Côte d'Ivoire-Phénomène d'enlèvements
Paul Koffi Koffi invite les populations à éviter les lynchages de personnes suspectées et rassure.
lebanco.net - Publié le: 02-02-2015 - Mise-à-jour le: 02-02-2015 - Auteur: Bosco de Paré
Paul Koffi Koffi invite les populations à éviter les lynchages de personnes suspectées et rassure.
Le gouvernement ivoirien est vraiment décidé à faire barrage définitivement aux enleveurs d'enfants en Côte d'Ivoire. Près de 1500 hommes (policiers gendarmes) ont été déployés sur l'ensemble du territoire. Face à une amplification de la psychose, le ministre délégué auprès du ministre d la défense, Paul Koffi Koffi a invité ce lundi 2 février 2015 les populations et les a invitées par la même occasion à éviter de se faire justice au risque de faire des victimes innocentes.
Selon Paul Koffi Koffi, plusieurs raisons sont avancées pour justifier l'acte criminel et amoral de ces personnes. « Premièrement, la cellule spéciale de coordination des enquêtes est effectivement mise en place auprès de la direction générale de la police nationale. Les enquêtes se poursuivent pour mieux comprendre le phénomène. Plusieurs thèses sont avancées dont les principales pourraient être la cyber criminalité, la filière des crimes rituels, les besoins d'organes humains, l'enrichissement rapide » a soutenu le ministre délégué à la défense. A l'en croire, la sécurité a été renforcée autour des lieux publics qui sont les espaces de prédilection de ces malfaiteurs. « Deuxièmement l'unité spéciale est opérationnelle. Les 1500 hommes ont été déployés et mis en mission. Des patrouilles sont organisées à Abidjan. Et les hommes sont également mobilisés à l'intérieur du pays. La vigilance est accrue autour des écoles, des lieux publics,  de forêts, des plans d'eau, etc » a-t-il déclaré. Paul Koffi Koffi a appelé les populations à éviter le lynchage de personnes suspectées au risque d'éviter que des personnes innocentes en fassent les frais. « Ainsi nous invitons également les populations à éviter des lynchages qui pourraient occasionner des victimes innocentes ». Le ministre se félicite des mesures prises par le gouvernement. Qui selon lui ont freiné les ardeurs des criminels. « En définitive, les mesures prises par le gouvernement portent leurs fruits. Car l'on note très peu de nouveaux cas depuis leur mise en ouvre et pratiquement aucun cas d'enfants enlevés depuis la mise en ouvre de ces mesures. Le nombre de fausses rumeurs n'a fait qu'amplifier la psychose. C'est pour quoi nous invitons les populations à faire confiance au gouvernement et à garder leur sérénité » rassure Paul Koffi Koffi pour conclure.
 
Bosco de Paré
Bosco2pare@lebanco.net
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mardi 3 Février 2015
La piste du trafic d'organes humains doit être immédiatement abandonnée, cette hypothèse résulte d'une ignorance totale des conditions dans lesquelles un organe doit être prélevé pour être greffé. Les motivations doivent plutôt être recherchées dans la méchanceté, la jalousie, la volonté de nuire et éventuellement de salir l'image de certaines personnes ou même du pays tout entier et de le déstabiliser de l'intérieur, par exemple en faisant diversion au niveau des forces de maintien de l'ordre. Peut-être aussi y a t-il des crimes rituels, mais au XXIe siècle, qui peut-être suffisamment naïf et crédule pour accorder le moindre crédit à l'efficacité de ces rites sinon des individus stupides et pas éduqués ? Quant au lynchage des suspects, là aussi c'est idiot. D'une part cela peut toucher des personnes innocentes objets de dénonciations calomnieuses, mais de plus, cela ne fera pas revenir les victimes et, si les suspects le sont à juste titre, cela entrave les enquêtes et la recherche de la vérité et d'éventuels complices. En résumé, tout cela procède d'une bêtise profonde et d'une arriération mentale dramatique.