Le secteur d'internet apporte 6% du PIB des Etats-Unis
Les Echos - Publié le: 11-12-2015 - Mise-à-jour le: 11-12-2015 - Auteur: Les Echos
Le secteur d'internet apporte 6% du PIB des Etats-Unis

Depuis 2007, l'impact économique du secteur d'internet a doublé, et pèse quelque 966 milliards de dollars.

Google, Twitter, Yahoo!, Airbnb, Amazon... Les acteurs d'Internet grossissent et se multiplient. Et cela se ressent fortement sur le PIB des Etats-Unis. L'impact économique du secteur d'internet a doublé depuis 2007.
Il représente désormais 6% du Produit intérieur brut (PIB) du pays , selon une étude présentée jeudi par l'organisation Internet Association, qui compte des géants comme Facebook et Amazon parmi ses membres. En 2014, le secteur pesait quelque 966 milliards de dollars et employait près de trois millions de personnes.
« ?Internet donne souvent la sensation d'être "partout mais nulle part" mais en fait, le nombre d'emplois dans le secteur a doublé, sa contribution au PIB réel a plus que doublé et les salaires des employés dépassent de loin la moyenne nationale?», fait remarquer Michael Beckerman, président de cette association professionnelle.

Plus fort que le BTP, l'informatique et l'audiovisuel

Le secteur «?a plus apporté au PIB en 2012 qu'un grand nombre de secteurs importants, dont le BTP, la fabrication de produits électroniques et informatiques, les secteurs de l'audiovisuel et des télécommunications et les services d'hôtelleries et de restauration?», toujours selon l'étude, élaborée par la société de consultants Economists Incorporated.
Et les employés du secteur d'Internet en profitent aussi. Ils gagnent en moyenne 79.184 dollars par an, soit bien plus que la moyenne annuelle aux Etats-Unis, de 61.547 dollars. Tout cela est bien sûr lié au trafic des internautes, toujours plus dense : quelque 299 millions de personnes, soit 92% de la population américaine, utilisent internet.
Les Echos

 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 12 Décembre 2015
Personnellement, depuis l'élection de Bush fils je refuse systématiquement de mettre ne serait-ce qu'un petit orteil sur le sol étatsunien, et il faudra un vrai cataclysme pour que ma position évolue. Alors évidemment, si un Républicain y est élu, ça repousse d'autant...
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 12 Décembre 2015
ERRATUM : à la fin de mon post, il faut lire "... de leur PIB" et non "... de peur PIB." Veuillez accepter mes plus humbles excuses.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 12 Décembre 2015
Il y a des gens qui savent très bien entreprendre et tirer profit des TIC dans une économie florissante : les brouteurs. Le secteur d'Internet apporte presque 100% de peur PIB !
Rédigé par: Lago Tape   le: Vendredi 11 Décembre 2015
En Afrique également, deux piliers sont essentiels pour le bon fonctionnement d'une économie de l'Internet : les « infrastructures de base » (infrastructures physiques, couverture de téléphonie mobile et Internet, électricité, disponibilité de compétences, niveaux d'éducation et perceptions de corruption) et les « conditions d'utilisation » (accès, coût, sensibilisation, disponibilité et attractivité). « Les pays d'Afrique subsaharienne, bien qu'ils soient en bonne voie pour développer des écosystèmes florissants, doivent continuer à investir dans les infrastructures de base ainsi que les conditions d'utilisation pour maximiser l'impact de l'Internet ». Tirer parti du potentiel de l'Internet en termes de croissance économique et d'amélioration sur le plan social nécessite de réfléchir et d'agir en collaboration, souvent entre les secteurs. L'exploitation des TIC est une entreprise qui implique une multitude d'acteurs politiques dans différents secteurs. Par exemple, l'alignement de la stratégie d'e-santé et des politiques des TIC au Kenya a non seulement permis de réaliser des économies monétaires considérables, mais a également résulté sur des normes d'interopérabilité et un système national de gestion électronique des dossiers médicaux.