Le Chef de l'Etat a échangé avec des Représentants Spéciaux du Secrétaire Général des Nations Unies
Présidence - Publié le: 10-12-2015 - Mise-à-jour le: 10-12-2015 - Auteur: Présidence
Le Chef de l'Etat a échangé avec des Représentants Spéciaux du Secrétaire Général des Nations Unies
Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a échangé ce jeudi 10 décembre 2015, au Palais de la Présidence de la République, respectivement, avec Messieurs Mohammed Ibn CHAMBAS, Représentant Spécial du Secrétaire Général (SG) des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest ; Hamdi MONGI, Représentant Spécial du SG de l'ONU au Mali et Miguel TROVOADA, Représentant du SG des Nations Unies en Guinée- Bissau.
M. Mohammed Ibn CHAMBAS qui a été la première personnalité onusienne à être reçue, a indiqué au terme de l'entretien, avoir d'abord ''félicité'' le Chef de l'Etat pour la bonne tenue de l'élection présidentielle ivoirienne au mois d'octobre 2015. Laquelle élection qui, de son point de vue et de celui de tous les Observateurs, a été ''vraiment transparente et libre''. Toute chose qui a amené les Nations Unies à ''féliciter'' les Ivoiriens pour la qualité de cette élection.
Le Représentant Spécial du SG de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest a ensuite ajouté que cela constitue un ''bel exemple'' pour le reste de la sous- région ouest africaine.
Il a, par ailleurs, souligné que cette rencontre a été une opportunité pour lui de faire avec le Président Alassane OUATTARA, un ''tour d'horizon'' de la situation de la sous- région. Notamment en ce qui concerne les ''défis'' auxquels la région est aujourd'hui confrontée, en particulier les ''défis sécuritaires'', avec les situations au sahel, au Mali ; mais également dans la région du Lac Tchad avec la secte Boko Haram qui ''menace le Nigéria, le Niger, deux pays membres de la CEDEAO, mais aussi le Cameroun et le Tchad''.
Pour le Haut Fonctionnaire des Nations Unies, '' cette menace terroriste extrémiste est un problème international'' qui nécessite une ''approche globale'' ; en donnant notamment l'occasion à tous les pays de la région de se ''réunir contre cette forme de terrorisme et d'extrémisme''. Il souhaite en cela ''l'appui'' des Nations unies et de toute la Communauté internationale, en particulier les ''grands pays qui ont les moyens technologiques''.
Enfin, le Représentant Spécial du SG des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest a révélé que leurs échanges ont aussi porté sur les élections à venir au cours de l'année prochaine dans certains pays de la sous- région, notamment au Bénin, Niger, Ghana, Cap Vert et en Gambie. En cela, a-t-il souligné, ils ont émis, le Président Alassane OUATTARA et lui-même, le souhait que le ''bel exemple'' de la ''Côte d'Ivoire et du Togo' inspire ces pays.
Quant au Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali, M. Hamdi MONGI, il a indiqué qu'au cours de l'entretien avec le Président de la République, il a évoqué le processus de paix et de réconciliation au Mali et la situation sécuritaire dans la région.
Il a notamment souligné avoir rendu ''hommage'' au Chef de l'Etat pour son ''engagement personnel et sa sagesse ainsi que la justesse de ses appréciations qui ont énormément contribué à la stabilité de la Côte d'Ivoire'' ; de même que la '' croissance économique'' observée au niveau du pays.
Il a ajouté avoir également ''félicité'' le Président Alassane OUATTARA pour '' ''l'engagement de la Côte d'Ivoire dans l'apaisement des conflits dans la région''. Tout en faisant remarquer que la Côte d'Ivoire est un ''pays- clé'' pour la stabilité du Mali et vice- versa.
A ce titre, M. Hamdi MONGI s'est réjoui de la coopération ''étroite'' entre la MINUSMA (Mission des Nations Unies pour la Stabilité au Mali)) et la Côte d'Ivoire. Laquelle coopération se traduit notamment par la participation de la Côte d'Ivoire à l'effort de maintien de la paix au sein de la MINUSMA à travers un contingent militaire ivoirien.
Pour terminer, le Représentant Spécial du SG des Nations au Mali a affirmé avoir fait part au Président de la République de sa ''détermination à faire avancer le plus rapidement possible le processus de paix au Mali malgré les tentatives des forces du mal, des forces négatives qui essaient de le faire dérailler''.
M. Miguel TROVOADA, le Représentant Spécial du SG des Nations Unies en Guinée- Bissau, qui a été la troisième et dernière personnalité à être reçue, a dit être venu ''féliciter'' le Président de la République pour sa ''reconduction à la tête du pays'' et également lui faire part de la ''situation socio- politique'' actuelle en Guinée - Bissau.
Selon le Haut Fonctionnaire de l'ONU, le Président Alassane OUATTARA a été très ''attentif'' à cette question. Un Sujet auquel il accorde un grand ''intérêt'' d'autant que lors de son mandat à la tête de la CEDEAO, il a '' beaucoup contribué'' à la '' stabilisation de la situation'' dans ce pays.