brad   le: Vendredi 11 Décembre 2015
S'il ya une pétition pour éloigner cet individu de la sphère du PAN je l'a signe tout de suite! Rien de condstructif ne sortira de cette relation et le PAN va ineluctablemnt à sa perte. WAIT AND SEE !!!
Rédigé par: Loethiers Mackan   le: Vendredi 11 Décembre 2015
Akobla moi j'ai aimé ta remarque, concise, apparemment hors jeu mais en réalité très efficace. Elle a fait ressortir un autre aspect du conseiller. Elle fait rimer l'extravagance verbale de l'agrégé avec ses choix vestimentaires. C'est la preuve qu'en tout ce type a besoin lui-même d'être encadré.
Rédigé par: Loethiers Mackhan   le: Vendredi 11 Décembre 2015
Il reste maintenant à faire parvenir ces morceaux choisis à Soro afin qu'il y réfléchisse. Car après tout n'est-ce pas lui qui a recruté ce conseiller? Un agrégé qui malheureusement n'a peut-être pas lu attentivement LE PRINCE de Machiavel.
Rédigé par: Akobla   le: Vendredi 11 Décembre 2015
De plus je rajoute que Le titre de cet article aurait dû être : Les insultes du «philosophe» unanimement dénoncées par les internautes sur «lebanco.net» Et non "saluées". Akobla
Rédigé par: Akobla   le: Vendredi 11 Décembre 2015
ôh le banco.net moi je taquinais le sieur Nyamsis c'est tout, je n'ai rien dit de bon là dedans en adéquation avec le sujet pertinent en question pourquoi m'inclure dans votre article, fallait me laisser hors svp ? Puisqu'il s'agissait de bien ou mieux conseiller j'ai osé un peu humoristique vue la photo d'illustration de l'article que vous avez proposé ! Big up par contre à tous les autres intervenants qui ont SU EXPLIQUER et BIEN DIRE DE NOMBREUSES CHOSES A LA FOIS DIFFÉRENTES ET TOUTES COMPLÉMENTAIRES QUI DEVRAIENT ETRE PRISES EN COMPTE PAR LE PAN Soro Guillaume Kigbafori pendant qu'il est encore temps afin qu'il mette à la retraite son " faux conseiller". C'est le seul conseil que je me permettrais pour ma part ! Akobla